The Rolling Notes

Lancement des Samsung Galaxy A5 & A3 : Interview d’Achraf Lemnini, DG de Share Web Agency

Vous avez sans doute vu passer sur les réseaux sociaux l’activation « Tout commence par un A » qui a été lancée à l’occasion de la sortie sur le marché des Samsung Galaxy A5 & A3. Nous avons interrogé Achraf Lemnini, Directeur Général et fondateur de Share Web Agency, l’agence qui a conçu cette activation pour le compte de Samsung Maroc.

Vous avez lancé récemment une opération nommée « Tout commence par un A » pour le compte de Samsung. Quels étaient les objectifs de la marque à la base ?

Avant de répondre à cette question, permettez moi d’apporter une petite précision : le « titre » de la campagne n’a pas été créé par notre agence mais il est l’œuvre de l’équipe Marketing de Samsung Maroc et de son agence Offline. Concernant les objectifs de la campagne, et comme il s’agit d’un nouveau Nameplate, ils ont été double : 1. Construire la notoriété du Nouveau Galaxy A auprès d’une cible jeune, « Web Heavy Users » et accro aux réseaux sociaux ; 2. Engager la cible autour d’un dispositif digital innovant susceptible de positionner les  Nouveaux Galaxy A3 et le Galaxy A5 sur un territoire émotionnel.

Et comment vous est venue l’idée d’un tel dispositif ?

Je préfère parler d’histoire et non pas d’idée. Le storytelling nous a été inspiré par le contexte de cette campagne et ses objectifs. Il fallait trouver une histoire assez divertissante mais surtout interactive qui nous permettrait à la fois de mettre en valeur les principaux USP’s du Device (Ndlr : Unique Selling Proposition) et de pousser les jeunes à aller à sa rencontre dans les Samsung Stores.

Pouvez vous nous rappeler le concept de ce jeu ? Sa mécanique ? Mais aussi, quelles ont été les retombées ? Quelques chiffres clés ?

Le jeu démarre par une vidéo qui nous raconte l’histoire d’Asmaa et Anass, deux jeunes qui se sont rencontrés dans un Samsung Store ce qui nous permettait de donner vie à l’accroche : Tout Commence par A.

Asmaa, obligée de faire un voyage d’études, demande à Anass de l’attendre et lui donne rendez-vous dans un restaurant qu’elle apprécie beaucoup. Par oubli, Anass loupe le rendez-vous et démarre alors sa quête pour retrouver son amie. Les internautes ont du alors l’aider dans sa quête avec la possibilité d’avoir plus de points en : 1. Se prenant en Selfie avec le Galaxy A ; 2. Postant une photo qui représentent la lettre « A » ; 3. Récupérant un code bonus disponible dans les stores et au Stand Samsung au Morocco Mall.

La Game Experience en vidéo :

Les chiffres clés du jeu :

samsung-tout-commence-par-un-a

Quels sont les learnings que vous retenez de cette opération ? Quels sont les conseils que vous pouvez partager avec nos lecteurs ?

Cette campagne nous a permis de confirmer 2 principaux learnings que nous avions dégagés dans la phase immersion :

1.   Seule l’originalité d’une campagne peut garantir l’impact. Il faut oser des choses nouvelles ! Notre agence, comme plein d’autres dans le monde, peut se tromper mais se brider n’a jamais été une option pour nous… la réussite de cette campagne confirme que nous nous devons de continuer, avec nos partenaires, à innover.

2.   Seul un storytelling fort pour garantir l’engagement. La pertinence de l’histoire que l’on raconte est décisive dans le cadre d’une campagne interactive. Les jeux « froids » qui ne racontent pas d’histoires n’engagent que d’une manière mécanique les  internautes. Pour une immersion totale dans l’univers de la marque et une optimisation du temps moyen que l’internaute passe en contact du produit, il faut l’inciter à aller au delà du clic et l’engager émotionnellement.

Mohamed Rahmo

Mohamed Rahmo est un marketeur de profession, un communiquant de formation, un amoureux de la culture et de l’art et qui trouve qu’il y a toujours des possibilités infinies dans le monde digital. Voilà pourquoi il s’investit régulièrement dans des démarches expérimentales mais toujours actionnistes. Après des recherches sur le Social Medias et sur la Gamification, il s’intéresse aujourd’hui de plus en plus à l’Internet Of Things, fasciné par la tendance mondiale du Making et du Coding. Féru de gaming, d’art et de culture en général, Mohamed Rahmo croit fermement que l’industrie créative peut sauver le Maroc.

Commentaires

OGD-Thumbail-491x500

Abonnez-vous à la newsletter !

* = Champ requis

Follow us

Don't be shy, get in touch!