The Rolling Notes

Stage qui peut !

 

La période de stage… quel atroce cauchemar ! Ne fais pas semblant, moi aussi je suis passée par la case stagiaire et je sais ce que c’est. Cependant, il en faudrait plus pour décourager ce jeune naïf de stagiaire qui pense qu’avec le temps et la persévérance son travail sera enfin valorisé et qu’il ressortira de cette expérience en entreprise muni d’un bagage intellectuel qui lui permettra d’emprunter la voie royale de la réussite. Wa ta siiiir !

Dans la plupart des cas, les stagiaires sont les sous-fifres des entreprises.  Ils subissent en silence  les tâches que leurs bourreaux de maîtres de stage leurs refilent : servir le café aux gens qui existent vraiment sur l’organigramme de la boîte, faire des photocopies, jouer au factotum, classer les archives… bref toutes ces tâches jugées ingrates que leurs supérieurs ne feraient pour rien au monde. Traumatisme dû à une expérience passée ou à un sadisme inné ? Je me poserais toujours la question.  En tout cas, ces bourreaux des temps modernes à l’image de M. Burns des Simpson, trouvent un malin plaisir à humilier leurs stagiaires sous prétexte que l’entreprise leur offre un privilège incommensurable en les accueillant dans ses locaux ou sous prétexte qu’ils leurs jettent à la fin du mois, une maigre indemnité (pour les plus chanceux), qui ne leurs sert même pas à payer les frais de transport.

Pour toutes ces raisons et d’autres encore, je t’invite, toi futur maître de stage qui n’est pas encore passé du côté obscur de la force, à faire de la première journée de votre stagiaire un beau souvenir car il va en voir des journées aussi noires que le café qu’il sert :

  • N’oubliez pas la date de son arrivée : Le pauvre il n’a pas fermé l’œil de toute la nuit, anxieux et stressé à l’idée de commencer une nouvelle aventure dans des terres inconnues, donc la moindre des choses c’est de l’accueillir avec un large sourire (allez faites un effort ça ne coute rien) et le mettre à l’aise en lui proposant quelque chose à boire et en lui expliquant « ce qu’il lui sera demandé de faire ».
  • N’oubliez pas de le présenter à l’équipe : Soyez sympa, présentez-le à l’équipe qu’il sera amené à travailler avec elle.
  • N’oubliez pas de l’emmener déjeuner avec vous : Il ne connait pas encore le quartier ni ses bons plans. D’autant plus que ce sera une manière pour vous de l’aider à mieux s’intégrer. Cependant, ayez un peu de pitié pour lui, ne l’emmenez pas non plus déjeuner à la Toscana ou au Chester’s.
  • N’oubliez pas de ne jamais le critiquer en public : Certes les critiques constructives sont nécessaires mais il faut y aller avec des pincettes et en privé. Expliquez-lui son erreur (car oui il peut en faire car c’est un humain doublé d’un débutant) et la solution à cette dernière calmement et avec le sourire et il s’en souviendra à jamais.
  • N’oubliez pas de lui dire de rentrer chez lui le soir : Le premier jour, un stagiaire fait attention à ses moindres faits et gestes, ainsi il n’osera jamais quitté si quelqu’un ne lui dit pas de le faire.

Mais ne crachons pas dans la soupe. De vaillants et gentils maîtres de stage existent bel et bien dans ce monde, ce n’est point une légende. Moi-même, grâce à Dieu, j’ai  eu la chance d’en croiser sur mon chemin. Donc gardez espoir et si vous tombez un jour, sur un encadrant de stage vipérin, sachez que vous êtes tout simplement un Meskhout lwalidine.

 

Mouna Benkaddour

Pur produit d’internet, j’occupe aujourd’hui un poste de consultante junior en RP/Digital. J’appartiens à la génération dite «الجيل الذهبي » : j’ai écouté des faces A et des faces B, j'ai acheté des CD à 13 dhs, mon premier PC était un Pentium II et la première chose que j'ai découvert sur internet c'était Caramail ! J'ai aussi connu Netscape, un navigateur qui a disparu aujourd'hui… et pour finir j'étais accro à ma vie virtuelle sur MSN. J’ai grandi depuis et je ne me prends plus pour une écrivaine car je publiais des billets sur Skyblog… mais je suis toujours une « Digital Addict » et les réseaux sociaux n’ont plus aucun secrets pour moi.

Commentaires

  1. article qui reflète la réalité (y) lors de mes premiers stages, une fois j’ai tellement résolu de soucis que l’entreprise avaient, ils m’ont proposé à la fin « un contrat verbale de stage a vie indéterminé » … même les nations unies n’ont jamais vu un cas pareil !

    1. Waw! Moi qui croyait en avoir tout vu. Limite tu m’en vois ravie.
      Ben écoute, bon courage pour tes prochaines expériences professionnelles. 😉

      1. Merci 🙂 aujourd’hui l7amdoulah j’ai jamais regretté ces histoires fascinantes que j’ai vécu pendant les périodes de stages, un grand bigup aux stagiaires marocains dans l’ombre qui se battent contre le temps en visant « tarff dl’khoubz » (Y)

Follow us

Don't be shy, get in touch!