The Rolling Notes

Les plus grands défis auxquels font face les startups

Créer une entreprise peut être aussi terrifiant que stimulant. Elle peut en effet rencontrer à tout moment un certain nombre de défis auxquels sont couramment confrontées les nouveaux-venus sur le marché. Du recrutement des bonnes personnes à la définition de la marque, les startups doivent franchir ces obstacles pour garantir leur succès et ce, au delà de la problématique du financement… comment les startups à croissance rapide peuvent-elles franchir les obstacles à leur succès ?

La concurrence

Un des principaux défis auxquels toute startup est confrontée est celui de la concurrence, et ce tout particulièrement dans les marchés dominés par des marques connues et bien établies. La solution est de trouver un marché de niche qui ne soit pas encore saturé par d’autres entreprises proposant le même produit. Comme il y aura toujours une autre marque qui offrira un produit similaire, essayez de trouver une idée qui sorte de l’ordinaire. Faites en sorte d’établir une cible de consommateurs claire et une image de marque spécifique pour différencier votre startup.

Le recrutement

Embaucher des employés pour soutenir votre entreprise peut être particulièrement éprouvant, mais il s’agit d’un des investissements les plus importants pour toute startup. Trouver le bon talent, tout en restant dans les limites de votre budget est un défi pour toute entreprise, en particulier pour les marques peu connues. Créer une équipe forte pour faire grandir et développer une jeune entreprise est la clef du succès. Comme vous donnez votre temps, votre argent et votre confiance à votre équipe, cela vaut l’investissement.

Garder le rythme

Avec les progrès technologiques et la transition vers le tout-en-ligne, l’information change constamment. Non seulement rester au courant de ces avancées mais également être à la pointe par rapport à la concurrence est un défi significatif pour les jeunes entreprises. De plus, si vous projetez de développer votre startup sur plusieurs marchés, vous devez approcher chaque pays avec une stratégie spécifique basée sur ses contraintes locales. Selon Kian Moini, co-fondateur du portail mondial de l’immobilier Lamudi, qui a commencé ses opérations en octobre 2013 : « Il est difficile de généraliser une stratégie sur plusieurs marchés, car deux pays ne sont jamais exactement les mêmes, même s’il existe des similarités. Un défi important sur certains marchés, comme par exemple en Birmanie où le taux de pénétration d’internet est parmi les plus faibles du monde, est de convaincre les consommateurs de la valeur ajoutée d’internet et du commerce en ligne – l’avantage de passer en ligne. Sur d’autres marchés plus matures, qui sont bien plus dans l’ère digitale, il existe pour les startups une concurrence féroce venant de concurrents bien établis. »

Le site internet

Faire en sorte que votre produit prenne en compte les changements du marché est vital. Pour les startups basées sur internet, cela signifie souvent adapter le site internet. Est-ce que votre site est compatible mobile ? Est-ce qu’il a une interface client attirante et ergonomique ? Avec tant de sites internet sur la toile, il est difficile de vous différencier de la foule. Cependant, un site sûr, fiable et performant parle souvent de lui-même.

Mohamed Rahmo

Mohamed Rahmo est un marketeur de profession, un communiquant de formation, un amoureux de la culture et de l'art et qui trouve qu'il y a toujours des possibilités infinies dans le monde digital. Voilà pourquoi il s'investit régulièrement dans des démarches expérimentales mais toujours actionnistes. Après des recherches sur le Social Medias et sur la Gamification, il s'intéresse aujourd'hui de plus en plus à l'Internet Of Things, fasciné par la tendance mondiale du Making et du Coding. Féru de gaming, d'art et de culture en général, Mohamed Rahmo croit fermement que l'industrie créative peut sauver le Maroc.

Commentaires

  1. Pour la concurrence, le risque ne vient pas vraiment des grosses entreprises établies. Il vient surtout de l’économie informelle, qui permet aux consommateurs d’avoir des prix moins chers et une certaines flexibilité et rapidité dans le mode de consommation (choses que la startup est supposée offrir).

  2. En effet, ce n’est pas faux. Par l’exemple Lamudi travaille avec des agents qui ont une licence ainsi que des promoteurs, l’immobilier étant un secteur ou l’informel est Roi. Toutefois on essaie de travailler sur la sensibilisation du public afin qu’ils optent pour des agents certifiés au lieu des semsars. Toutefois c’est un travail de longue haleine. Ta remarque est tout à fait pertinante.

  3. Pour ne pas se limiter seulement au marché de l’immobilier et à l’économie l’informelle, le vrai problème c’est la croissance des personnes (physique ou morale) qui se croient capable de tout faire seulement pour gagner de l’argent et cela implique beaucoup de chose (mauvais résultat concernant les services, prix non étudier, pas de support après vente, …).

    Du coup, pour attaquer un marché ou réside ce genre de personnes, le plus grand défis serai de les mettre hors jeu en proposant des services qu’ils ne comprennent même pas.

OGD-Thumbail-491x500

Abonnez-vous à la newsletter !

* = Champ requis

Follow us

Don't be shy, get in touch!