The Rolling Notes
How to promote Morocco on the web

Comment peut-on promouvoir le #Maroc ?

 

Imaginez avec moi si tout le monde se concentre sur un seul et même objectif. Si on arrive à éduquer le maximum de personnes dans un pays à faire la même chose. Et si ce pays compte 34 millions d’habitants. Et que 16 millions ou plus de ces 34 millions se connectent tous les jours. Et que la plus part d’entre eux vont dans des sites communautaires ou des réseaux sociaux. Ça veut dire qu’il y a beaucoup de monde entre ces 16 millions qui sont susceptibles de générer du contenu… ça veut dire que beaucoup d’entre eux sont également susceptibles de partager ce contenu… faites vos calculs et dites-moi combien ça fait de posts par jour ? Moi j’en ai déjà le vertige 🙂

La conjoncture actuelle et l’actualité récente a démontré que nous devons vraiment revoir nos stratégies de communication. Parce qu’on se rend compte de plus en plus que les autres pays ne savent rien de nous. Et c’est très difficile pour un organe ou tout un corps institutionnalisé de faire le nécessaire afin de promouvoir tout un pays. C’est une question qui doit faire l’objet d’une cause nationale ou tout le monde laisse faire ses conflits et se concentre sur le même objectif : Promouvoir la nation.

Et pour ne pas faire compliquer et se lancer dans une réflexion sans fin ou faire des études étalées sur des centaines de pages, on préfère ici lister quelques réflexes quotidiens qui feront la différence et pourquoi ne pas « crowdsourcer » tout ça à travers les participations de tout le monde et mettre à jour cet article ou concevoir une autre forme de diffusion de la chose.

Donc pour rester simple, je vais lister certaines actions quotidiennes qui peuvent devenir un réflexe sans beaucoup consommer trop d’énergie ni beaucoup d’efforts. Alors il suffit d’y croire pour le faire.

Le contenu de cet article peut paraître comme une réflexion naïve. Mais ce sont des points qui me semblent simples et efficaces. Ce sont des tactiques terre à terre et qui marchent à tous les coups.

PS : encore une fois cet article n’est pas le fruit d’une recherche ou d’un vrai planning c’est juste l’ébauche d’une réflexion personnelle, qui va s’étaler sur une série d’articles comme ça qui veulent que les choses soient meilleures.

superhero-maroc
Il y a un super héros qui se cache en vous. Révélez-le !

Le Hashtag #Maroc est une cause nationale. Cela doit donc être un réflexe !

On peut éduquer la population à poster avec ce hashtag #Morocco ou #Maroc. C’est un investissement avec un retour sûr et certain. On est certes très sensible à la question du Sahara, à juste titre d’ailleurs, mais on doit être pareillement sensible à la promotion de notre pays et des bonnes choses de ce pays. C’est la meilleure façon pour défendre les intérêts de ce pays.

Je crois à titre personnel que la meilleure manière de communiquer avec les autres, c’est de leur montrer où nous sommes ? Et qui nous sommes ? Ce que nous avons ? Et comment nous vivons ?

A ce titre, la page Humans of New York par exemple fait un travail exceptionnel en termes de storytelling. Elle est arrivée à se positionner comme un vrai hub qui recueille les meilleures histoires new-yorkaises au début, puis à une plateforme de renommée mondiale pour la promotion et la mise en avant de la ville de New York à travers les récits de ses habitants. Maintenant cette page fait un travail supplémentaire pour d’autres pays.

On peut imaginer par exemples des projets comme ça ou améliorer ceux qui existent d’une façon à toucher encore plus d’audiences. L’initiative de Humans Of Morocco en est un bon exemple et elle mériterait plus de promotion et de soutien.

Ecrire un article, poster un tweet… dire quelque chose à propos du Maroc

Quand on poste un truc d’intéressant ou bien de sympa, il faut encore une fois penser à le lier au Maroc. Et il faut se concentrer sur le positif. Qu’est-ce que je veux dire par là principalement ? Il y a beaucoup d’articles écrits par la presse ou par les blogueurs qui parlent du Maroc, c’est ainsi qu’il faut les voir : comme une source de promotion du pays. Et il ne faut pas se concentrer que sur la consommation, il faut faire un peu de production dans ce sens.

La journée nationale du hashtag #Maroc : en faire un trending topic

Sur les médias sociaux, il faut être présent chaque jour. Et pour se faire faut bien planifier cette présence. Alors pourquoi pas une journée nationale où les efforts vont se consolider pour faire ce qu’il y a faire. Une journée où tous les efforts vont se concentrer sur « poster pour le Maroc » et ainsi passer en trending topic.

reveille le marketeur en toi, et reveille le marocain dans ton coeur
Réveilles le marketeur en toi et active le marocain qui sommeille dans ton coeur.

Le Maroc, il en est où dans le mobile ?

Dès qu’on arrive dans un pays, à la première porte de l’aéroport, on trouve des applications qui parlent de tout et de rien dans le pays, l’histoire, les meilleurs endroits où il faut partir, les restaurants… Et ce qui est drôle c’est que ces applications peuvent être rentables directement dans la mesure où leur développement peut générer de l’argent et peuvent avoir des business models divers et variés : commission sur la vente, publicité, réservation, génération de traffic sur espaces touristiques et espace de ventes, deals, etc.

Les événements peuvent aussi être juste virtuels 

Vous connaissez ces événements où l’on va annoncer qu’il faut collecter 1 million de signature pour le prophète, ou encore qu’il faut rassembler 10 millions de personnes pour la Palestine… Ces événements que beaucoup de personnes trouvent débiles marchent très bien et viralisent que l’on veuille ou non. Les exploiter est nécessaire, surtout qu’à côté des vidéos aujourd’hui si vous le remarquez bien, Facebook favorise les événements dans les timelines. On ne sait pas pourquoi jusque là, mais c’est tout de même clair, il le fait ! Faisons-en profiter notre pays et utilisons ce type de technique pour en faire la promotion.

Faire participer les touristes à la promotion de notre hashtag contre une contrepartie

Les visiteurs, les touristes, les étrangers, les MRE … quand ils peuvent aider à faire notre promotion nationale et il faut tout de même savoir être reconnaissant en offrant des contre-parties. Des propositions de des jeux concours, de réductions, d’offres promotionnelles et autres dispositifs peuvent faire l’affaire. Et c’est toujours moins cher que les billboards du subway à Londres.

superhero-maroc2
Un super héros c’est quelqu’un qui veille sur la réputation de son pays

Elargir la donne : parler et utiliser d’autres langues plus internationales

Nous sommes un peu très francophones ou plutôt bien plus francophones qu’il en faut. Les pays francophones savent déjà qui sont les marocains et c’est quoi le Maroc. Il faut parler à d’autres pays qui ne savent même pas où se trouve le Maroc et ces pays sont majoritairement anglo-saxons. Donc si vous voulez vous engagez dans une démarche de promotion du pays pensez à parler d’autres langues mis à part le français. Ca serait vraiment cool !

Allez sur YouTube, Snapchat, Vines ou d’autres formes de plateforme de diffusion de vidéos, tapez Morocco… il n’y a pas grand-chose

Quand on tape Morocco sur les plateformes de diffusion de vidéos par exemple, il n’y a pas beaucoup de contenu réellement avantageux à propos de la beauté de notre pays ou des initiatives positives qui y prennent forme. Il n’y a pas trop de trucs qui font la promotion du Maroc. Alors qu’aujourd’hui, il très simple de produire des vidéos qui peuvent faire du buzz comme celles que font les américains pour leur National Parks par exemple. Et c’est facile de trouver ces vidéos en HD ou en ultra HD.

Et comme je viens de le mentionner un peu plus haut, et tout le monde le sait, Facebook favorise aujourd’hui l’utilisation des vidéos et l’utilisation de GIF. C’est le cas aussi de Snapchat. Et comme ils l’ont fait pour la période du Hadj, ils peuvent aussi faire quelque chose pour un pays si tout le monde se met à poster massivement.

superhero-maroc3
Il ne faut pas oublier le mot secret pour ouvrir la cave secrète #Morocco

Wikipédia : pourquoi n’est-il pas bien alimenté ?

Pourquoi on n’alimente pas plus les pages Wikipédia relatives au Maroc ? Et nous avons beaucoup de choses à dire… ou plutôt nous avons tout à dire sur Wikipédia ! La partie Maroc est trop vide il faut bien l’alimenter. Il faut créer des pages qui parlent des régions, des communes, etc. Etre le plus capillaire possible… aussi profond et riche que le sont nos territoires, histoire et patrimoine. Je crois que le service public, les collectivités locales et les régions doivent avoir une sorte d’obligation de faire ça, puisqu’ils ont déjà la matière. Il faut juste la mettre en ligne.

Slideshare : l’un des meilleurs sites en termes de SEO que je n’ai jamais vu

Il suffit d’y mettre des slides, des présentations et de mettre des titres sexy. Et croyez-moi ça va marcher d’autant plus que le visual storytelling est extrêment efficace. Je peux même faire quelques propositions maintenant : les 10 sites qu’il faut absolument voir au Maroc, les circuits qu’il faut absolument faire au Maroc, les meilleurs plats marocains… la liste peut être très longue et couvrir énormément de domaines de l’économie au tourisme en passant par l’histoire. De plus, ce genre d’article et de publication sont faciles à compiler, c’est juste une question de recherche et de « remix » : une mise en forme visuelle et synthétique d’informations disponibles.

 

Bon ! Je n’ai pas voulu m’étaler sur tous les types de médias et de canaux possibles. L’article fait déjà 1.200 mots et le lire est certainement un exercice fatiguant, mais je crois que l’idée de base est là. Soyons plus pragmatiques dans notre démarche et faisons chacun notre part des choses et du boulot ! N’hésitez à proposer vos idées pour compléter cet article, qui je le rappelle est une ébauche de réflexion. A vos commentaires ! Wa choukran… 😀

 

 

 

 

 

 

Mohamed Rahmo

Mohamed Rahmo est un marketeur de profession, un communiquant de formation, un amoureux de la culture et de l’art et qui trouve qu’il y a toujours des possibilités infinies dans le monde digital. Voilà pourquoi il s’investit régulièrement dans des démarches expérimentales mais toujours actionnistes. Après des recherches sur le Social Medias et sur la Gamification, il s’intéresse aujourd’hui de plus en plus à l’Internet Of Things, fasciné par la tendance mondiale du Making et du Coding. Féru de gaming, d’art et de culture en général, Mohamed Rahmo croit fermement que l’industrie créative peut sauver le Maroc.

OGD-Thumbail-491x500

Abonnez-vous à la newsletter !

* = Champ requis

Follow us

Don't be shy, get in touch!