The Rolling Notes
CCISPM

Lancement de la CCISPM

 

C’est en présence de Mme Maria Rita Ferro, ambassadrice du Portugal en poste au Maroc, que s’est lancé officiellement le 16 novembre la Chambre de Commerce, d’Industrie et des Services du Portugal au Maroc. Cette nouvelle organisation visant à développer les échanges économiques entre les deux pays est à l’initiative de l’AMPA (Association Marocco Portugaise des Affaires) qui laisse entendre d’excellentes relations luso-marocaine depuis bien des années. A n’en pas douter, la CCISPM soutiendra les investisseurs portugais dans leurs démarches au Maroc et encouragera encore davantage es entreprises marocaines dans leurs marche vers l’internationalisation. Cette chambre est dirigée par M. José Maria Texeira, ancien président de l’AMPA.

Relations économique bilatérales au beau fixe

La balance commerciale entre le Portugal et le Maroc a toujours été en faveur de nos amis portugais. Seulement, le Maroc se réserve progressivement une place de choix dans l’économie portugaise, passant entre 2010 et 2015 de la 45ème à la 38ème place au classement des fournisseurs de Lisbonne. En hausse, la fourniture par groupes de produits de plastique et caoutchouc (+100% 2013/2014), de pattes celluleuses et papier (+57% 2013/014), de machines et appareils (+32% 2013/2014) ou encore de bois et liège (+23% 2013/2014). Mais la palme revient au secteur textile. Même si ce secteur ne représente que de maigre volume, il booste et laisse entrevoir de fortes perspectives de dynamisation des échanges entre les deux pays, au bénéfice de la place du savoir faire marocain dans l’économie portugaise.

A l’inverse, le Maroc est redevenu en 2015 le 11ème client international du Portugal, soit 4 places de gagner depuis 2010. Mis en exergue : les métaux communs, les combustibles minéraux ainsi que les machines et appareils qui représentent à eux 3 plus de 50% des exportations portugaises vers le Maroc.

Les IDPE sont quant à eux en hausse de près de 35% entre 2010 et 2014 et continue de croitre. Le Maroc attire et chouchoute les entreprises portugaises qui voient dans le Royaume un marché aux multiples opportunités. On retrouve traditionnellement nos voisins lusophones dans les métiers du BTP, mais ces dernières années ce sont les métiers de l’industrie du textile ou plus surprenant du tourisme qui sont en vogue.

Un lien ancré en renouvellement

Le Maroc et le Portugal, c’est une longue histoire. Mogador, Mazagan … sont des noms héritages du « Maroc portugais » déployé en 1415 à la prise de Ceuta par le roi Jean 1er et durera jusqu’en 1769. La puissance lusophone appelait « son Maroc » l’Algarves d’Outre mer. Dans l’histoire contemporaine, la présence diplomatique du Portugal s’est officialisée au début du règne d’Hassan II, transformant une légation timide en véritable ambassade à Rabat. Malgré un froid entre les deux pays marqué en 1973, les relations institutionnelles entre les deux pays n’ont jamais été véritablement ébranlées. Il faut noter que Lisbonne est géographiquement la capitale européenne la plus proche de Rabat.

La culture est toujours un bon vecteur d’échange. En 1995 a été inauguré le centre culturel Camoes à l’ambassade du Portugal à Rabat. Ce centre œuvre notamment pour la promotion de l’enseignement du portugais au Maroc. On retrouve cet apprentissage dans les universités de Casablanca, Rabat, Fès et El Jadida désormais.

La résonnance se fait sentir. Si les touristes portugais venus visiter le Maroc étaient près de 50 000 en 2008, c’est aujourd’hui les marocains, et notamment les jeunes, qui se ruent vers les destinations portugaises comme Sintra, Lisbonne ou Albufeira. Accessible, riche, proche et accueillant le Portugal est une des destinations à la mode pour les jeunes marocains désabusé de l’Espagne ou de la France et qui retrouve au Portugal une authenticité et une originalité attirante.

 

Mathieu Bihan

Mathieu Bihan a évolué dans l'univers médiatique marocain et français depuis 2007. A ses début, il participe au développement de la marque média aufait. Après une expérience chez 20minutes à Paris, il se spécialise en développement et monétisation des audiences marocaines, accompagnant les médias traditionnels vers l'univers digital. Passionné de la première heure par les médias et leurs enjeux, amoureux des mots, il est également le créateur de la marque décalée #Casabancal.

OGD-Thumbail-491x500

Abonnez-vous à la newsletter !

* = Champ requis

Follow us

Don't be shy, get in touch!