The Rolling Notes
Mohammed-Amin-Dell-EMC

Mohammed Amin : « Nous allons bientôt entrer dans une ère nouvelle : celle de la relation étroite entre humains et machines »

Les prédictions de Dell Technologies pour l’année 2018 – Par Mohammed Amin, vice-président senior Moyen-Orient, Turquie et Afrique chez Dell EMC.

Les chercheurs de « l’Institut pour l’avenir » (IFTF – Institute For The Future) ont récemment annoncé que le monde était à l’orée d’une ère nouvelle : celle de la relation étroite entre humains et machines. Selon ces mêmes experts, humains et machines seront, avant 2030, amenés à travailler de manière encore plus fusionnelle, ce qui transformera de manière radicale notre quotidien et nos habitudes.

Il faut dire que, depuis des siècles, nous avons utilisé les machines à de nombreuses fins, mais sans jamais développer une véritable communion avec ces dernières. Aujourd’hui c’est une phase entièrement nouvelle qui est entrain de s’ouvrir et qui sera caractérisée par une unité encore plus grande entre l’homme et la machine.

Les technologies émergentes telles que l’intelligence artificielle (IA), la réalité augmentée (RA), la réalité virtuelle (RV), ou encore les progrès réalisés au niveau de « l’Internet des objets » (IoT) et du stockage des données (« cloud »), ont été rendues possibles grâce au développement exponentiel des logiciels et de la puissance de traitement dont sont aujourd’hui capables les ordinateurs et les processeurs.

De telles technologies sont désormais implémentées dans nos voitures connectées, mais aussi dans nos maisons, dans la gestion de nos affaires et même au niveau de nos transactions bancaires… La technologie a même réussi à transformer la manière dont les agriculteurs gèrent leurs cultures et leur bétail ! Et cette technologie continue toujours à évoluer à un rythme vertigineux.

Voici les prédictions de Dell Technologies concernant la manière dont la technologie progressera à partir de l’année prochaine :

Prédiction 1 : L’intelligence artificielle accomplira des « tâches de réflexion » de plus en plus complexes et de manière encore plus rapide…

Au cours des prochaines années, l’intelligence artificielle (IA) va complètement modifier notre manière de traiter les données. Les entreprises utiliseront de plus en plus l’IA pour effectuer des « tâches de réflexion » encore plus complexes. Les décisions se prendront toujours plus rapidement et la réactivité face à un problème donné sera alors grandement optimisée. Une telle célérité dans le traitement des données contribuera à l’éclosion de nouvelles idées puisqu’elle libérera les personnes, leur laissant du temps pour devenir plus créatifs.

Certains théoriciens (plutôt pessimistes !) prétendent que l’IA contribuera à aggraver certains phénomènes tels que le chômage, puisqu’elle sera bientôt capable d’effectuer toutes les tâches qu’accomplissent normalement les employés d’une entreprise. Cependant, ces technologies pourraient en créer de nouvelles, ouvrant sans cesse de nouvelles opportunités pour le genre humain. Par exemple, nous verrons apparaitre un nouveau genre de professionnels de l’informatique qui se spécialiseront dans le développement de solutions liées à l’IA ou encore à sa mise au point… D’autres praticiens pourraient être chargés du paramétrage des IA ou de leur commercialisation… Nous verrons également apparaitre une nouvelle catégorie de juristes qui se pencheront par exemple sur les textes de lois régissant l’utilisation des IA.

Dans tous les cas de figure, la technologie sera bientôt en mesure de recommander de nouveaux choix de gestion ou d’accomplir une multitude de tâches, et ce à la vitesse de l’éclair.

Prédiction 2 : Les objets autour de nous auront un « QI » !

À partir de 2018, nous ferons des progrès gigantesques grâce à des technologies comme l’IoT, qui seront capables de rassembler et de fournir, de manière quasi instantanée, des tonnes de renseignements détaillés sur nos villes, nos organisations, nos foyers ou encore nos véhicules. Aujourd’hui, le coût lié à la puissance de traitement de nos ordinateurs et de nos smartphones est en train de décroitre de jour en jour. Les frais liés à la connexion internet tendent aujourd’hui de plus en plus vers le 0 $. Ce qui fait que, bientôt, pas moins de 100 milliards d’appareils seront tous connectés au même moment. Dans quelques années, ce chiffre atteindra le billion !

L’ampleur de toutes ces données combinées entre elles et la puissance que nous apporterons à leur traitement grâce à l’évolution de l’IA, contribueront à rendre les machines encore plus aptes à gérer les différentes ressources. Nous évoluerons alors vers un mode qui sera purement « numérique », avec une nouvelle perception des environnements qui nous entourent. La technologie commencera à fonctionner comme une véritable extension de nous-mêmes. Chaque objet deviendra intelligent et nous permettra, par conséquent, de vivre des vies encore plus intelligentes !

Nous commençons déjà à entrapercevoir toute cette évolution au niveau de nos voitures, qui sont aujourd’hui équipées de tout un arsenal de capteurs à ultrasons et de faisceaux lumineux de détection, qui sont capables de mesurer les distances entre les véhicules et même de reconnaitre nos différents gestes. Avec le temps, toutes ces innovations feront en sorte que la conduite autonome deviendra une réalité quotidienne. Mais bien avant d’y arriver, nous serons déjà habitués à ce que nos voitures soient capables d’anticiper à notre place les différentes conditions de conduite, mais aussi d’informer de façon précise les garagistes sur les réparations à exécuter en cas de panne ou encore d’accomplir elles mêmes leurs propres mises à jour logicielles.

Prédiction 3 : Des casques de réalité augmentée dans nos lieux de travail !

Il ne faudra pas longtemps avant que les frontières entre la réalité « réelle » et la réalité augmentée ne s’estompent de manière irréversible. La viabilité de la réalité augmentée (RA) est déjà plus qu’évidente. Par exemple, des équipes de BTP, d’architectes ou d’ingénieurs utilisent la RA afin de visualiser de nouvelles constructions, de coordonner les efforts des différents intervenants ou de former de nouvelles manœuvres sans qu’ils ne soient physiquement présents sur un chantier.

La réalité virtuelle, grâce aux différentes expériences immersives qu’elle procure, a déjà commencé à modifier nos différents espaces de divertissement et de jeu. Parier sur la technologie devient, de facto, un moyen puissant pour maximiser l’efficacité de toute intervention humaine et d’en tirer le meilleur parti possible.

Prédiction 4 : Une relation plus poussée avec les clients grâce à l’IA

L’index de transformation digitale de Dell Technologies démontre que près de 45% des dirigeants de moyennes et de grandes entreprises pensent aujourd’hui que leurs entreprises pourraient devenir complètement obsolètes dans les 5 prochaines années. La grande majorité d’entre eux (78%) considère que les start-up représentent une véritable menace pour leurs entreprises. C’est pourquoi, il devient plus que jamais important de placer l’expérience client au centre de leurs activités.

Grâce à l’analyse prédictive, nous pouvons déjà imaginer de quelle façon l’IA deviendra importante au cours de la prochaine année. Les entreprises apprendront donc à mieux servir leurs clients puisque le service à la clientèle sera axé sur une combinaison quasi-parfaite entre l’homme et la machine. Ainsi, et au lieu que les employés d’une entreprise n’interagissent entre eux via des « chatbots » de première génération pour tenter de satisfaire les attentes de leurs clients, ils commenceront à travailler de pair avec des agents virtuels intelligents qui seront encore plus rapides et plus efficaces.

Prédiction 5 : Les entretiens d’embauche seront effectués aussi par réalité virtuelle !

Au cours de la prochaine décennie, les technologies émergentes telles que la réalité virtuelle (RV) et l’IA, aideront les gens à agir vis-à-vis d’un problème sans que n’interférent leurs émotions ou leurs préjugés et d’opérer un jugement objectif et efficace face à une situation donnée.

À court terme, nous verrons comment l’IA pourra être appliquée aux procédures d’embauche ou de promotion, loin des préjugés conscients ou inconscients des employeurs.

Dans le même sillage, la réalité virtuelle pourrait également être utilisée comme outil d’entretien en masquant, par exemple, la véritable identité d’un postulant à un poste d’embauche grâce un avatar. De cette façon, les décisions prises seront attribuées uniquement au mérite des candidats.

En utilisant les technologies émergentes à ces fins, le contrôle d’embauche via la RV deviendra bientôt un simple exercice de routine, à l’instar par exemple du contrôle orthographique sur les smartphones ou sur les logiciels de saisie, mais avec des avantages à l’échelle de l’entreprise.

Prédiction 6 : Les « sports électroniques » prendront une ampleur considérable

En 2018, nous verrons un nombre de plus en plus important de « gamers » qui seront assis devant leurs écrans ou derrière leurs casques de réalité virtuelle et qui évolueront dans des univers gérés par des ordinateurs à très haute définition. Au fur et à mesure que des centaines de millions de joueurs dans le monde deviendront des inconditionnels de ces jeux, les « sports électroniques » ou les « eSports » prendront encore plus d’importance.

Le phénomène des eSports est entrain de devenir une tendance universelle. Ainsi, même une activité « humaine » par excellence comme le sport a été numérisée ! La technologie a élargi le « sport » à tous les êtres humains. Vous n’avez plus besoin de posséder un physique d’athlète pour y prendre part ; il vous suffit d’avoir de bons réflexes haptiques et d’excellentes habiletés motrices pour être non seulement capable de jouer, mais également de remporter des victoires !

En outre, les sports traditionnels tels que le cyclisme par exemple, ont grandement contribué à améliorer les eSports, en permettant de récolter des données précieuses qui ont un rôle incrémentiel dans l’amélioration de la qualité du jeu, de ses graphiques et des sensations qu’il procure.

À l’avenir, chaque entreprise deviendra une entreprise hautement technologique et nos temps libres deviendront des expériences connectées !

Prédiction 7 : Nous allons déboucher vers un « méga cloud » !

Il faut savoir qu’un cloud n’est pas une destination, mais plutôt un modèle informatique de stockage de données dont l’infrastructure suppose une automatisation et une intelligence parfaitement intégrées. En 2018, les entreprises s’orienteront massivement vers une approche « multi clouds », profitant ainsi de la valeur de tous les modèles disponibles, qu’ils soient publics ou privés, hébergés ou gérés… Cependant, au fur et à mesure qu’une multitude d’applications et de données commenceront à se déplacer au sein des différents clouds, la prolifération des silos liés à ces clouds ​​deviendra inévitable. Ces derniers empêcheront l’analyse efficace des données par l’IA.

Dans un second temps, nous assisterons à l’émergence d’un « méga cloud », qui générera par la suite de multiples « sub clouds » ​​privés ou publics. Cependant, tout ce système finira par se transformer en un ensemble cohérent et holistique. Et pour cause, le méga cloud offrira une vue fédérée et intelligente de tout un environnement informatique. Pour rendre ce méga cloud possible, nous aurons besoin de créer des innovations multi clouds en réseau (avec possibilité de déplacer les données entre les différents clouds), mais aussi de faire en sorte que les modes de stockage soient rationnalisés (afin de placer les bonnes données dans le bon cloud). Il nous faudra également améliorer nos méthodes de calcul (pour offrir les meilleurs traitements possibles aux données), ainsi que nos capacités d’orchestration dans le but de relier de la meilleure façon possible les différentes données stockées aux réseaux de clouds. Les usagers devront commencer à utiliser l’IA afin de porter l’automatisation à un autre niveau, qui sera à la hauteur du nouvel environnement informatique dans lequel on se trouve.

Prédiction 8 : 2018 sera l’année de la cyber sécurité !

Dans ce monde de plus en plus interconnecté, notre dépendance vis-à-vis des tiers n’a jamais été aussi importante ! Les organisations ne sont plus de simples instances atomisées, mais deviennent désormais des systèmes fortement interconnectés qui font partie de quelque chose d’encore plus grand. Maintenant que la technologie nous relie de façon aussi puissante et poussée, le fléau du piratage des données est devenu plus que jamais problématique. Sachez par exemple que l’une des violations de données les plus importantes de notre histoire a été organisée par des pirates qui utilisaient de simples informations d’identification pour se connecter à un système HVAC tiers.

Au fur et à mesure que nous devenons de plus en plus liés aux machines, les plus subtiles et les plus minuscules défaillances peuvent nous conduire à des méga échecs. Par conséquent, l’année prochaine sera une année d’action pour de nombreuses entreprises multinationales, qui vont tenter de se prémunir contre le phénomène du hacking de leurs données en instaurant de nouvelles réglementations telles que le GDPR.

En 2018, la priorité sera à la mise en œuvre d’outils et de technologies de cyber sécurité destinés à protéger efficacement nos données et à prévenir nos entreprises et notre vie privée contre les menaces potentielles.

Par Mohammed Amin, vice-président senior Moyen-Orient, Turquie et Afrique chez Dell EMC.

TheRollingNotes

The Rolling Notes (TRN) est une plateforme web collaborative. TRN a été initiée sous la forme d’un blog, pour évoluer à mesure des années et se transformer en Webzine. Les thématiques traitées sont à la fois le marketing, le digital et les actualités des marques, le design et la création, l’innovation et la technologie, tout en passant par l’univers des start ups et du business. Une sorte de calepin numérique dont le leitmotiv est : Feed your Brain… Rock your Mind !

Abonnez-vous à la newsletter !

* = Champ requis

Follow us

Don't be shy, get in touch!