The Rolling Notes
badr-bellaj-mchain

Badr Bellaj, CTO de Mchain

Yellow Challenge : Ces entrepreneurs qui ont relevé le défi ! – Episode 4 : Badr Bellaj, CTO de Mchain

Selon son mentor Mohamed Benlahcen, Directeur Intermédiation et nouveaux canaux, «Badr est une personne intelligente et très surprenante. Il a la capacité d’aborder des sujets compliqués en les simplifiant au maximum. Innovateur et avant-gardiste, c’est un vrai atout dans une équipe et s’adaptera parfaitement à différents projets». Je n’ai pas trouvé de meilleurs mots pour vous décrire Badr Bellaj, CTO de Mchain, mais je me fais un plaisir de partager avec vous cette interview où, fait rare, Badr a accepté de se livrer à moi. Voici un aperçu de son parcours, raconté avec une passion qui n’a d’égal que son humilité.

Pourquoi avoir choisi le chemin compliqué de l’entrepreneuriat ?

Certes, c’est un choix difficile mais très passionnant. Le choix de l’entrepreneuriat émane de ma passion pour les défis. A Mchain, il faut apprendre vite, progresser, comprendre des sujets très variés, résoudre une multitude de problèmes, et tout ça à un rythme quotidien. Bref, de quoi faire muscler son cerveau. D’un autre côté le choix d’entreprendre n’est qu’une suite naturelle de mon choix de formation en tant d’ingénieur (INPT 2009) et en tant qu’ex-matheux.

Pour moi l’entrepreneuriat ressemble aux maths, vous avez un ensemble de problèmes à résoudre sauf que là vous n’avez pas des théorèmes tous prêts ou des formules existantes mais vous devez trouver inventer vos propres théorèmes pour pouvoir réussir.

Pourquoi Mchain ?

Mchain est la concrétisation d’un rêve, celui d’innover dans un domaine technologique révolutionnaire. Tout a débuté en 2011, où j’ai commencé à m’intéresser à la nouvelle technologie blockchain et aux « cryptocurrencies ».  J’ai décidé d’acquérir le maximum de connaissances et d’en faire ma spécialité. En juin 2013, j’ai contacté quelques amis pour leur proposer de monter une boîte spécialisée en blockchain. A l’époque ce choix n’était pas évident mais j’ai pu les convaincre.

Malheureusement, le marché était en hibernation et on a échoué à démarrer dans une première tentative et on a dû reprendre en 2015 avec Mchain qui est actuellement sur les rails du succès. L’équipe derrière est soudée par la passion partagée pour la blockchain et les « cryptocurrencies ». L’atmosphère de travail est unique, nous avons adopté un management spécial qui fait que chacun est libre de travailler comme il le souhaite depuis partout dans le monde. En outre, malgré nos ressources limitées, on mise beaucoup sur la R&D dans une logique d’innovation.

Quel est le problème que résout Mchain ?

On est parti d’un constat : la blockchain est une technologie révolutionnaire qui est difficile à porter vers le monde professionnel qui subit des contraintes souvent à l’encontre des principes de la blockchain. Mchain a donc pour mission principale de fournir les outils et l’assistance nécessaire pour faciliter l’adoption de cette technologie pour les entreprises tout en préservant ses promesses techniques : confiance, sécurité, et transparence.

Tu as du sûrement passer par des situations très difficiles ? Qu’est ce qui t’a sauvé à chaque fois ? Qui est celui ou celle qui t’as aidé à tenir le coup ?

Les situations difficiles sont monnaie courante dans la vie d’un entrepreneur. A chaque mésaventure, mon gilet de sauvetage était toujours ma conviction profonde que je vais réussir un jour quoiqu’il en soit, tout en ayant une logique qui accepte l’échec et ne cesse de tenter. C’est là un autre point en commun entre l’entrepreneuriat et les mathématiques : quand tu échoues à résoudre un problème, tu reprends à zero en changeant la logique.

Et pour le futur, quels sont tes plans ?

A moyen terme, nous planifions de nous positionner en tant que leader des solutions blockchain en Afrique et au moyen orient. En parallèle, nous planifions d’étendre nos activités en R&D et de créer un écosystème autour de cette technologie au Maroc pour faire de ce dernier un hub international de blockchain.

Tu as participé et relevé avec brio le Yellow Challenge. Avec quoi tu en sors ?

Ma participation au Yellow Challenge était une expérience formidable et inoubliable. Le programme s’est déroulé d’une façon fluide et professionnelle durant ses différentes phases : au niveau du choix des thématiques, de la sélection des équipes ou de l’organisation. Contrairement à ce qu’on peut penser, le comité de sélection était capable de me challenger intelligemment sur des sujets techniques et pointus liés à la blockchain, chose que j’ai énormément apprécié.

Ma participation à la phase d’accompagnement était une expérience fluide grâce au staff de Ceed qui n’a épargné aucun effort pour me venir à l’aide, me conseiller et m’encourager. Pareil pour l’équipe de Wafacash qui a cru à ma proposition et était toujours prête à me consacrer temps et efforts pour améliorer ma proposition de valeur. Au final, j’ai gagné de précieuses nouvelles amitiés et un sérieux partenaire (Wafacash) qui croit en notre startup.

[ Vidéo ] Découvrez le parcours de Badr au Yellow Challenge

Fatima Zahra Oukacha

CEED Morocco Director & Transworld Protection Group co-founder. Passionnée par l’entreprenariat et fascinée par les entrepreneurs... les vrais, ceux qui bossent, ceux qui échouent, qui réessaient, encore et encore, et qui finissent par y arriver... ou pas. J'apprécie échanger avec eux, et garder une trace de la magnifique énergie qui bouillonne au sein de chacun d’entre eux… de la passion qui les anime…des rêves qu’ils vivent et qu’ils veulent partager avec le reste du monde… de l’angoisse qui les rongent et dont ils veulent préserver leur monde... qui sait, peut être qu’à force de partager leurs traces, d’autres âmes seront tentées…

Follow us

Don't be shy, get in touch!