THE ROLLING NOTES
asdaa-burson-marsteller

Aspirations de la jeunesse arabe

La jeunesse Arabe fonde de grands espoirs sur le leadership du Prince héritier saoudien et sur les réformes que connaît la région qu’ils considèrent comme ayant dévié de la bonne voie. L’étude révèle que la jeunesse Arabe soutient massivement Mohammed Bin Salman dans sa réforme visant à permettre aux femmes saoudiennes de conduire et qu’ils soutiennent pleinement son action contre la corruption. La majorité des jeunes Arabes pensent que Daech (ISIS) et son idéologie courent vers une défaite totale. Dans un bouleversement géostratégique important et soutenu au cours des deux dernières années, les États-Unis sont maintenant perçus comme un adversaire par les jeunes Arabes, tandis que la Russie conforte sa position comme le principal pays allié non Arabe.

Selon les résultats de la 10e édition de l’enquête ASDA’A Burson-Marsteller sur les aspirations de la jeunesse Arabe, les jeunes du monde Arabe considèrent que la région a dévié du bon chemin au cours de la dernière décennie et pensent que les réformes des secteurs de l’emploi, de l’éducation, de la lutte antiterroriste et contre la corruption, sont nécessaires pour la remettre sur les bons rails. L’étude met également la lumière sur le soutien massif que témoigne la jeunesse Arabe aux réformes qu’a entamé le prince héritier saoudien Mohammed Bin Salman qu’elle considère comme un leader fort à même de façonner la région au cours de la prochaine décennie.

L’enquête révèle également que la perception des puissances mondiales a considérablement changé dans la région, la majorité des jeunes Arabes considérant maintenant les États-Unis plutôt comme des adversaires et la Russie comme le principal allié non Arabe.

L’enquête ASDA’A Burson-Marsteller sur les aspirations de la jeunesse Arabe est la plus importante enquête du genre qui s’intéresse aux jeunes au Moyen-Orient. Pour cette 10e édition, l’institut de sondages international PSB Research a mené 3.500 interviews en face à face avec des jeunes hommes et des jeunes femmes âgés de 18 à 24 ans dans 16 pays et territoires Arabes, entre le 21 janvier et le 20 février 2018.

La majorité des jeunes Arabes interrogés (55 %) pensent que la région a avancé dans la mauvaise direction durant la dernière décennie, une période marquée par le printemps Arabe et la montée de Daesh. Le pessimisme est particulièrement perceptible dans la région du Levant, où 85 % des interrogés disent que la région est sur la mauvaise voie. Vaincre le terrorisme, fournir des emplois bien payés, une meilleure éducation et la lutte contre la corruption sont autant d’actions importantes citées par les jeunes pour remettre la région sur les bons rails pour la prochaine décennie.

La jeunesse Arabe montre également son soutien au prince héritier saoudien Mohammed Bin Salman et le considère comme le leader Arabe qui aura vraisemblablement le plus d’impact sur la région dans la prochaine décennie. Interrogés sur les réformes que le prince héritier a entamées, 88 % des jeunes Arabes soutiennent la décision saoudienne d’autoriser les femmes à conduire et 86 % (94 % parmi les jeunes saoudiens) soutiennent son action anticorruption, qui a vu des douzaines d’hommes d’affaires et de hauts responsables détenus pour des accusations de corruption.

asdaa-burson-marsteller-01

«Au cours des 10 dernières années, l’enquête sur les aspirations de la jeunesse Arabe a apporté de précieux éclairages sur les bouleversements importants qu’a connus la région et cette année ne fait pas exception», a déclaré Donna Imperato, PDG de Burson Cohn & Wolfe. «Cet examen annuel de ce que pense et de ce qui préoccupe la jeunesse Arabe offre à la prochaine génération de chefs d’entreprise et de décideurs politiques de la région un cadre de compréhension de ce qui est le plus important.»

Une écrasante majorité (78 %) de jeunes Arabes pense que Daesh s’est affaibli au cours des dernières années et, plus encore, 58 % d’entre eux croient que l’organisation terroriste et son idéologie seront complètement vaincues. Cela marque une évolution importante par rapport aux résultats de l’année 2015 où 47 % seulement des jeunes Arabes exprimaient leur confiance quant à la capacité de leurs gouvernements de faire face à l’organisation terroriste.

Un autre changement important concerne la vision qu’ont les jeunes Arabes des États-Unis qu’ils considèrent aujourd’hui plus comme étant un adversaire, alors que la Russie a, elle, pris la place du premier pays allié non Arabe. Ainsi, une majorité (57 %) des jeunes Arabes pensent que les États-Unis sont un adversaire de leurs pays (alors qu’ils n’étaient que 32 % en 2016) alors que 35 % seulement les considèrent comme un allié (alors qu’ils étaient 63 % en 2016). À la question de nommer le principal allié de leur pays, les jeunes Arabes ont cité les EAU, l’Arabie saoudite et le Koweït, suivi par la Russie à la quatrième position et l’Égypte en cinquième. Les États-Unis perdent, quant à eux, leur position dans le top 5 pour la première fois depuis le lancement de l’enquête, n’obtenant que la 11e place.

Ce résultat contraste avec les réponses fournies par les jeunes Arabes à la question de savoir dans quel pays ils aimeraient le plus vivre, à part leur propre pays, et celui qu’ils aimeraient voir leur propre pays imiter, où les États-Unis se placent à la deuxième position, juste derrière les EAU. De plus, la chaîne média à laquelle les répondants font le plus confiance est CNN.

«Il s’agit pour nous d’une étude importante, marquant une décennie complète d’enquêtes qui ont concerné le principal groupe démographique de la région», a déclaré Sunil John, fondateur de ASDA’A Burson-Marsteller et responsable de la région Moyen-Orient auprès de Burson Cohn & Wolfe. «Les résultats de cette année sont frappants, notamment par le fait que les jeunes de la région voient les États-Unis sous un jour très différent des années précédentes et que la majorité des jeunes envisagent aujourd’hui un avenir où Daech et son idéologie n’ont pas de place».

Pour l’enquête de cette année, la société de sondage internationale PSB Research a mené 3500 entrevues individuelles avec des hommes et des femmes Arabes des six pays du Conseil de coopération du Golfe : EAU, Arabie saoudite, Qatar, Koweït, Oman et Bahreïn, ainsi que de l’Irak, l’Égypte, la Jordanie, le Liban, la Libye, les Territoires palestiniens, la Tunisie, le Maroc, l’Algérie et le Yémen. L’échantillon comprenait 50 % d’hommes et 50 % de femmes.

asdaa-burson-marsteller-02

Parmi les autres résultats importants de l’enquête, ASDA’A Burson-Marsteller sur les aspirations de la jeunesse Arabe :

  • Les EAU restent le premier pays dans lequel les jeunes Arabes souhaitent vivre et auquel ils veulent que leur propre pays ressemble.
  • Les jeunes de la région du Levant voient l’avenir de plus en plus sombre par rapport à leurs compères d’Afrique du Nord et des États du Golfe.
  • Alors que les jeunes Arabes utilisent de plus en plus les médias sociaux comme source d’information, ils considèrent la chaîne CNN comme la source d’information la plus fiable et Al Jazeera comme celle qui l’est le moins.
  • Inspirés par la révolution numérique, les futurs entrepreneurs Arabes se tournent vers le secteur des nouvelles technologies qui offre d’abondantes opportunités pour la région.

Consultez les résultats complets et les avis d’experts pour l’enquête de cette année sur la page : www.arabyouthsurvey.com

L’enquête ASDA’A Burson-Marsteller sur les aspirations de la jeunesse Arabe, lancée en 2008, est la plus importante enquête consacrée à la population la plus importante du Moyen-Orient, à savoir sa jeunesse. Elle offre aux gouvernements, au secteur privé et à la société civile un éclairage sur les espoirs, les préoccupations et les aspirations de la jeunesse Arabe. Pour la 10e édition annuelle de l’enquête ASDA’A Burson-Marsteller, PSB Research, institut de sondage international, a mené, entre le 21 janvier et le 20 février 2018, 3500 interviews en face à face avec des jeunes hommes et des jeunes femmes âgés de 18 à 24 ans dans les six pays du Conseil de coopération du Golfe (EAU, Arabie saoudite, Qatar, Koweït, Oman et Bahreïn), en Afrique du Nord (l’Algérie, l’Égypte, le Maroc, la Libye et la Tunisie), au Levant (Irak, Jordanie, Liban et les Territoires palestiniens) et au Yémen. La marge d’erreur est de +/-1,65 %.

TheRollingNotes

The Rolling Notes (TRN) est une plateforme web collaborative. TRN a été initiée sous la forme d'un blog, pour évoluer à mesure des années et se transformer en Webzine. Les thématiques traitées sont à la fois le marketing, le digital et les actualités des marques, le design et la création, l'innovation et la technologie, tout en passant par l'univers des start ups et du business. Une sorte de calepin numérique dont le leitmotiv est : Feed your Brain… Rock your Mind !

Ajouter un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Welcome to TRN

Ici on parle de communication, de création, d’innovation, de tendances, de marques et de biz’. Feed your Brain… Rock your Mind ! Drop us a line : [email protected]

Abonnez-vous à la newsletter !

* = Champ requis

Follow us

Don't be shy, get in touch!