THE ROLLING NOTES
etude-avito-second-hand-effect-01

Avito dévoile les résultats de l’étude de l’impact environnemental du commerce d’occasion

L’étude «Second Hand Effect» permet de mesurer l’impact environnemental des transactions de produits de seconde main effectuées via la plateforme Avito. En 2017, les utilisateurs d’Avito ont permis d’économiser l’émission de près de 366.000 tonnes de CO2 au Maroc. La catégorie «Véhicules» est celle qui a permis d’économiser le plus de gaz à effet de serre avec 327.000 tonnes de CO2 évitées.

Le marché des biens d’occasion ne cesse de séduire de nouveaux adeptes au Maroc. Un plébiscite logique au vu du contexte économique actuel. Les consommateurs sont motivés à l’idée de réaliser des économies par rapport à l’achat d’un produit neuf. De plus, les citoyens marocains au fait du dérèglement climatique épousent de plus en plus les préceptes du développement durable et de la consommation responsable. Quelle que soit la raison, le commerce d’occasion contribue à l’économie circulaire et à la protection de l’environnement pour les générations futures.

Avito, leader marocain des sites d’annonces, publie son étude annuelle d’impact environnemental «The second Hand Effect» réalisée par sa maison-mère Schibsted Group. Articulée autour du concept de l’économie circulaire, cette étude révèle les impacts environnementaux de la consommation de biens d’occasion achetés sur le site. Ainsi, 366.000 tonnes de CO2, 23.430 tonnes de matières plastiques, 26.177 tonnes d’acier et 1.682 tonnes d’aluminium ont été sauvegardées grâce à l’acquisition de produits de seconde main. Outre sa mission économique, Avito contribue fortement à sauver l’empreinte écologique au Maroc.

«Les nouvelles attentes des consommateurs, conjuguées à la dynamique mondiale de réduction des impacts négatifs de la vie moderne, justifient pleinement que l’on s’oriente vers de nouveaux modèles de consommation», affirme Zakaria Ghassouli, Directeur Général d’Avito. «Notre entreprise représente une alternative de plus en plus prisée sur le marché marocain, preuve s’il en est de l’alignement de l’usage de notre plateforme avec les nouvelles aspirations de la société marocaine.»

L’analyse des chiffres pourvus par l’étude indique que l’achat de véhicules d’occasion sur le site d’avito occasionne la majeure partie des économies dans les différentes catégories consacrées, soit 327.140 tonnes d’émissions de CO2, 22.064 tonnes de plastique, 25.077 d’acier et 1.682 tonnes d’aluminium. Cela est dû au fait que les voitures et autres véhicules sont des produits complexes et leur production demande beaucoup d’énergie et de matériaux. Ceci dit, les achats enregistrés sur les autres rubriques d’Avito (informatique et multimédia, jardin et maison, loisirs et divertissement, vêtement et bien-être) totalisent également des chiffres sensiblement élevés avec 53.942 tonnes d’émissions de CO2, 1.367 tonnes de plastique, 1.100 d’acier et 26 tonnes d’aluminium sauvegardées.

etude-avito-second-hand-effect-03

114 millions de cannettes, 200 statues de la Liberté, 3,3 milliards de sacs plastique ainsi qu’un arrêt total de la circulation automobile à Casablanca pendant 3 mois

A titre de comparaison, les économies provoquées par le business model du leader marocain sont équivalentes à 114 millions de cannettes, 200 statues de la Liberté, 3,3 milliards de sacs plastique ainsi qu’un arrêt total de la circulation automobile à Casablanca pendant 3 mois. Si l’argument économique constitue un puissant facteur de motivation d’achat de biens d’occasion, consommer à travers la plateforme Avito permet à ses utilisateurs de donner une seconde vie aux objets, de privilégier l’usage à la possession et de ce fait, de réduire drastiquement leur empreinte environnementale.

Axe principal de transition vers une société plus verte et moins énergivore, l’économie circulaire est un concept qui consiste à optimiser l’utilisation des ressources à toutes les étapes du cycle de vie d’un bien ou d’un service, tout en réduisant l’empreinte environnementale. La consommation de biens d’occasion matérialise parfaitement ce schéma, puisqu’elle consiste à recycler, réutiliser et partager des produits déjà usités.

etude-avito-second-hand-effect-02

Soucieux de quantifier les économies de CO2 occasionnées par le marché de l’occasion, Schibsted, groupe norvégien maison-mère d’Avito, réalise chaque année une étude d’impact environnemental de 10 de ses filiales dans le monde. En 2017, l’opérateur marocain obtient à nouveau d’excellents résultats, augurant d’une prise de conscience collective et d’une évolution du comportement d’achat responsable des ménages marocains.

Pour rappel, depuis sa première édition en 2013, le rapport «The Second Hand Effect» démontre chaque année les bienfaits du marché de l’occasion sur l’environnement. Cette étude indique le rôle salutaire des modèles de commerce de produits de seconde main partout dans le monde ainsi que l’influence essentielle de leurs utilisateurs. Avito se démarque clairement sur le marché marocain en se positionnant comme marqueur de l’économie circulaire au Maroc, et confirme cette année encore son engagement dans le développement durable.

Méthodologie de l’étude « Second Hand Effect »

L’étude Second Hand Effect a été initiée en 2013 par la société sœur d’Avito en Suède, Blocket, et a été réalisée depuis dans dix des principaux marchés de Schibsted Group.

L’estimation des bienfaits du commerce de seconde main sur l’environnement devait être opéré dans la plus grande rigueur scientifique, et a constitué un véritable challenge. C’est pourquoi Schibsted s’est tournée vers l’Institut Suédois de Recherche Environnementale (IVL), pour développer la méthode utilisée. En raison de la complexité des enjeux, la transparence a également joué un rôle-clé. Le calcul est basé sur l’hypothèse que chaque produit usagé vendu remplace la production d’un nouveau produit équivalent. En analysant les produits vendus sur le site, l’IVL a calculé la quantité de matériaux nécessaires pour la production des biens considérés.

TheRollingNotes

The Rolling Notes (TRN) est une plateforme web collaborative. TRN a été initiée sous la forme d'un blog, pour évoluer à mesure des années et se transformer en Webzine. Les thématiques traitées sont à la fois le marketing, le digital et les actualités des marques, le design et la création, l'innovation et la technologie, tout en passant par l'univers des start ups et du business. Une sorte de calepin numérique dont le leitmotiv est : Feed your Brain… Rock your Mind !

Ajouter un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Welcome to TRN

Ici on parle de communication, de création, d’innovation, de tendances, de marques et de biz’. Feed your Brain… Rock your Mind ! Drop us a line : [email protected]

Abonnez-vous à la newsletter !

* = Champ requis

Follow us

Don't be shy, get in touch!