neuro-marketing
in

Le neuromarketing en action

Le neuromarketing est la nouvelle tendance qui est utilisée d’une manière ou d’une autre par les grandes entreprises et les universités. En dépit de sa forte présence dans le monde du marketing, beaucoup d’entre nous ne savent pas exactement ce qu’est le neuromarketing, ni comment l’utiliser efficacement. Nous avons donc pensé à partager avec vous quelques exemples pour illustrer le neuromarketing en action.

L’importance du regard

Il est évident qu’une publicité mettant en scène un être humain est beaucoup plus efficace, car elle réussit à capter l’attention et passe le message désiré plus facilement. Surtout les images et les vidéos avec des bébés ont tendance à attirer et à capter plus longuement l’attention de l’audience cible à fort potentiel. Ainsi, les annonceurs tentent d’augmenter leurs ventes de produits en essayant d’exploiter cette information en mettant de gros plans sur des visages adorables de bébés en pensant que cela est suffisant. Pourtant, avec l’aide de la technologie qui permet le suivi du regard, ils ont constaté que cela ne suffisait pas.

neuromarketing-baby-01

Les chercheurs ont donc découvert que lorsqu’une image de publicité avec un bébé regardant de face, les client se concentrent beaucoup plus sur le visage du bébé que sur le contenu de la publicité. Cependant, ils ont pensé à utiliser une photo d’un bébé qui regarde le produit, à ce moment les clients se concentrent plus sur le produit de la publicité que le bébé.

neuromarketing-baby-02

Suite à ces conclusions, les annonceurs ont compris qu’une image d’un bébé est une arme à double tranchant. C’est-à-dire que l’on doit faire attention aux images choisies pour nos campagnes publicitaires et veiller à ce qu’elles remplissent leur devoir qui est celui d’aider à la conversion et non pas le contraire.

L’efficacité de l’emballage

Nous avons tous expérimenté le fait d’être attiré par un emballage particulièrement frappant ou attrayant. Les vendeurs de produits ont toujours su que souvent le contenu est plus important que le contenant. La neuro-imagerie a mené des études pour des marques, comme Campbell’s et Frito-Lay, souhaitant changer leur emballage, en interrogeant des clients sur la couleur, le texte et les images. Leurs réponses ont été enregistrées comme positives, négatives ou neutres.

Ces études ont révélé que les clients réagissent négativement aux emballages brillants, et positivement aux couleurs mates. Suite à ce résultat Frito-Lay a abandonné l’emballage brillant et a adopté une couleur mate. Les techniques de neuromarketing sont très largement utilisées pour trouver l’emballage et la présentation idéale. Pour en savoir plus sur l’étude consultez ce lien.

La couleur, c’est la clé

Lors du choix des couleurs, n’oubliez pas que votre objectif est éventuellement d’influencer le sentiment des clients potentiels. Chose que vous pouvez faire en choisissant la bonne couleur. Des études ont montré que les couleurs peuvent évoquer un large éventail d’émotions. Elles ont prouvé d’une manière constante qu’il y a un lien entre certaines couleurs et certaines émotions.

emotion-color-psychology-logo-marketing

Le bon choix et la bonne utilisation d’une couleur peut s’avérer un outil très puissant de marketing. L’utilisation omniprésente de la couleur rouge par Coca-Cola est l’un des exemples les plus célèbres. Il y a aussi de nombreuses autres entreprises qui ont également fait bon usage de la couleur. Les neuromarketeurs spécialistes en couleur et en publicité ont divisé les couleurs en sous-groupes afin d’indiquer comment les utiliser efficacement. La couleur bleu froide, par exemple, est la couleur utilisé par excellence dans la publicité B to B.

Assurez-vous donc de faire très attention au choix de couleur et faire en sorte de bien comprendre comment la couleur peut influencer le comportement d’achat de vos clients. Pour en apprendre plus sur la couleur et la publicité, nous vous invitons à consulter cet article.

Tester l’efficacité de la publicité

Depuis de nombreuses années, l’imagerie cérébrale ou le neuro-imagerie représentait un centre d’intérêt principal pour les chercheurs et les universitaires. Toutefois le neuromarketing a exploité l’incroyable potentiel de l’impact de l’image sur le fonctionnement de nos cerveaux par la technologie de IRMF (Imagerie par Résonance Magnétique Fonctionnelle) qui a pu nous donner des informations sur le comportement humain et ses habitudes de consommation.

Le neuromarketing a donc fait appel à la technologie de IRMF pour faire des tests A/B permettant de comparer les campagnes publicitaires avant qu’elles ne soient diffusées auprès du grand public. Durant une de ces études, les spécialistes en neuromarketing visionnent trois publicités différentes pour une hotline l’Institut National du Cancer (NCI Contact Center). La publicité qui a provoqué une activité nerveuse des neurones d’une région donnée dans les cerveaux des participants a réussi à générer un nombre d’appels très élevé vers la hotline de l’institut.

La technologie et la science peuvent faire un allié à fort potentiel pour améliorer les stratégies de marketing et augmenter le taux de l’engagement et de l’action, le CTR.

Attention à la décision paralysante

L’étude du comportement des consommateurs ouvre parfois une porte qui nous pousse à explorer nos croyances et nos pratiques. Une étude réalisée par l’Université de Columbia a révélé qu’un trop grand nombre de choix risquait de dissuader les clients potentiels. En organisation les produits de différentes façons, ils ont remarqué que les étagères contenant un large éventail d’options étaient moins susceptibles de convaincre les clients d’acheter.

paradox-of-choice

Il est donc nécessaire, parfois, d’éviter de submerger les clients par trop de choix. Vous souhaitez en savoir plus sur la paralysie décisionnelle et comment y remédier ? Jetez un coup d’œil à cet excellent article.

L’évaluation de la satisfaction

L’imagerie cérébrale est utilisée par l’analyse des réponses émotionnelles (ERA) pour identifier la réaction émotionnelle d’un individu à un produit ou une publicité, etc. Nos réactions et excitations émotionnelles par rapport à un produit sont un feedback inestimable pour les annonceurs. Prenons l’exemple suivant : si le consommateur ressent un degré élevé de frustration face à un produit, il est clair qu’il faut résoudre le problème de la convivialité.

L’imagerie cérébrale est donc utilisée par les professionnels pour évaluer la satisfaction du consommateur. Dans une étude, l’EEG a été utilisé pour évaluer le taux de satisfaction d’un traitement dermatologique. Les résultats ont montré que la satisfaction de la clientèle cible a été en corrélation avec l’activation des neurones qui sont influencés par le degré de la beauté du visage.

À l’instar de l’IRMF (Imagerie par Résonance Magnétique Fonctionnelle), l’imagerie cérébrale peut éclairer des zones inexplorées et nous aider à produire des publicités plus efficaces.

L’aversion à la perte

Une des découvertes les plus intéressantes par le neuromarketing consiste dans le fait que les gens ne veulent vraiment pas perdre ! Les gens prêtent plus d’attention à ce qu’ils pourraient perdre qu’à de ce qu’ils pourraient gagner. C’est cette étude qui a expliqué l’efficacité des stratégies utilisant les phrases d’appel à l’action comme « acheter avant qu’il ne soit trop tard ».

Le succès de ce type de phrase réside dans l’option alternative qui est considérée comme une perte. Donc, les consommateurs sont beaucoup plus susceptibles d’acheter pour ne pas perdre.

Les consommateurs détestent avoir le sentiment de rater une bonne affaire, alors assurez-vous de le souligner, car ils ne sont pas prêts à perdre ou à rater une opportunité.

L’effet d’ancrage

La première information que votre client reçoit est très importante. Elle peut constituer la base de toute décision ultérieure et influencer son comportement d’achat. Les neuroscientifiques ont découvert à ce propos une faiblesse dans le fonctionnement de l’esprit et la manière dont il prend ses décisions. En tant qu’individu, nous sommes rarement en mesure d’évaluer la valeur de quelque chose en fonction de sa valeur intrinsèque, mais plutôt de la comparer et son environnement qui l’entoure.

La leçon que les publicitaires ont appris, est qu’il est très important de tirer profit de cet «effet d’ancrage». Par exemple, si vous recherchez deux chambres d’hôtel dont le prix est identique mais que l’un des hôtels offre un café gratuit le matin, il y a beaucoup plus de chances que vous allez choisir justement celui qui offre le café gratuit. Les annonceurs en tirent souvent partie lorsqu’ils comparent les forfaits ou les offres des uns et des autres. De cette manière, en tant que cible, nous nous trouvons souvent en train de signer des contrats ou un engagement annuel.

Comme l’être humain éprouve des difficultés à se séparer de sa première impression, l’ancrage peut vous aider à mieux vous positionner lors des comparaisons. Si le sujet d’ancrage attire votre attention, cet article intéressant montre comment les méthodes d’ancrage peuvent fonctionner pour les entreprises.

La rapidité et l’efficacité

Le neuromarketing est également utile pour détecter les tendances des clients. Alors que les entreprises cherchent souvent à donner une impression de sécurité, la rapidité et l’efficacité sont peut-être ce que les clients recherchent. PayPal a découvert cela en effectuant une étude selon laquelle les promesses de confort stimulent le cerveau plus que la sécurité. Ils ont utilisé cette découverte pour convertir davantage d’acheteurs vers leur service de paiement en ligne en mettant en avant leur système de paiement rapide.

Si vous voulez séduire vos clients potentiels, il est serait peut-être de bon ton de faire passer le message que votre produit est rapide et efficace !

La révélation des réponses cachées

Lors du test d’une nouvelle publicité, Cheetos a utilisé des groupes de discussion et l’EEG pour évaluer la réponse du consommateur. En particulier, cette publicité tourne autour une farce faite par une femme à son amie qui remplit sa charge de linge blanc de Cheetos à l’orange. Les groupes de discussion ont indiqué ne pas aimer la publicité. Cependant, lors d’une étude d’imagerie cérébrale auprès des mêmes participants, elle a révélé que les participants ont adoré publicité !

Les techniques de neuromarketing peuvent révéler des réponses cachées. Pour en savoir plus sur une autre technique intéressante capable d’éclairer nos processus de pensée, consultez le TAI (Test d’association implicite).

Récompense et punition

Le monde de la conception de jeux vidéo a commencé à utiliser les techniques de neuromarketing. Afin de créer des jeux attrayants et de permettre aux gens de les aimer et surtout d’y jouer, il est indispensable d’utiliser les principes psychologiques dans le processus de conception de produits, notamment dans les concepts des récompenses et des punitions.

Les concepteurs de jeux recrutent parfois des psychologues pour les aider à concevoir ces jeux. Ils intègrent ainsi directement les principes psychologiques dans les mécanismes de jeu. Leurs objectifs est de créer une expérience agréable pour les gamers pour qu’ils restent attachés et reviennent pour jouer le même jeu.

Tester les prototypes

Alors que les publicités sont essentielles pour influencer le comportement des consommateurs, la conception des produits eux-mêmes est déterminante. Dans une étude de neuromarketing célèbre, Hyundai a utilisé l’EEG pour tester ses prototypes. Ils voulaient mesurer l’activité du cerveau en fonction de différentes caractéristiques de conception et ainsi identifier le type de stimulation le plus susceptible d’entraîner un achat.

Les résultats de cette étude ont amené Hyundai à modifier le design extérieur de ses voitures ! L’évolution du neuromarketing a donc la capacité de transformer le monde dans lequel nous vivons.

Fixer le prix juste

Comment fixer le bon prix pour les produits de manière à faire craquer les consommateurs est un sujet très long et controversé. Tout le monde sait que fixer un prix à 9,99 $ au lieu de 10 $ est une tactique publicitaire, mais cela fonctionne-t-il vraiment ?

round-vs-precise-pricing

Une nouvelle découverte éclaire cette éternelle question. Une nouvelle information fascinante a été révélée par les neuromarketeurs : les chiffres arrondis ont plus de chances de fonctionner en parallèle à la prise de décision émotionnelle. Tandis que les chiffres plus complexes fonctionnent mieux lorsque le cerveau logique est engagé. Qu’attendez-vous pour adopter l’approche du neuromarketing pour fixer votre prix !

La mise en page des sites

Les techniques de neuromarketing sont également utilisées pour expliquer et aider dans la conception des sites Web. En ce qui concerne les couleurs, la mise en page, la taille de la police et au-delà, les neuromarketeurs explorent les préférences des utilisateurs des sites Web. Il existe maintenant des règles empiriques strictes en matière de création de sites Web. Par exemple, les sites utilisant des certifications, des témoignages et des widgets sociaux attirent et fidélisent certainement plus de visiteurs que ceux qui ne le font pas.

Les neuromarketeurs ont fait à ce propos une nouvelle découverte intéressante. En effet, la mise en page de style horizontal est moins efficace que la structure verticale traditionnelle. La lecture des pages Web de haut en bas engage le cerveau et rend les visiteurs plus susceptibles de continuer à scroller et naviguer sur le site. Utilisez donc la science durant la conception de votre site Web. Si vous voulez avoir plus de trafic vers votre site, consultez ce lien.

Des titres mémorables

Les titres sont l’une des premières choses que le client remarque. Il est donc évident qu’ils doivent marquer et orienter. En conséquence de quoi, ils font l’objet de nombreuses recherches. Le neuromarketing a inventé une nouvelle technique appelée «Manchettes de l’hippocampe».

practice-patron

Qu’est-ce que cela veut dire ? Des chercheurs de l’University College London ont découvert que lorsqu’une phrase familière est légèrement modifiée, notre hippocampe (organe de petite taille situé dans le lobe temporal) est activé et notre attention est attirée ! De nombreux blogueurs ont utilisé l’exemple de Patron dans leur slogan marketing « Practice made Patron ». Alors, si vous réussissez à prendre les cerveaux de votre cible par surprise, votre campagne publicitaire sera beaucoup plus efficace.

Nous espérons que vous avez apprécié ces exemples. Si vous souhaitez en savoir plus sur le marketing et le digital n’hésitez pas à vous abonner à notre newsletter.


[mks_button size= »large » title= »Abonnez-vous à The Rolling Notes WEEKLY » style= »rounded » url= »https://us7.list-manage.com/subscribe?u=685ed58159f71361365337c22&id=531565e0ee » target= »_self » bg_color= »#dd3333″ txt_color= »#FFFFFF » icon= »fa-envelope-o » icon_type= »fa » nofollow= »0″]


Written by TheRollingNotes

The Rolling Notes (TRN) est une plateforme web collaborative. TRN a été initiée sous la forme d'un blog, pour évoluer à mesure des années et se transformer en Webzine. Les thématiques traitées sont à la fois le marketing, le digital et les actualités des marques, le design et la création, l'innovation et la technologie, tout en passant par l'univers des start ups et du business. Une sorte de calepin numérique dont le leitmotiv est : Feed your Brain… Rock your Mind !

Comments

Loading…

0

Comments

0 comments

Test Drive Contenu Bansky

Test Drive, Consommation de contenu numérique et Bansky

deezer-rotana-mena

MENA : Deezer est désormais disponible