Cette publication est réalisée dans le cadre de notre partenariat avec la 1ère édition d’EMERGING Mediterranean. Ce programme, issu des forums préparatoires du sommet des deux rives, est ouvert à toutes les startups à très fort impact des pays du 5+5, côté Rive sud : Algérie, Libye, Maroc, Mauritanie et Tunisie. Il cible les startups de la Tech For Good, engagées sur les thèmes de la E-santé, de l’AgriTech, du Climat et de la Mobilité, de la Résilience territoriale et de l’Inclusion sociale et financière. La dimension Entrepreneuriat féminin est particulièrement valorisée et les candidatures féminines sont fortement encouragées.

Typha Alimentation Animale, une startup à caractère social et environnemental

En Mauritanie, Mohamed Baba vient de lancer Typha Alimentation Animale qui vise à valoriser le Typha, une plante très invasive, en alimentation animale tout en contribuant à l’emploi local. « Le typha est un fléau local. Cette plante se développe de façon anarchique, depuis une trentaine d’années, dans la Vallée du fleuve Sénégal. Sa propagation fait suite à la construction d’un barrage qui a eu pour rôle d’empêcher la salinité de remonter dans la Vallée », explique Mohamed Baba. « Nous avons réfléchi à comment tourner cette catastrophe environnementale en opportunité pour la Vallée. C’est ainsi qu’est née Typha Alimentation Animale. »

Typha Alimentation Animale repose sur un réseau de coopératives créées par Mohamed Baba et son équipe. Ces coopératives emploient des hommes pour arracher le typha et des femmes pour ramasser les fruits qui serviront d’additifs pour améliorer la qualité nutritionnelle de l’aliment. Il s’agit de la datte du désert (Toogga), des gousses de l’acacia et du prosopis, tous des fruits abondants dans la région. Typha Alimentation Animale rachète toutes ces matières premières aux coopératives pour en faire un aliment de qualité et à la portée de toutes les bourses.

Aujourd’hui, après la fin de cette phase pilote qui a déjà démarré, Typha Alimentation Animale est à la recherche d’investisseurs pour financer la création d’une usine capable de produire 30.000 tonnes annuelles d’aliment de bétail. « Pour le moment, nous visions le marché national mais nous souhaiterions par la suite, forts de notre brevet d’invention OAPI, étendre nos activités au Sénégal et à toute l’Afrique de l’Ouest », précise Mohamed Baba.

La vision d’EMERGING Mediterranean 2020 de Mohammed Baba

« Nous avons reçu le prix Coup de Cœur du Public lors du Marathon du Sahel à Bamako l’année dernière. » C’est grâce à cela que Mohamed Baba a pu faire participer Typha Alimentation Animale à la dernière édition du programme SIBC, auquel accéderont les lauréats d’EMERGING Mediterranean. « Grâce au programme SIBC, nous avons pu reformuler notre projet en termes de budget, de phasage et de business plan. Le programme nous a permis de réviser nos idées reçues sur les attentes et besoins des investisseurs sociaux pour financer un projet et nous a amené à nous repenser. »

A la suite de ses échanges avec les parties prenantes du SIBC, Mohamed Baba a, en effet, décidé de scinder le projet Typha Alimentation Animale en 2 phases. « La première consiste en un temps pilote dans lequel, grâce un apport de 250 000 euros issus de fonds propres et de la diaspora mauritanienne, nous allons pouvoir procéder à différentes opérations de rodage aussi bien en termes d’élaboration des recettes de notre produit que de méthodes de ramassage, de production, de distribution, etc. Puis dans un second temps, nous souhaiterions représenter Typha Alimentation Animale devant des investisseurs pour pouvoir avoir les moyens de soutenir nos objectifs. » 

Fort de son expérience, Mohamed Baba appelle d’ailleurs toutes les startups à candidater pour suivre des programmes d’accompagnement. « Ce type de programme permet de rencontrer des porteurs de projets similaires africains. Nous avons tendance à nous tourner vers l’Europe alors que nous avons toutes les ressources nécessaires pour créer de la valeur en Afrique. Participer à un programme tel qu’EMERGING Mediterranean peut permettre de rencontrer des investisseurs, d’avoir des avis sans complaisance sur son projet et des conseils pour l’améliorer. »

Tout est possible !

« Sachez que tout est possible et voyez grand ! N’importe quel projet a commencé petit. Prenez conseils auprès des autres pour constamment vous améliorer ! », conclut Mohamed Baba.

Les candidatures sont encore ouvertes

Les startups de la Tech For Good méditerranéennes ont jusqu’au 20 novembre pour soumettre leur candidature via ce lien. Dix d’entre elles seront présélectionnées au travers du Bootcamp des 2 Rives, qui se tiendra entre Casablanca et Marseille les 27, 28 et 29 novembre. Cinq lauréats seront annoncés à l’occasion de la Conférence Digitale en décembre 2020 en direct du stade Vélodrome de Marseille.

Ces startups lauréates recevront un package alliant support financier, pédagogique, networking et visibilité et bénéficieront du programme d’accompagnement du Social & Inclusive Business Camp. Depuis sa création en 2017 par le Campus du Développement de l’Agence Française du Développement (AFD), le Social & Inclusive Business Camp a accompagné près de 150 entrepreneur.e.s à impact sociétal fort sur le continent africain dans leur passage à l’échelle, la mesure de leur performance sociale et leur préparation à la levée de fonds.