Cette publication est réalisée dans le cadre de notre partenariat avec la 1ère édition d’EMERGING Mediterranean. Ce programme, issu des forums préparatoires du sommet des deux rives, est ouvert à toutes les startups à très fort impact des pays du 5+5, côté Rive sud : Algérie, Libye, Maroc, Mauritanie et Tunisie. Il cible les startups de la Tech For Good, engagées sur les thèmes de la E-santé, de l’AgriTech, du Climat et de la Mobilité, de la Résilience territoriale et de l’Inclusion sociale et financière. La dimension Entrepreneuriat féminin est particulièrement valorisée et les candidatures féminines sont fortement encouragées.

Ciwa, une application pour donner accès à tous les citoyens à la possibilité d’épargner et faire un crédit

Happy Smala est créé en 2014. Il s’agit d’un laboratoire qui expérimente des approches collaboratives et des nouvelles technologies pour créer de l’innovation à fort impact et participer à lancer sur le marché un certain nombre de startups marocaines. Plus précisément, Happy Smala accompagne des entreprises, des institutions publiques et les acteurs du tiers-secteurs dans la conception, le déploiement et l’évaluation de dispositifs d’innovation. « Au sein d’Happy Smala, nous avons, en outre, pu lancer Smala & Co, la première plateforme de crowfunding au Maroc puis Wuluj, une plateforme de prévente permettant aux porteurs de projets de trouver leurs premiers clients et ainsi de financer leurs productions », commente Oumel Ghit Guelzim, qui a rejoint l’équipe Happy Smala en 2015.

C’est dans ce contexte qu’est né Ciwa, en 2018. Oumel Ghit Guelzim poursuit : « nous avons travaillé il y a deux ans sur la création de Ciwa, une application qui reprend et digitalise le concept de la tontine, concept existant depuis des décennies d’une manière informelle. Lorsqu’un groupe de personnes s’engage dans une tontine avec une fréquence mensuelle par exemple, chacun d’entre eux contribue avec une somme, définie par le groupe, dans un pot commun. Chaque mois suivant un ordre prédéfini également, une personne récupère tout le pot. Pour la première personne, c’est une forme de crédit et pour la dernière, c’est de l’épargne. Aussi, grâce au système de notation intégré à Ciwa, on arrive à prouver la solvabilité des usagers grâce à leur historique sur l’application : s’ils sont de bons payeurs ou pas. Avec cette note, nos utilisateurs peuvent être pré-qualifié pour des services financiers formels et donc accomplir notre mission d’inclusion financière. »

Oumel Ghit Guelzim et son équipe ont rapidement fait évoluer leur concept : « la tontine est très développée dans certains pays de l’Afrique de l’Ouest mais au Maroc, nous nous sommes très vite rendu compte que notre cible manquait de connaissances en gestion financière, en particulier les micro-entrepreneurs. Nous sommes donc descendus d’un niveau pour nous focaliser sur l’éducation financière en développant des modules de formation adaptés à tous pour que notre public puisse apprendre les bases de la gestion des revenus, de l’épargne et du crédit. » Ciwa propose des modules d’éducation financière interactifs en présentiel ou online adaptés à tous, y compris aux personnes analphabètes, en utilisant l’image, le son et la vidéo. Les formations en présentiel ont débuté avant la crise sanitaire et reprendront dès que les circonstances le permettront.

La vision d’EMERGING Mediterranean 2020 d’Oumel Ghit Guelzim

C’est en novembre 2018, juste après sa création, que Ciwa a intégré le programme SIBC, auquel accéderont les lauréats d’EMERGING Mediterranean. « Cette participation a été très bénéfique pour nous, notamment sur deux plans. Nous avons pu voir si notre projet pourrait susciter l’intérêt des investisseurs, comprendre leurs attentes mais aussi savoir comment et quand formuler une demande d’investissement. De manière plus générale, j’invite chaque startup à participer à des programmes tels qu’EMERGING Mediterranean. Cela leur permettra de rencontrer d’autres entrepreneurs et de leur ouvrir des opportunités aussi bien sur leur marché initial que vers d’autres pays. Ils bénéficieront, en outre, de conseils pour modifier et améliorer leur projet. »

Le conseil d’Oumel Ghit Guelzim aux entrepreneurs méditerranéens : Toujours être dans le mouvement !

Oumel Ghit Guelzim nous confie « Je dirais aux entrepreneurs de croire fortement en leurs idées et ne pas hésiter à tenter, expérimenter rapidement pour faire évoluer leur projet. Cela est d’autant plus vrai depuis quelques mois où il faut avoir les capacités de s’adapter rapidement. Dans cette crise sanitaire où les règles changent d’une minute à l’autre, il est indispensable de ne pas stagner et de ne pas avoir peur de faire évoluer son business model en passant d’un plan A à un plan B ou C ou plus si nécessaire. »

Les candidatures sont encore ouvertes

Les startups de la Tech For Good méditerranéennes ont jusqu’au 20 novembre pour soumettre leur candidature via ce lien. Dix d’entre elles seront présélectionnées au travers du Bootcamp des 2 Rives, qui se tiendra entre Casablanca et Marseille les 27, 28 et 29 novembre. Cinq lauréats seront annoncés à l’occasion de la Conférence Digitale en décembre 2020 en direct du stade Vélodrome de Marseille.

Ces startups lauréates recevront un package alliant support financier, pédagogique, networking et visibilité et bénéficieront du programme d’accompagnement du Social & Inclusive Business Camp. Depuis sa création en 2017 par le Campus du Développement de l’Agence Française du Développement (AFD), le Social & Inclusive Business Camp a accompagné près de 150 entrepreneur.e.s à impact sociétal fort sur le continent africain dans leur passage à l’échelle, la mesure de leur performance sociale et leur préparation à la levée de fonds.