Emerging Valley s’est imposé comme le sommet de l’innovation organique et des startups émergentes Afrique-Europe. Il a réuni cette année plus de 2.300 personnes, 200 speakers et 160 startups de 72 pays différents réunis en digital pour mettre à l’honneur les talents et écosystèmes de la Tech africaine et méditerranéenne.

La 4ème édition du Sommet international Emerging Valley vient de se clôturer, après avoir rassemblé pendant deux jours les investisseurs, startups, tech hubs, décideurs politiques et écosystèmes numériques et entrepreneuriaux de la zone Euro-Med-Afrique.

Au fil des 80 plénières, keynotes, workshops et pitchs, plus de 2.300 participants ont ainsi entrevu le bouillonnement créatif et résilient des grands acteurs et décideurs qui font la tech sur l’axe Afrique-Méditerranée-Europe en 2021.

Les quatre salles virtuelles leur ont permis de découvrir des solutions disruptives de la Tech africaine, d’apprendre des meilleurs experts, de profiter du décryptage de l’actualité de la Tech en Afrique et en Europe ou encore de s’inspirer de success stories des écosystèmes entrepreneuriaux.

En 876 heures de live les 213 intervenants internationaux issus de 45 pays ont pu co-créer et réinventer le partenariat entre l’Europe et l’Afrique, contribuer à la dynamique de coopération entre les pays et échanger autour de projets concrets.

Le sommet Emerging Valley a ainsi tenu son pari de faire émerger des leaders à impact, tout en faisant connaître des solutions durables et résiliantes face aux urgences et aux défis qui nous attendent. Plus que jamais, Emerging Valley devient le nouveau lieu de dialogue privilégié sur les startups et le futur de l’innovation entre l’Union européenne et l’Union africaine.

Emerging Valley : Une dynamique partenariale toujours plus marquée et efficace

Soutenu depuis le début par ses partenaires territoriaux, engagés et inclusifs, Emerging Valley a eu l’honneur pour cette 4ème édition de recevoir pour son ouverture Benoît Payan, Maire de la Ville de Marseille, Laure-Agnés Caradec, Présidente du conseil d’administration de l’EPA Euroméditerranée et Martine Vassale, Présidente du Conseil départemental des Bouches-du-Rhône et Présidente de la Métropole d’Aix-Marseille-Provence, qui ont réitéré la volonté de faire du territoire Aix-Marseille- Provence, le hub de l’innovation et du digital entre l’Europe et l’Afrique.

Au cours de cette plénière inaugurale sur le thème de l’innovation Europe-Afrique-Provence, unis dans la résilience, conjointement portée par des partenaires stratégiques et historiques que sont l’EPA Euroméditerranée, la Ville de Marseille, la Métropole Aix- Marseille-Provence, le Département des Bouches du Rhône ainsi que par la Commission Européenne, Benoît Payan, Maire de la Ville de Marseille, a pu lancer le sommet : “C’est ici que les entrepreneurs d’Afrique et d’Europe pensent ensemble les nécessaires transitions et donnent un nouveau visage au commerce et à l’industrie. Marseille s’est construite sur le partage, la rencontre et l’ouverture au monde : ce sommet est fidèle à la promesse qu’incarne notre cité portuaire depuis 2 600 ans”.

Franck Riester, Ministre délégué auprès du ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, en charge du Commerce extérieur et de l’Attractivité, a également souligné les atouts de la plus ancienne ville de France : “Pour sa géographie, Marseille est une porte entre l’Europe et l’Afrique et cet événement est également l’occasion de changer notre regard entre nos deux continents”. Thierry Breton, Commissaire de la Commission européenne, a quant à lui rappelé que “Nous devons trouver une stratégie commune pour l’Europe et l’Afrique”.

Une étape clé dans la réflexion

Également labellisé Saison Africa 2020, Emerging Valley a fait de sa 4ème édition une étape clé dans la réflexion et la mise en place de partenariats autour des Industries Culturelles et Créatives. Avec les interventions d’Angélique Kidjo, Marraine, et de N’Goné Fall, Commissaire générale de la Saison Africa 2020, ainsi que celle de Jérôme Pasquier, Ambassadeur de France au Nigéria, l’audience a été rappelée que “Tout part de l’Afrique qui est le berceau de l’humanité. Il n’y a pas d’avenir sans ce continent” et que “Le numérique permet aujourd’hui de voir cette Afrique qui a muté, et qui possède une foison de talents”.

En parallèle et au travers d’ateliers thématiques, de plénières et de discussions animées et intenses, les thématiques fortes de la santé, grandement d’actualité, des financements, de l’entreprenariat au féminin ou encore de la biodiversité ont été discutées, débattues, et mises au cœur de cet échange Europe-Afrique.

La présence de personnalités telles que Valérie Verdier, Présidente-directrice générale de l’Institut de la Recherche et du Développement ; Béatrice Garrette, Directrice de la Fondation Pierre Fabre ; Taleb Ould Sid’Ahmed, Ministre de l’emploi, de la jeunesse et des sports de Mauritanie ; Dr Amani Abu-Zeid, Commissaire de l’Union Africaine pour les Infrastructures et l’Énergie pour African Union ; Karim Amellal, Ambassadeur, Délégué Interministériel à la Méditerranée ; Jérôme Pasquier, Ambassadeur de France au Nigéria ; Aurélien Lechevallier, Ambassadeur de France en Afrique du Sud ou encore Maria Cristina Russo, Directrice de la Coopération Internationale, DG Recherche et Innovation de la Commission Européenne, entre autres, démontre l’engouement et surtout la variété de sujets de fonds et d’enjeux qui ont été abordés tout au long de cette édition.

emerging-valley-stage

Des startups émergentes toujours plus nombreuses, inclusives et poussées par l’envie de bouger les lignes en Afrique / Méditerranée

En cette période incertaine et compliquée pour de nombreuses startups, la plénière dédiée au financement des startups a permis de mettre en lumière la résilience et le succès des jeunes pousses africaines. Partech Africa a ainsi rappelé une croissance de +44% des financements de startups en 2020 par rapport à 2019, preuve que les investisseurs croient au fort potentiel des startups africaines et que certains secteurs décollent, comme la e-santé.

Kenza Lahlou, Co-fondatrice et Managing Partner d’Outlierz Ventures, a révélé également que : “La COVID-19 a presque été bénéfique pour les startups africaines, car le rythme a été plus effréné, nous n’avions plus de temps de latence lié aux voyages et aux déplacements par exemple, les deals se sont closés à distance et vont donc beaucoup plus vite aujourd’hui”.

Omar Cissé, CEO d’InTouch et parrain du SIBC, a déclaré : “Aujourd’hui, il y a de nombreux investissements en Afrique sur des projets digitaux, particulièrement autour des Fintechs. Les startups manquaient à l’époque de business models. Elles sont désormais matures et arrivent à convaincre les investisseurs. Il y a un momentum que nous, startups, ne devons pas manquer, il faut que l’on s’ouvre à l’écosystème international et nous ne devons pas penser que nous pouvons nous auto-suffire”.

Emerging Valley met en avant l’entreprenariat au féminin

Un sujet entrepreneurial, cher aux organisateurs et aux différents intervenants, a également permis de développer les discussions et de remettre le débat au centre : l’entreprenariat au féminin. En témoignent les interventions d’Elisabeth Moreno, Ministre déléguée auprès du Premier ministre, chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes, de la Diversité et de l’Égalité des chances et de Papa Amadou Sarr, Ministre délégué général à l’Entreprenariat rapide des femmes et des jeunes (DER) du Sénégal, entre autres intervenants de très haut niveau.

Comme le souligne très justement Wilfrid Lauriano do Rego, Coordonnateur du Conseil présidentiel pour l’Afrique : “J’insiste en particulier sur l’entreprenariat féminin. C’est grâce aux femmes d’aujourd’hui que nous construirons le monde d’après la crise”. Proparco a également présenté un chiffre très positif et engageant : en Afrique, entre 15 et 30% des entreprises et startups sont créées par des femmes (contre 2% en Europe) avec un fort investissement VC en 2019. Et cette tendance est à la hausse.

Cet entreprenariat au féminin a notamment été mis à l’honneur lors des deux remises de prix :

  • Le prix Provence Africa Connect, créé par Emerging Valley, la Métropole Aix- Marseille-Provence, Africalink et La French Tech Aix-Marseille Région Sud, a mis en lumière les entrepreneurs qui contribuent au renforcement du partenariat et des liens économiques entre le territoire d’AMP et l’Afrique. Et c’est Messina Guikoume, fondatrice de Messibat International qui s’est vu récompensée pour sa solution de construction écologique et abordable.
  • Le prix Med’Innovant Africa a, de son côté, primé deux startups pour leurs solutions innovantes : la startup malgache GreenNKool, représentée par sa fondatrice Marie Christina Kolo, s’est vue récompensée du Prix du Jury. Le Prix Coup de Cœur a été décerné à AgroPad, startup camerounaise développée et dirigée par Erik Gyslain Tiam. Elles remportent toutes les deux une dotation financière, ainsi qu’un package d’accélération de la part d’Euroméditerranée et des partenaires associés au concours.

Accompagner les lauréats

Deloitte, partenaire de l’événement, a également annoncé en direct l’accompagnement stratégique des cinq lauréats d’Emerging Mediterranean : Aminetou Sy, co-fondatrice de Daaddo VDP ; Aida Kandil, CEO de MyTindy ; Ahmed Elfaituri, co-fondateur et CEO de Speetar ; Olfa Kilani, Présidente Directrice Générale de Kyto-Prod ; Mourad Mohammed Benosman, Co-Fondateur d’YSA MED TECH.

Enfin, programme d’accélération incontournable porté par l’Agence Française pour le Développement, I&P Conseil, African Management Institute, ScaleChanger et StartupBRICS, le SIBC – ou Social & Inclusive Business Camp – s’est engagé, pour cette édition, aux côtés des entrepreneurs sociaux africains, afin de renforcer leurs capacités de croissance et de résilience face à la crise économique et sanitaire actuelle, notamment à travers la construction d’un parcours ad-hoc pour tous les candidats au programme.

Cette 4ème édition, toujours centrée sur les innovations sociétales, met à nouveau en avant les thématiques de responsabilité environnementale, d’innovations techniques au service des plus vulnérables à travers la e-santé ou les ed-tech.

Emerging Valley : Des annonces fortes pour confirmer le lien Euro-Med-Afrique

Emerging Valley a été le lieu de plusieurs annonces fortes, visant à confirmer et renforcer les liens entre les différents territoires, ainsi que la volonté de faire émerger des solutions toujours plus efficaces et pertinentes dans l’évolution actuelle des deux continents :

  • En exclusivité, Mathieu Bécue, Attaché à l’innovation pour l’Ambassade de France en Afrique du Sud, a annoncé un nouveau partenariat unique entre l’Afrique du Sud et la France, via Ocean Hub Africa et EuroSIMA.
  • La Société Générale a, à l’issue du Lab Biodiversité 2.0 Euro-Med-Afrique, annoncé le lancement d’un hackathon Océan en synergie avec Marseille et le Département des Bouches du Rhône comme territoires de test et d’innovation.

Emerging Valley s’est clôturée sur un dialogue de haut niveau pour débattre des objectifs partagés sur le digital entre l’Afrique et l’Europe avec, entre autres, Gilles Babinet, Digital Champion de la France auprès de la Commission européenne et Philippe Wang, Vice-Président Exécutif de Huawei Northern Africa.

Samir Abdelkrim, fondateur d’Emerging Valley conclut : “Cette 4ème édition d’Emerging Valley, sous le signe de la résilience, aura tenu ses promesses de rassemblement, de co-création et de catalyseur de réflexions face à la pandémie et pour une tech à impact, porteuse de coopérations sociales et durables entre Afrique, Méditerranée et Europe ! Les 7 & 8 avril, décideurs, startups, investisseurs, chercheurs et acteurs clés de nos écosystèmes ont ainsi répondu présent, pour impulser recommandations, partenariats, networking et inspirations qui permettront de poursuivre le dialogue digital entre nos deux rives. Un dialogue qui s’amplifiera dès cet hiver, puisqu’Emerging Valley vous donne à nouveau rendez-vous au dernier trimestre 2021 pour sa 5ème Édition qui mettra en particulier l’accent sur les industries créatives et culturelles comme moteurs du rebond économique post- pandémie entre l’Afrique et l’Europe !”

L’ensemble des échanges et pitchs sont disponibles en replay sur la plateforme : online-emergingvalley.co.