The Rolling Notes
ads gam

African Digital Summit 2015 : bilan et retombées pour l’écosystème IT & digital marocain

Les 17 et 18 décembre 2015, Casablanca a abrité la grande messe continentale du digital ; à savoir le ‘’African Digital Summit’’. En effet, fort du succès de la première édition du ‘’Moroccan Digital Summit’’ avec plus de 500 participants en 2014, le Groupement des Annonceurs du Maroc a ainsi pris le parti pris d’organiser cette année une édition de plus grande ampleur, avec –cette fois-ci – une vision africaine, en collaboration avec le Soft Centre, en sa qualité de partenaire scientifique de l’événement, ainsi que de l’ANRT en sa qualité de partenaire institutionnel.

Le passage du sommet marocain au sommet africain du digital

Cette grande messe s’est ainsi positionnée en tant que de point de rencontre annuelle permettant de réunir désormais, autour du digital, les annonceurs, les marketeurs, les professionnels du digital, ainsi que les agences de communication & média du Maroc et de toute l’Afrique. Ce sommet, de deux journées, a ainsi été l’occasion unique pour les annonceurs de découvrir les tendances du digital, mais – tout aussi – d’anticiper sur les évolutions futures qui impacteront leurs stratégies marketing et leur fonctionnement en général. Pour ce faire, ce sommet a consisté à établir les bases pérennes d’un véritable forum d’échange, de débat, ainsi que de présentation des innovations et de networking sur le segment du digital. Ce sont ainsi plus de 950 participants, en provenance de l’Afrique, qui ont pris part à cet événement, via la contribution de plus de 30 speakers de haut niveau venus des 4 continents.

Les moments forts de cette messe continentale du digital

Cet événement a connu des moments forts tant sur l’analyse de l’existant que sur celui des prédictions à venir sur le segment du digital, au Maroc et en Afrique ; à savoir :

  • Le Keynote d’ouverture assuré par M. EL MOUNTASSIR, Directeur de l’ANRT et Président du Soft Centre, qui a exposé les fondamentaux du secteur IT marocain ainsi que les mutations engendrées via l’impact des nouveaux business models émergents dans le segment du digital.
  • La présentation par Melle KHATIR – CEO Afrique de GlobResearch – d’un ‘’overview’’ global sur le développement du digital au Maroc et en Afrique, avec la présentation (en exclusivité) des prédictions y afférentes pour l’année 2016.
  • Ont également été présentés les résultats de l’étude annuelle sur les tendances du Digital côté annonceurs : le «Digital Trends Morocco 2016». Pour lequel un panel a été organisé conjointement avec l’ANRT, en charge de l’observatoire des TIC au Maroc, afin de mettre en exergue les points de corrélation à initier entre les tendances émises du côté des annonceurs avec celui de l’usage des Technologies de l’Information par le citoyen marocain.

Le partis pris de l’innovation logicielle dans le domaine du digital

Le Sommet Africain du Digital a pour vocation de permettre, aux différentes parties prenantes, de partager et d’échanger sur leurs visions à court, moyen et long terme quant au développement du marketing digital. C’est en sens où le Soft Centre, conjointement avec les opérateurs IT marocains, ont décidé d’initier une démarche d’innovation logicielle collaborative. Et ce, afin de répondre aux attentes des annonceurs sur le segment du digital, via le développement de solutions innovantes ‘’Go to market ‘’, notamment de par la contribution de compétences universitaires dans le domaine de la R&D logicielle.

Pour ce faire, le Soft Centre a organisé et animé une table ronde sur la thématique ‘’L’innovation logicielle au service du marketing digital : étude de cas marocains’’. L’objectif de cette dernière a eu pour objectif de permettre aux annonceurs de cerner les tenants et aboutissants de cette démarche d’appui à l’innovation logicielle au profit des acteurs du digital et des annonceurs. Mais tout aussi de leur faire part des bonnes pratiques y afférentes ; ainsi que du retour d’expérience établi à ce jour.

Dans le cadre de ce contexte, les acteurs suivants, ayant bénéficié de l’accompagnement R&D du Soft Centre, ont présenté les dernières innovations orchestrées et ‘’up to date’’ sur le marche marocain du digital, à savoir :

  • La synthèse et la reconnaissance vocale en arabe dialectal par Dial Technologies : En s’appuyant sur cette technologie innovante ‘’Made in Morocco’’, les annonceurs peuvent ainsi s’adapter aux usages du citoyen marocain en lui assurant usabilité et accessibilité linguistique, via le canal mobile. Et ce, via l’exploitation de l’arabe dialectal en mode vocal, afin de permettre aux analphabètes de consommer les services digitaux par le simple usage de la voix.
  • Screendy : une plateforme de développement d’applications mobiles dédiée aux annonceurs : Cette innovation ‘’Made in Morocco’’, et reconnue internationalement, permet aux annonceurs d’optimiser le temps et le coût de développement d’une application mobile, sans avoir à maitriser de nouvelles technologies. Surtout lorsqu’il s’agit, pour ces derniers, de développer la même application en différentes version (iOS, Android, Blackberry, Windows Mobile Phone).

Cette initiative se veut ainsi être la réponse à la nécessité d’entamer une dynamique d’innovation logicielle reposant sur l’identification, en amont, de besoins, auprès des annonceurs publics et privés, pour lesquels il n’existerait aucun existant préétabli, en termes de solutions logicielles sur le marché marocain. Et qui, pour ce faire, repose sur la création de synergies possibles entre les différents acteurs, en termes de ‘’fertilisation croisée’’ (annonceurs, acteurs du digital, centres de R&D) : afin d’assurer – à terme – l’aboutissement de projets R&D innovants sur le segment du digital.

A ce jour, cette dynamique a ainsi pu être orchestrée à la fois de par la conviction des opérateurs IT, des donneurs d’ordres privés et publics, mais tout aussi de par l’engagement des institutions universitaires de recherche. D’autres innovations, qui seront initiées dans le même esprit de démarche collaborative, seront présentées à la prochaine édition 2016. Soyez donc au rendez-vous le jour J 🙂

L’officialisation de partenariats d’envergure

Le Sommet Africain du Digital a aussi été l’occasion d’officialiser trois partenariats structurants pour le développement de l’écosystème digital marocain. Dont notamment :

  • L’initiation d’études conjointes sur le segment IT & Digital entre l’ANRT et le GAM : Afin d’étoffer l’analyse des enjeux et tendances sur le segment ‘’Entreprise’’, l’ANRT, via son Observatoire des TIC au Maroc, et le GAM, collaboreront conjointement sur la mise en œuvre d’études complémentaires. Cette initiative conjointe repose sur la prise de conscience quant à la nécessité de doter les professionnels d’indicateurs qualitatifs et quantitatifs et d’outils d’aide à la décision sur le plan du digital.
  • L’officialisation de l’Union entre le Sommet Africain du Digital et le Devoxx Morocco afin de développer une communauté dédiée à l’innovation logicielle dans le domaine du digital : L’innovation repose désormais sur une démarche collaborative en mode clustering, dans l’objectif de dynamiser les relations entre les acteurs de l’écosystème (annonceurs, opérateurs IT et centres de R&D logiciels), pour délivrer de nouveaux services à valeur ajoutée au profit des clients finaux Et ce, via l’identification d’enjeux communs, pour lesquels la mutualisation des visions et des moyens permettrait de regrouper à la fois les compétences métiers avec les compétences technologiques. Pour ce faire, le Devoxx Morocco, dont le contenu est principalement consacré aux décideurs IT, inclura désormais une ½ journée dédiée aux décideurs marketing, membres du GAM, afin de leur permettre de s’approprier la compréhension des enjeux technologiques. Et dans un autre sens, le Sommet Africain du Digital inclura une ½ journée dédiée aux décideurs IT et Geeks, afin de leur permettre de s’approprier la compréhension des enjeux marketing sur le plan du digital. De ce fait, via cette initiative louable orchestrée via l’impulsion du Soft Centre, les corps de métiers marketing et technologiques pourront ainsi échanger et collaborer via une vision commune des enjeux stratégiques tant sur le plan du métier que sur celui de la technologie. Afin de permettre aux membres du GAM d’entamer le pas sur le canal du mobile, que ce soit pour la mise en œuvre de stratégies d’acquisition et/ou de fidélisation clients, ces derniers disposeront d’un droit d’accès préférentiel, en termes de coût, quant à l’utilisation de la plateforme de développement d’applications mobiles ScreenDy. Et ce, via l’appui de Maroc PME (Ex-ANPME). Les responsables marketing, membres du GAM, pourront ainsi développer leurs applications mobiles, en optimisant le ratio ‘’Temps / Coût de développement’’ sans avoir à maitriser de nouvelles technologies.
  • L’officialisation d’un partenariat entre ScreenDy et le GAM au profit de ses membres : Les responsables marketing, membres du GAM, pourront ainsi développer leurs applications mobiles, en optimisant le ratio ‘’Temps / Coût de développement’’ sans avoir à maitriser de nouvelles technologies. Afin de permettre aux membres du GAM d’entamer le pas sur le canal du mobile, que ce soit pour la mise en œuvre de stratégies d’acquisition et/ou de fidélisation clients, ces derniers disposeront d’un droit d’accès préférentiel, en termes de coût, quant à l’utilisation de la plateforme de développement d’applications mobiles ScreenDy. Et ce, via l’appui de Maroc PME (Ex-ANPME).

we love ads gam

Jamal Benhamou

OGD-Thumbail-491x500

Abonnez-vous à la newsletter !

* = Champ requis

Follow us

Don't be shy, get in touch!