Où l’on apprend que beaucoup en font sans le savoir

Les éditeurs de site web ont souvent encore une très mauvaise image en tête lorsqu’on leur parle de Publicité Programmatique. CPM, AdExchange, CPC, Trading-Desk, Instream, Affiliation, Premium, SSP, Retargeting, CPL, DSP… Tout cela paraît très complexe.

Et pourtant, ils font souvent de la Programmatique sans le savoir, très simplement, et ce depuis le 1er jour où ils ont mis en place un espace publicitaire sur leur site web.

En effet, pour gérer leurs espaces publicitaires, les éditeurs installent très souvent Google AdManager (appelé anciennement DFP ou Doubleclick For Publisher). Et naturellement, ils y activent l’option Adsense proposée pour optimiser le remplissage de tout ou partie de leurs inventaires invendus et s’assurer du revenu.

Par ce biais, ils connectent en fait leur site aux serveurs publicitaires (AdExchange) de Google qui reçoivent des milliers de demandes de la part d’annonceurs du monde entier, et ils ouvrent donc leurs espaces à ces milliers d’annonceurs. Ils viennent donc de se connecter à la Publicité Programmatique, sans s’en rendre compte.

Le principe d’Adsense est le suivant : lorsque l’éditeur n’a pas de campagne en cours, Adsense propose automatiquement des annonces venues de ses inventaires pour les espaces publicitaires du site.

Les annonces s’affichent alors quand il y a concordance entre le ciblage d’une des annonces proposées par Adsense et le contexte de l’internaute navigant sur le site web de l’éditeur.

Les plateformes programmatiques

D’autres AdExchange se sont positionnés pour permettre aux éditeurs de mieux valoriser leur inventaire, et d’obtenir de la demande provenant d’annonceurs de meilleure qualité, avec des exigences de qualité de ciblage plus importantes.

Les Plateformes de Marketing Programmatique mettent à disposition des annonceurs plusieurs outils pour préserver la marque dans les environnements d’inventaires programmatiques et lui assurer un positionnement efficace. Elle applique ainsi des filtres à différents niveaux de contrôle :

  • A l’entrée de l’AdExchange ou du SSP.
  • Par un système de black lists qui exclut d’office les éditeurs et contenus indésirables.
  • Par un système de white lists qui favorise les éditeurs les plus qualitatifs et garantit que la diffusion des campagnes ne se fera pas en dehors de leurs inventaires.
  • Par des applications de sur-couches technologiques qui analysent par exemple le contexte d’affichage avant l’affichage – de quoi maîtriser plus fortement l’environnement autour de la marque.

Le rôle des éditeurs

Les éditeurs jouent donc un rôle crucial pour optimiser au mieux la valeur des impressions de leurs inventaires. A eux de livrer un maximum d’informations de ciblage sur leur audience et sur les paramètres de diffusion (emplacement, périmètre, formats) pour que tous les points forts de leur inventaire soient pris en compte.

Ce travail est d’autant plus important que les éditeurs proposent des volumes croissants et plus diversifiés avec le développement d’inventaires rich média et mobiles.

Harmoniser le marché et créer de la valeur

La publicité programmatique harmonise le marché au bénéfice à la fois de l’annonceur, de l’éditeur et de l’internaute. En effet, grâce à elle, l’annonceur obtient un ciblage plus fin, il touche mieux sa cible et achète donc moins d’espaces publicitaires.

Mais cette baisse n’est pas pénalisante pour l’éditeur, car la valeur de ses espaces augmente, car ils sont plus efficaces. Et enfin, non seulement l’internaute est moins sollicité par la publicité, mais on lui propose des annonces qui lui correspondent mieux, donc il les accepte mieux.

Pour l’éditeur, accéder à l’inventaire programmatique, lui permet aussi de s’assurer une régularité et une continuité dans ses revenus.

Ainsi, il peut se projeter, investir dans des contenus de qualité, et augmenter encore plus la valeur de son inventaire. C’est un cercle vertueux.


Pour aller plus loin

Caméléon Média est un fournisseur de solutions et de services basé à Casablanca au Maroc. Leur mission est de permettre aux agences et éditeurs de sites web basés en Afrique du Nord et de l’Ouest d’accéder facilement aux bénéfices de la publicité programmatique.

Caméléon Média propose pour cela des solutions aux éditeurs pour leur permettre d’optimiser la monétisation de leur inventaire et de leur audience, afin d’augmenter leurs revenus ; et aux agences pour qu’elles offrent à leurs annonceurs la puissance de la publicité programmatique pour mieux atteindre leurs clients potentiels.

Intéressé par une démo gratuite et sans engagement ?