Avito réunit des experts du digital pour analyser les habitudes de consommation à l’ère du post-Covid-19. Le leader des plateformes de petites annonces au Maroc a organisé un webinar autour des habitudes de consommation à l’ère de l’après-Covid-19. Au Maroc et dans le monde, la crise a joué un rôle d’accélérateur de la digitalisation. Petit tour d’horizon de l’essentiel des échanges de cette table ronde.

Leader des plateformes de petites annonces au Maroc, Avito.ma a, durant cette période de confinement, été témoin de changements clairs dans les habitudes de consommation. Pour mieux comprendre et anticiper le comportement des consommateurs dans l’ère du post-Covid-19, Avito a organisé, le mardi 9 juin, un webinar intitulé : « Covid-19 : remise en question des habitudes de consommation ». Modérée par Badr Bouslikhane, Sales Director chez Avito.ma, la table ronde a été animée par des experts issus de divers secteurs, avec des perspectives différentes et des révélations de data comportementales exclusives captées pendant le confinement.

Covid-19 : un accélérateur de la digitalisation

La crise sanitaire a engendré de profondes mutations dans le comportement des consommateurs. Elle a également joué un rôle d’accélérateur de la digitalisation. Selon une étude de l’agence We are social, nous serions face à une population mondiale beaucoup plus connectée : en avril 2020, on note une augmentation de 82 millions de personnes connectées par rapport à la même période, l’année dernière.

Pour Sophia Assad, entrepreneure dans le domaine du digital depuis une douzaine d’années, la distanciation imposée dans le cadre des mesures sanitaires adoptées a été à l’origine d’un vrai changement au niveau de la consommation. Si le manque de confiance des Marocains représentait jusque-là un frein majeur au développement du e-commerce, « la crise a amené les consommateurs à tester les différents moyens de paiement en ligne.

Le CMI a montré des chiffres significatifs, notamment pour le paiement de factures en ligne ». Passionné par les nouvelles technologies et leur impact positif sur la vie des communautés, Karim Debbar, Directeur Général de Glovo confirme cette tendance : « Avant le Covid-19, 15 à 20 % des paiements de l’application se faisaient par carte bancaire. Aujourd’hui, on se rapproche des 70 %. Les paniers au prix élevés sont également une preuve de la confiance des consommateurs dans les solutions de e-commerce. » Face à cet engouement nouveau, les commerçants ont, de leur côté, fait preuve d’une grande agilité, notamment en adaptant leurs méthodes de livraison pour assurer la continuité de leurs activités.

Yasmina Belahsen, fondatrice et dirigeante de l’agence Mayadigital, affirme, elle, que ce phénomène de digitalisation représente une opportunité pour les marques : « En temps de crise, les budgets de communication sont les premiers à être coupés. Heureusement, les marques ont compris qu’elles devaient maintenir les liens avec les consommateurs durant cette période sensible. ». En 4 à 6 mois d’absence de communication, une marque peut perdre en moyenne 60 % de notoriété acquise.
Plusieurs entreprises ont ainsi maintenu leur communication, en l’adaptant. Les consommateurs étant plus connectés, ils sont plus réceptifs au discours des marques, qui devaient donc faire plus attention aux messages transmis.

Ecoute, agilité et réactivité

Plusieurs secteurs ont été impactés par la crise, de manière positive, mais surtout négative. Yassine Zyad, Directeur Produit chez Avito, a partagé certaines de ses principales observations. Sur la marketplace généraliste, « le secteur automobile a été l’un des secteurs les plus touchés, avec jusqu’à -80 % de recul, que ce soit sur la demande ou sur l’offre de l’automobile d’occasion. Le neuf n’a pas été épargné non plus. Les centres de contrôle technique et les services des mines étant à l’arrêt. » Aujourd’hui, il y a néanmoins des signaux positifs avec une reprise de la demande aux mêmes niveaux que l’avant crise. L’offre reprend, elle, plus timidement. L’immobilier représente le 2e grand secteur clé sur lequel Avito est acteur. « On assiste à une chute qui atteint les -70 %. Les notaires étant à l’arrêt, il est impossible de procéder aux ventes. La demande sur l’immobilier quant à elle a repris depuis deux semaines et atteint des niveaux supérieurs à l’avant crise. »

D’autres industries ont, elles, bénéficié de cette crise avec une très forte augmentation de la demande sur l’électronique et l’électroménager du fait du changement des habitudes quotidiennes lié au confinement. C’est le cas des secteurs de l’électronique et de l’électroménager. « Les commerçants ont essayé de se rapprocher le plus possible de leurs clients, ce qui a démocratisé le e-commerce. Avito s’est aussi adapté en lançant un service de livraison pour les vendeurs professionnels. Service qui a connu un très grand succès. Le consommateur marocain, prêt à s’adapter, attend que l’on réponde à son besoin. » souligne Yassine Zyad.

Pour Beatriz Medina Pérez, Digital Marketing Manager chez Adevinta, « Si on ne peut pas changer les faits, on peut contrôler la manière dont on y réagit. » Très à l’écoute des consommateurs, la maison-mère d’Avito a mis en place des solutions pour répondre à leurs nouveaux besoins : « Certains membres de la communauté avaient besoin d’aide, d’autres pouvaient offrir leur aide. Notre mission était de les mettre en contact. Ca allait des courses aux besoins plus spécifiques, comme sortir un chien. »

Perspectives d’avenir

Si on ne sait pas encore avec certitude comment les consommateurs vont changer leurs habitudes sur le long terme, Beatriz Medina Pérez, indique qu’il y a des faits qui ressortent : « notamment, la digitalisation. Les interactions physiques se feront de plus en plus rares. Les transactions en ligne deviendront essentielles. Le consommateur paie de plus en plus en ligne. Vu les circonstances économiques, proposer des offres à des prix intéressants présentera une opportunité pour la plupart. Par ailleurs, il y a des communautés solidaires qui se forment et les gens sont de plus en plus conscients de l’importance de préserver l’environnement. »

Selon Sophia Assad, les habitudes futures dépendront de la capacité du commerçant à satisfaire les consommateurs et de faire en sorte que cette expérience utilisateur soit la plus optimale possible à l’image des solutions de paiement par chatbot à travers WhatsApp : « Si le consommateur est satisfait, certaines habitudes perdureront. »

Karim Debbar rappelle que les consommateurs changent de jour en jour : ils sont plus occupés, plus connectés et ils font face à de nouveaux défis. Ils sont également plus stressés et l’équilibre entre vie privée et professionnelle devient un challenge pour eux. Le consommateur réclame désormais plus de praticité et de facilité. Convaincu que l’avenir des entreprises réside dans le mobile, il explique que les consommateurs veulent une expérience d’achat sans friction et s’attendent à une personnalisation de l’offre des marques, qui devront répondre à leurs besoins en temps réel. Pour Yasmina Belahsen : « la digitalisation est devenue inévitable. Il n’y a plus de place à l’hésitation. »

Découvrez les intervenants

Beatriz Perez – Digital marketing Expert @ Adevinta

Expert en marketing digital avec plus de 7 ans d’expérience dans l’acquisition, la rétention et l’engagement d’utilisateurs dans le commerce électronique et actuellement dans le secteur des petites annonces en ligne. Responsable marketing orienté utilisateur qui coordonne les équipes dans différentes régions géographiques avec des défis variés, des niveaux de maturité du marché et des configurations d’équipe pour exceller dans leurs stratégies CRM. A conduit l’adoption réussie de l’automatisation du marketing chez Adevinta, un groupe international de petites annonces multimarques avec plus de 1,5 milliard de visites mensuelles dans le monde.

Karim Debbar – Directeur Général @ Glovo

Karim Debbar a réalisé l’essentiel de sa carrière au sein de multinationales basées au Maroc. Cette expérience lui a permis de parfaitement saisir l’intérêt pour les organisations d’avoir une portée internationale et d’évoluer avec les meilleurs talents. Son parcours professionnel commence en 2012, année au cours de laquelle il intègre au poste de Market Intelligence Analyst une multinationale spécialisée dans les produits de grande consommation. L’année suivante et pendant deux ans, il travaille comme consultant en stratégie pour une entreprise internationale.

En 2016, Karim Debbar concrétise sa passion pour les nouvelles technologies en collaborant avec Google sur des projets de politique publique. Par la suite, il rejoint Uber au poste de City Launch, Operations & Logistics Manager. Passionné par les nouvelles technologies et leur impact positif sur la vie des communautés, Karim Debbar a pris la tête de Glovo au Maroc en 2018.

Sofia Assad – Digital marketing and transformation Expert

Entrepreneur dans le domaine du digital depuis une douzaine d’année, Sophia Assad a démarré sa carrière au Maroc en créant en 2007 l’une des premières régie e-pub qu’elle cède en 2015 à un acteur majeur de la place. Passionnée par le marketing digital et l’innovation, elle est certifiée HEC Paris et Mines Paris Tech en pilotage de la transformation digitale des entreprises, elle accompagne actuellement Sopra Banking Software pour qui elle gère une initiative digitale unique dédiée à l’innovation financière en Afrique. Elle est aussi membre du board de la French Tech Maroc en tant que responsable du pôle Fintech.

Yassine Zyad – Directeur Produit @ Avito

Ex-entrepreneur dans le digital et l’économie collaborative ayant démarré sa carrière dans le conseil en France.

Yasmina Belahsen – Founder @ Mayadigital

Directrice générale avec une expérience démontrée de travail dans l’industrie du marketing, de la publicité et du numérique. Compétente en e-commerce, contenu de marque, transformation numérique, développement commercial, entrepreneuriat et stratégie marketing. Professionnel en développement des affaires avec un MBA spécialisé en marketing Internet.