The Rolling Notes
Khalid Machchate 1

Khalid Machchate, acteur du changement au Maroc, créateur de Let’s STudy!

Khalid est un jeune entrepreneur meknassi lauréat de l’ENSIAS. Il se décrit comme étant un enthousiaste des nouvelles technologies, au service de la résolution de problèmes environnementaux et sociaux. Avec un parcours académique empruntant la voie des fameuses classes préparatoires MP, qui débouche sur une belle aventure entrepreneuriale, Khalid a choisi de devenir le changement qu’il désirait voir dans le monde, et surtout de rester dans son cher pays le Maroc.

Vous avez tout d’un parcours académique réussi et toutes les chances d’entamer une carrière d’ingénieur confortable dans une multinationale. Qu’est-ce qui vous a inspiré à suivre la voie de l’entreprenariat ?

Personne n’a eu un impact considérable sur le cours de l’humanité, ou atteint un bien être financier considérable, en travaillant pour quelqu’un d’autre. L’impact de la personne diffère bien entendu. Puisqu’on peut très bien être entrepreneur à l’intérieur d’une structure, pourvu que cette structure le permette. Mais la liberté financière, et ainsi la liberté de vivre en ses propre termes, ne peut s’obtenir qu’en entreprenant. C’est la première raison pour laquelle travailler en bas de la chaine ne m’intéressait plus, et je suis devenu entrepreneur.

Quels sont vos plus grands projets actuellement ?

En ce moment j’entreprends plusieurs petits projets de collaboration, évènements et autres activités, mais surtout deux grands chantiers :

  • Skillearn (AKA Let’s Study) : Un service d’innovation technologique visant à faire le lien entre des formateurs et gens voulant être formés. Notre objectif est de promouvoir le transfert de compétences, ainsi créant plus de revenus pour les formateurs n’ayant pas les compétences de marketing digital , et permettre aux gens voulant être formés dans n’importe quel discipline de trouver ce qu’ils cherchent aussi proche que possible de leur localisation .
  • SOS Santé : Si malgré toutes vos précautions, vous avez un accident, l’application « Sos Santé » pourra vous sauver la vie. Elle comprend votre carnet de santé qui sera accessible aux urgentistes. Ces derniers pourront effectuer les premières injections en tenant compte de vos allergies par exemple. « Sos Santé » permet également l’envoi aux urgences, ainsi qu’aux proches, d’un message ‘’SOS’’ mentionnant la géolocalisation de l’accident suite à l’impact. Ce même message comprendra une prise de vue de l’habitacle interne pendant le choc afin de pré-estimer l’étendue des dégâts. Et, si vous êtes conscient, vous pouvez vous-même géo localiser le centre d’urgence le plus proche.

Ceux-là doivent surement vous prendre beaucoup de temps. Comment faisiez-vous pour jongler entre vos obligations professionnelles et vos études supérieures ?

Je n’ai qu’un mot pour cela : prioriser ! Vous risquez d’y perdre quelques plumes en apprenant à hiérarchiser, mais c’est tout à fait naturel ! C’est le but ultime pour un entrepreneur. Très peu de sommeil est un dénominateur commun des entrepreneurs avec un emploi de temps chargé, mais essayez autant que vous pouvez d’obtenir vos 5-6 heures (Eh oui pas 8) de sommeil par nuit. Utiliser un calendrier et une app bloc-notes pour structurer votre emploi de temps.

Pouvez-vous nous décrire une journée typique de Khalid l’entrepreneur ?

Ma journée dépends de si j’ai un déplacement prévu, mais pour une journée sans déplacement je me réveille vers 6h30, un petit workout matinal, et je commence ma journée. En général j’ai 3 à 5 meetings par jour, cela comprends des partenaires, mon équipe de développement de produit, des amis entrepreneurs, des jeunes entrepreneurs que je mentors, des consultations avec des clients, et des réunions de membres d’organisations de développement durable dont je fais partie. Généralement mon consulting comprends soit des formations, architecture de système d’information, conception d’un nouveau produit, coaching personnel/professionnel et ainsi de suite. Ma semaine comporte généralement quatre voyages d’ordre professionnel sinon plus, une ou plusieurs interventions en conférence, et d’autres activités d’ordre socio-culturel ou médiatique. Tout ceci finis généralement vers 22h ou 23h, et pour les heures restantes je travaille sur des documents à livrer aux partenaires, l’organisation des évènements, mettre à jour mon emploi du temps, régler des problèmes de code si l’équipe en a, et je lis. J’adore lire, des articles d’Entrepreneur, INC, je lis et réponds sur Quora, des livres d’entrepreneuriat, de finance, business, technologie…

D’où est ce que vous puisez votre inspiration et votre motivation ? Une personnalité célèbre ? Un mentor ? Un ouvrage de référence ?

Je ne peux dire que j’ai un ouvrage unique de référence, mais j’ai toujours eu un faible pour la théorie de « Rich Dad Poor Dad » en ce qui concerne ma relation avec le succès et le bien être financier. Ainsi que The 7 Habits of Highly Effective People de Dr Stephen R Covey pour la gestion de mon temps et priorisation de mes actions.

J’ai 3 mentors, de différents pays, dont j’apprécie les efforts pour m’aider à m’améliorer et me guider et conseiller à travers le processus entrepreneurial et la vie en général.

Quels sont les aspects sur lesquels doit travailler un jeune marocain pour se hisser vers le haut de la scène entrepreneuriale ?

Le jeune entrepreneur marocain doit apprendre une chose : ne pas laisser tomber face à son entourage lui disant d’ « avoir de bonnes notes, un bon diplôme d’une grande école, pour trouver un bon boulot, et la sécurité qui vient avec … ». Oublier l’ethos de Sillicon Valley et s’adapter au marché marocain, le hype peut faire vendre un produit par curiosité mais la qualité du produit et son adaptation aux besoins du marché te fait acquérir une clientèle fidèle, et des clients satisfaits sont les meilleurs marketeurs de ton produit. Avoir une bonne équipe équilibrée en matière de compétences. Lire, et apprendre tout ce qu’il peut à propos de son business, marché, marketing, droit et comptabilité, pas besoin de devenir un expert, mais assez pour savoir ce qui peut être bénéfique ou nuisible à ton entreprise. Au final faire sa due diligence bien comme il faut concernant les partenaires, les contrats, et se renseigner avant de prendre toute décision importante concernant son business.

Khalid Machchate 2

Vous devez avoir un loisir ou une activité favorite pour votre évasion et votre ressourcement. Parlez-nous-en. Et en quoi ceci vous aide-t-il à surmonter la pression quotidienne ?

Quand on est entrepreneur avec un rythme de vie très accéléré, une seule activité de ressourcement ne peut faire l’affaire ! En ce qui me concerne, je suis guitariste chanteur (flamenco et jazz en favoris), et j’adore marcher. La musique m’aide à m’évader, me vider la tête, à déstresser et me recentrer émotionnellement. Tandis que marcher m’aide à réfléchir. Réfléchir est une grande partie de la vie d’un entrepreneur. Petite anecdote : Warren Buffett passe 80% de son temps à réfléchir !

Un dernier conseil à donner aux aspirants entrepreneurs qui nous lisent ?

Mon conseil aux collègues entrepreneurs en herbe :

  • Arrêter de parler et commencer à agir.
  • Rechercher inlassablement des opportunités, les exploiter (et je veux dire tous leurs aspects !) et les mettre à profit pour en obtenir de meilleurs.
  • Bien choisir votre entourage ! Ou comme mon mentor appelle « Votre tribu ». Mieux ils sont, meilleurs vous devenez.
  • Et enfin : persévérer !

L’entrepreneuriat est un chemin difficile, alors gardez votre objectif entre vos yeux et avancez ! Vous arriverez certainement là où vous voulez être.

Youssef El Kamar

Etudiant en marketing, esprit multiculturel, élevé par Grendizer, perpétuellement attaché à la science, au high-tech, et l'évolution de l’espèce humaine sur terre.

Follow us

Don't be shy, get in touch!