Qui ne connaît pas les spams ? Ces mails intempestifs que nous recevons tous les jours et qui viennent nous empoisonner la vie ! Générés par des robots et envoyés en masse, ils viennent, au mieux, encombrer nos boîtes aux lettres, s’il ne s’agit pas, au pire, de tentatives d’hameçonnage.

Mailjet est un fournisseur de services d’emails. A l’heure où cet article est publié, leur plateforme comptait 14.157.662.121 emails envoyés. On peut donc dire, qu’en termes de mails et de spams, il y connaisse un petit rayon.

Mailjet s’est “amusé” à observer ces fameux spams et fait remarquer que ceux-ci ne sont pas si créatifs que cela, même si leurs expéditeurs essaient de s’adapter constamment pour tromper les utilisateurs et les fournisseurs de services mail. En effet, après collecte et analyse de données, Mailjet a pu déterminer certaines mécaniques. La plateforme d’envoi de mail a partagé certaines de ces méthodes de spam, notamment les plus souvent observées pour nous éviter d’être pris pour un spammeur, ou pire, un phisher.

Quelques mots spécifiques à manipuler avec précaution

Voici donc les mots qu’il faut éviter d’employer dans les objets de mail. Il faut noter que l’association ou la combinaison de ces mots dans un même et seul objet augmente considérablement le risque d’être considéré comme un spammeur ou un phisher.
table_mailjet