TRN TNC Banner

Bienvenue dans cette nouvelle revue digitale ! Influenceurs : entre professionnalisation et motivation changeantes. Observatoire de l’e-pub : les 5 tendances à retenir. Campagnes publicitaires : le mobile victime de son succès ? Découvrez dès à présent la Revue Digitale de cette semaine.


Influenceurs : entre professionnalisation et motivation changeantes

La 4ème étude annelle de Reech, brand tech du marketing dédiée aux relations entre les marques et les influenceurs a été dévoilée le 30 janvier 2020.  

Cette étude révèle qu’avec le temps, les influenceurs ont adopté un comportement plus sélectif concernant les partenariats avec les marques. Il existe en effet un écart entre les types de partenariats souhaités et reçus par les influenceurs.

Pour 77% des influenceurs qui reçoivent des simples placements de produits, ils sont 65% à vouloir endosser le rôle d’ambassadeur de la marque. Il y a une réelle volonté d’engagement de partenariat s’inscrivant dans le temps et avec la même marque.

Si les influenceurs affichent des envies d’engagement, ils soulignent également l’importance de la transparence puisque 95% des répondants déclarent informer leur communauté sur leurs partenariats et 77% respectent les règles de l’ARPP (Autorité de Régulation Professionnelle de la Publicité).

Observatoire de l’e-pub : les 5 tendances à retenir

Les années passent, les constats restent. Avec près de 5.862 milliards d’euros d’investissements net captés en 2019, le marché de la publicité en ligne continue d’afficher une santé insolente avec 12% de croissance.

Ce sont le social et le search (pour ne pas dire Facebook et Google) qui s’arrogent l’essentiel de cette croissance avec respectivement 2.478 et 1.447 milliard d’euros d’investissements captés. Les 5 tendances à retenir :

  • Le Social reste un carrefour d’audience incontournable. Pour preuve, il conserve la croissance la plus forte en termes de valeur : + 249 millions d’euros par rapport à l’année précédente.
  • Le Retail Media : 30,8% de croissance et 217 millions d’euros d’investissements.
  • La Vidéo, désormais le premier format display.
  • La Programmatique : les dépenses en programmatique représentent désormais 50% des recettes display des sites média.
  • Digital Ad Trust : avec près de 30,4 millions de visiteurs uniques touchés chaque jour et 67% de reach, l’alliance publicitaire Digital Ad Trust a réussi son premier pari : mobiliser les éditeurs.

Campagnes publicitaires : le mobile victime de son succès ?

Alors que l’efficacité des campagnes publicitaires sur mobile est en perte de vitesse, Prisma Media, via sa dernière étude Ad Track 2020, a voulu montrer comment explorer au maximum le potentiel des campagnes sur smartphone.

Dans un contexte où 42% des investissements digitaux s’effectuent sur mobile, il devient de plus en plus difficile pour une campagne publicitaire de se démarquer. La performance d’une campagne sur mobile est passée de 11% en 2010 à seulement 1,5 % en 2019 ! Est-ce pour autant une raison d’en déconseiller l’investissement aux annonceurs ? Pas du tout. Ce n’est pas une fatalité, loin de là.

Via son étude, Prisma Media met en relief les bonnes pratiques, issues des campagnes les plus efficaces observées, que ce soit en termes de notoriété, de message, d’image de marque, ou d’intentions d’achat afin de profiter du potentiel qu’offre le mobile.

D’autres enseignements ressortent de cette étude. Ainsi, il est préférable de contraindre les vidéos dans une durée comprise entre 21 et 30 secondes, et de se limiter à un message essentiel par campagne.


La Revue Digitale en vidéo

La Revue Digitale

Influenceurs: entre professionnalisation et motivation changeantesObservatoire de l'e-pub : les 5 tendances à retenirCampagnes publicitaires : le mobile victime de son succès ?

Posted by The Next Clic – TNC on Tuesday, February 11, 2020

TRN TNC Banner