Le CMS WordPress est connu pour être utilisé par les blogs et les petites et moyennes entreprises. Est-il pour autant incompatible avec les sites riches en contenus et à fort trafic ?

35% des sites de la planète

Le système de gestion de contenu (CMS) WordPress propulse 35% des sites Web dans le monde (Kinsta) et 38% des sites du Top10k de Quantcast (qui recense les 10.000 sites Web les plus visités).

A l’échelle de tous les sites Web propulsés par un CMS, WordPress enregistre la part de marché stupéfiante de 63%.

Cette plateforme est si puissante que de nombreuses entreprises du Inc.500 (liste annuelle des 500 entreprises ayant la croissance la plus rapide aux Etats-Unis, publiée par le magazine américain Inc.) exploitent WordPress pour leurs sites Web : e-Bay, Sony, GM, UPS, Time, Forbes, CNN, Reuters, Samsung, IBM…

100% flexible

Sa personnalisation facile, son interface utilisateur intuitive et son accessibilité ont fait la popularité de ce CMS qui bénéficie par ailleurs d’un catalogue de plugins étendu.

Sa très large communauté d’utilisateurs, de développeurs et de designers lui garantit par ailleurs une très grande évolutivité. Cela fait de WordPress une plateforme adaptable à toutes sortes de sites Web, des plus petits au plus grands, et en mesure de gérer les demandes les plus ardues des utilisateurs.

Mauvaise presse

Et pourtant, il existe de nombreuses idées fausses sur l’utilisation de ce CMS

Des niveaux de trafic élevés, des utilisateurs engagés, un flux constant de contenu provenant de plusieurs contributeurs… bref la gestion de site à grande échelle est rarement envisagée comme une tâche facile sur WordPress.

Propulser les plus grands sites de la planète

Le nombre de sites Web à grande échelle et de renom utilisant WordPress est pourtant important, et continue d’augmenter chaque jour :

  • Le site du Readers’s Digest comprend des milliers d’articles et ne rencontre aucun problème de performances ou de temps de chargements.
  • The Walt Disney Company gère aussi sa vitrine Web avec WordPress et enregistre des niveaux de traffic très élevé.
  • L’enseigne de chaussures à petit prix Bata a entièrement développé son site sous WordPress : le site est riche en contenus et en fonctionnalités (convertisseur de pointures, annuaire des magasins) et enregistre en moyenne 150.000 visites par mois.
  • Sony Music Entertainment, société mondiale de la musique, a aussi choisi de propulser son site avec WordPress.
  • Le constructeur automobile Renault a fait le choix de WordPress pour la réalisation de son site institutionnel. 
  • Le mythique magazine américain The New Yorker a aussi choisi WordPress pour propulser son site Web, riche en contenu et qui propose des fonctionnalités de commerce électronique. Chaque mois, le site enregistre plus de 13 millions de visiteurs uniques.

Approche hybride

Certaines entreprises ont fait le choix de ne pas utiliser WordPress pour leur site principal, mais utilisent WordPress pour leur blog : le plus emblématique est le site de la Maison Blanche, dont le blog est propulsé par WordPress.

La recette du succès

Si ces sites WordPress sont des succès, c’est tout simplement parce qu’ils ont adopté des bonnes pratiques, essentielles pour réussir à long terme et faire de WordPress un choix gagnant.

1. Travailler avec le bon hébergeur

Hébergement partagé, VPS, hébergement dédié ou hébergement WordPress géré : l’hébergement joue un rôle important dans les performances d’un site Internet. Certains hôtes imposent à leurs serveurs des limites qui ralentissent les sites lorsque le trafic y est trop élevé. Dans certains cas, une énorme pointe de trafic serait même en mesure de planter un site.

C’est pourquoi il est essentiel de choisir un hébergeur qui propose des plans évolutifs pour que la capacité de votre site augmente comme le fait votre site.

2. Optimiser pour les performances

Rester au top des performances de votre site est essentiel, quelle que soit sa taille. Les visiteurs n’apprécient pas les temps de chargement lents : même pendant les heures de pointe, votre site doit être rapide. Plus votre site est riche en contenus, plus cela devient difficile mais essentiel.

Vous pouvez surveiller les performances de votre site avec des outils tels que GTMetrix, Google Page Speed Insights, Pingdom, Load Impact. Les scores obtenus avec ces outils vous donneront une idée de la façon dont votre site se compare à la concurrence. Ces outils peuvent également proposer des suggestions d’amélioration.

Une technique courante d’amélioration des performances est appelée « mise en cache » : cela implique d’enregistrer des copies statiques des pages de votre site et de les afficher aux visiteurs, afin qu’elles réduisent le nombre de requêtes HTTP entre les serveurs et les navigateurs, et que les pages se chargent plus rapidement.

Une autre façon d’améliorer la performance de votre site consiste à utiliser un serveur de distribution de contenu (Content Delivery Network ou CDN en anglais) : il s’agit d’un réseau de serveurs distants stratégiquement placés partout dans le monde, qui enregistrent des copies de votre site afin qu’ils puissent facilement les distribuer aux utilisateurs locaux les plus proches d’un serveur donné. Opter pour un CDN est une bonne idée si votre site héberge du contenu qui ne change pas fréquemment, et enregistre de forts niveaux de trafic : il peut alors être mis en cache sans devenir obsolète.   

Enfin, et surtout, optimiser toutes vos images avant de les télécharger sur votre site peut faire une énorme différence dans ses vitesses de chargement. Les fichiers multimédias peuvent se révéler assez volumineux et lourds : les compresser avec des outils tels que ShortPixel ou Squoosh peut minimiser leur impact.

3. Pratiquer l’optimisation pour les moteurs de recherche (SEO)

Même les grands sites doivent être visibles sur les pages de résultats sur les moteurs de recherche (SERP).

L’amélioration des performances de votre site vous y aidera, mais il est également important de mettre à profit les techniques de référencement sur la page : amélioration des headings, optimisation des méta-titres, méta-descriptions, rédaction de contenus optimisés, réécriture d’URLs, optimisation des images…

Un référencement intelligent et efficace nécessite du temps et du travail mais en vaut la peine si vous souhaitez que votre site se développe encore plus.

4. Renforcer la sécurité de votre site

Trafic élevé est souvent synonyme de risques de sécurité pour votre site. Contrairement à l’idée reçue, WordPress est extrêmement sécurisé, principalement du fait qu’il est activement maintenu et que le code en est constamment analysé.

Par conséquent, il est important de suivre les meilleures pratiques WordPress en termes de sécurité pour éviter d’être piraté. Pour commencer, assurez-vous de toujours mettre à jour votre version de WordPress, ainsi que vos plugins et thèmes. Les mises à jour incluent généralement des correctifs de sécurité, c’est donc un moyen facile de dissuader les utilisateurs malveillants et de prévenir les attaques. Ajouter un plugin de sécurité robuste protégera aussi votre site du piratage, des injections SQL, des malwares, du spam, etc.

Vous pouvez également mettre en place une sécurité préventive, et implémenter des analyses de sécurité régulières pour détecter les failles. Assurez-vous aussi d’installer des plugins et des thèmes « sous licence » : les plugins et thèmes gratuits sont séduisants, mais ils donnent souvent aux pirates la possibilité d’exploiter des portes ouvertes.

5. Optimiser la gestion de votre base de données et des sauvegardes

La gestion de la base de données de votre site peut permettre d’optimiser ses performances et de maintenir sa sécurité. Il est également important de sauvegarder régulièrement la base de données de votre site, pour une récupération facile en cas d’urgence.

Reconstruire un site à partir de zéro serait un processus long et frustrant. C’est encore plus vrai pour les sites avec beaucoup de contenus dynamiques (avec des forums très actifs par exemple) : assurez-vous dans ce cas de sauvegarder votre site plusieurs fois par jour, et d’enregistrer ces sauvegardes dans divers emplacements.

Il est aussi crucial d’optimiser régulièrement votre base de données afin de l’empêcher de ralentir votre site. Au fil du temps, une base de données peut s’encombrer de données inutiles…

WordPress est un CMS illimité en termes de fonctionnalités et d’évolutivité.

Servir de grands volumes de trafic avec ce CMS ne devrait donc pas vous effrayer, quelle que soit l’échelle de votre site. En opérationnalisant ces bonnes pratiques de maintenance, vous vous assurerez que votre site continue de croître et d’engager des milliers d’utilisateurs.