Ah, la grande question ! Si on devait faire une réponse courte, on répliquerait « aussi souvent que vous êtes en mesure de publier un contenu de qualité ». Réponse longue : des études récentes ont identifié des fréquences de publication optimales pour Facebook. On vous donne tous les détails.

Avec plus de 2,6 milliards d’utilisateurs actifs par mois, Facebook est la plateforme sociale la plus utilisée dans le monde. En tant que gestionnaire de réseaux sociaux, vous vous demandez sûrement à quel rythme publier sur ce réseau social leader pour obtenir le meilleur résultat de chaque publication auprès du public le plus large possible.

Si je poste une fois par jour sur Facebook, la planification de deux messages par jour, voire trois ou même quatre, ne me permettrait-elle pas d’obtenir des résultats encore plus importants ?

A ce sujet, Neil Patel est catégorique :

« Si vous postez trop rarement, votre public oubliera que vous existez et vous vous fondrez rapidement dans les recoins de leur esprit. Cependant, si vous publiez trop souvent, vous courrez le risque de devenir une nuisance, dont ils redouteront la surcharge de messages sur leurs flux. »

Neil Patel

L’équilibre parfait : une fois par jour

Existerait-il donc un parfait équilibre, entre portée et engagement, synthétisé par une fréquence de publication optimale ? Il s’avère que plusieurs études, sur les trois dernières années, ont tenté de répondre à cette question avec des données variables.

  • Socialbakers : Socialbakers a étudié pendant 3 mois la fréquence de contenus sur Facebook de grandes marques et a constaté un rythme de posting moyen d’une publication par jour.
A quel rythme publier sur Facebook

La plateforme de données marketing social media a constaté que :

  • publier une fois par semaine sur Facebook était si faible qu’une marque courrait le risque de perdre la connexion avec son public
  • publier plus de deux fois par jour était ennuyeux et synonyme de perte d’engagement.

Socialbakers a estimé le nombre optimal de publications sur Facebook par semaine à cinq à dix messages.

  • Ahalogy : Ahalogy, de la même manière, recommande une fréquence de publication d’un post par jour. Ce rythme idéal, qui constitue aussi la moyenne faible, est particulièrement sensible : Ahalogy juge qu’une entreprise qui publierait 2 messages par jour constaterait une baisse de l’engagement par post au-delà d’une publication par jour. Le décrochage se produit alors que davantage de messages sont publiés dans la journée.

Publier plus ne signifie pas
que votre contenu sera plus vu !

  • Track Social : Track Social a tracké les données Facebook pour constater une baisse constante de l’engagement après le premier post. Cette baisse, néanmoins, n’est pas aussi radicale que celle à laquelle on pourrait s’attendre. La prime est donc bel et bien donnée au contenu frais et fréquent.
A quel rythme publier sur Facebook
  • Hubspot : Une étude Hubspot de 2018 sur plus de 13 500 comptes a comparé la fréquence de publications par rapport au nombre de clics générés constate que less is more : 2 à 3 publications par semaine constituent une fréquence optimale et les pages de moins de 10 000 fans connaissent souvent une baisse de 50% de l’engagement par publication si elles publient plus d’une fois par jour.

Optimal : Une fois par jour.
Minimal : Trois fois par semaine.

  • Buffer & BuzzSumo : Buffer et Buzzsumo se sont associés en 2019 pour analyser les 43 millions de publications de 20 000 grandes marques. Le meilleur engagement des publications correspond à un rythme de publication quotidien
A quel rythme publier sur Facebook

La fréquence idéale d’un post par jour n’est évidemment pas valable pour tous les types d’entreprises. Les sociétés de médias ont plus de latitude et peuvent même publier plusieurs par jour sans que leur contenu perde en capacité d’engagement.

La stratégie de posting fondée sur la quantité est aussi mieux adaptée aux multinationales, personnalités et influenceurs qui s’appuient sur de larges communautés de fans et qui peuvent s’appuyer sur un community manager chargé d’imaginer des contenus créatifs en nombre.

Quand il s’agit de publier sur Facebook,
less is often more…

Planifiez vos publications lorsque votre audience est en ligne

Il existe une bonne fréquence de posting, de même qu’il existe un bon et un mauvais moment pour publier.  Il faut, comme vous l’imaginez, poster quand votre audience est en ligne, ce qui ne signifie pas nécessairement poster pendant les périodes d’ouverture.

Apprenez à connaître les heures les plus adéquates grâce aux insights Facebook, pour comprendre qui consulte et interagit avec votre contenu, et à quel moment.

Testez aussi votre calendrier de contenu jusqu’à trouver ce qui fonctionne le mieux pour vous et votre public car, en fin de compte, les essais et erreurs sont le meilleur moyen de savoir à quelle fréquence et à quel moment publier sur Facebook.

La qualité et la cohérence, essentielle au succès des publications

Sans surprise, la qualité du contenu est plus importante que la quantité et la fréquence de contenu. Visez donc la cohérence lors de la publication sur les réseaux sociaux, créez un planning éditorial et respectez-le. Par exemple, si vous décidez que votre fréquence de publication sur Facebook est d’une fois par jour, à 13h, vous devez créer du contenu pour remplir ce calendrier afin de créer un rendez-vous avec vos fans actuels et d’attirer de nouveaux utilisateurs.

Car s’il y a pire que de ne pas publier sur Facebook à la bonne fréquence, c’est de publier des contenus qui ne sont pas pertinents. Si vous publiez des contenus de mauvaise qualité, vous risquez de perdre des fans et des followers. Concentrez-vous donc sur la façon de rendre votre contenu aussi utile que possible, pour générer de la valeur et de l’engagement.

La meilleure fréquence de publication sur les réseaux sociaux ?
Quand cela en vaut la peine.

Jay Baer