Vous n’avez peut-être pas le budget de produire un blockbuster mais, aujourd’hui, n’importe qui peut produire une video e-learning de qualité, avec les bons outils et techniques. A la clé, améliorer la rétention et la mémorisation de l’apprentissage, alors que les formations en présentiel sont en ce moment bien souvent suspendues.

Serious games, simulations en réalité virtuelle et scénarisations interactives ont pris d’assaut  le monde du e-learning mais les vidéos d’autoformation occuperont toujours une place de choix dans l’univers des contenus de Digital Learning. Les vidéos permettent de former les collaborateurs à de nouvelles compétences à tout moment, où qu’ils soient (au bureau mais aussi dans les transports ou à la maison), depuis n’importe quel support (PC Desktop, smartphone, tablette) en alliant les trois leviers d’apprentissage essentiels que sont l’attention, la compréhension et la mémorisation.

Video E-Learning

Mais les apprenants d’aujourd’hui attendent quelque chose de plus de leurs vidéos e-learning. Elles doivent être immersives, interactives et divertissantes pour justifier leur intérêt et la mémorisation. Alors, comment réussir sa création de vidéos e-learning ? Voici nos conseils pour réaliser des vidéos e-learning où chaque apprenant tire le meilleur parti de son expérience d’apprentissage.

1. Videos E-Learning : Tout commence par un script

Une erreur de vidéo e-learning courante consiste à se lancer directement dans le processus de tournage ou de création sans poser des bases solides. Créez un script ou un storyboard qui cartographie chaque scène, décrit les dialogues et les interactions.

Cela vous permet de couvrir tous les points de présentation essentiels, mais aussi de déléguer les tâches plus efficacement (enregistrement d’une voix-off, tournage, animation, etc.).

2. Video E-Learning : Racontez une histoire

Quel que soit le sujet ou l’objectif de la vidéo, il est toujours préférable de la construire comme une histoire.

Développez une intrigue de base et des personnages mémorables pour aider les apprenants en ligne à s’immerger dans la vidéo et à la mémoriser. Lancez ensuite un défi ou un problème qu’ils doivent résoudre tout au long de la vidéo e-learning, suivi d’une résolution.

A l’issue de l’arc de la vidéo, l’avatar à l’écran doit améliorer ses performances et guider les apprenants à chaque étape. La vidéo devient ainsi une expérience-miroir engageante, au lieu d’un simple tutoriel de formation en ligne.

3. Trouvez votre voix, simple et conversationnelle

Trouvez la voix narrative appropriée.

Votre narrateur, présent à l’écran ou juste en voix-off, ne doit pas ressembler à un robot et utiliser un jargon compliqué qui déroute votre public. C’est pourquoi la phase de conception est la première étape de succès du processus de développement de vidéo e-learning.

Si vous savez que votre public est principalement composé de nouveaux employés, vous pouvez probablement supposer qu’ils ne connaissent pas encore le jargon technique ou interne de l’entreprise.

Une autre astuce consiste à faire en sorte que votre script soit à la lisière entre conversationnel et professionnel. Lisez-le à haute voix avant de le remettre au présentateur pour vous assurer qu’il coule naturellement. Recherchez les phrases ou les mots qui semblent hors de propos, comme une phrase qui peut paraître trop détendue ou au contraire trop formelle. Utilisez « votre » ou « je » plutôt que « le » pendant les explications.

Dans l’idéal, vos apprenants en ligne devraient être en mesure de s’identifier à la vidéo, et non d’avoir l’impression de suivre un cours en amphithéâtre.

4. Video E-Learning : Soyez bref

Une règle : moins, c’est plus.

Si le parcours de formation est long, il faut s’assurer de le diviser en plusieurs vidéos courtes, entre 2 et 5 minutes. En effet, la durée d’attention est courte, et les apprenants se concentrent davantage et apprennent finalement mieux par morceaux qui peuvent être plus facilement absorbés.

Idem si les vidéos sont encombrées de texte, de graphiques et d’animations qui distraient les apprenants en ligne. Les longues vidéos complexes entraînent souvent une surcharge cognitive, car les apprenants en ligne ne savent pas quelles données sont directement liées aux défis qu’ils rencontrent dans leur quotidien ou à leurs objectifs d’apprentissage.

5. Video E-Learning : Soyez créatif

La création de vidéos en ligne peut rapidement devenir une tâche redondante. Au lieu d’enregistrer des vidéos à plusieurs reprises de la même manière, il est essentiel de tester de nouveaux angles, de nouveaux montages, polices, designs, musiques de fond, etc.

Il ne faut pas avoir peur d’essayer de nouvelles approches. Pourquoi pas une formation en draw motion, qui, dans un esprit dessin animé, sera à même de captiver votre public ? Pensez aussi à la manière dont sont tournés les programmes télévisés, à leur intrigue, à la musique de fond et au montage, mais n’oubliez pas que l’aspect pratique passe avant le divertissement.

6. Soyez attentif à la qualité de la production

Les vidéos doivent être bien produites avec un son et une image de bonne qualité. Pas de voix-off amateur, enregistrée avec le micro d’un téléphone ! Et pas d’images brutes, dont le grain ne sera pas esthétique.

Si l’on décide de s’appuyer sur des acteurs ou des formateurs internes de l’entreprise, il faut s’assurer d’avoir un jeu de qualité. Les apprenants prendront plus de plaisir à consulter et mémoriser des formations qui témoignent d’une attention à la forme.

7. Utilisez l’audio pour favoriser la connectivité émotionnelle

Les images aident les apprenants à mémoriser les informations plus efficacement, mais l’audio leur permet d’établir un lien émotionnel avec le contenu de la formation en ligne.

Intégrez des narrations audio, des effets sonores et d’autres éléments immersifs pour faire passer votre vidéo e-learning au niveau supérieur. Il existe de très nombreux sites proposants des effets ou de la musique gratuits ou bon marché.

8. Montrez les compétences en action

Les apprenants apprennent mieux si l’on leur propose des démonstrations en direct.

Il faut donc penser à inclure des démonstrations pratiques, des modes d’emploi étape-par-étape dans les vidéos, des « comment faire » et « ce qu’il ne faut pas faire ». Le screencast (utilisation de captures d’écrans dynamiques, couplé à un enregistrement vocal, permet de reproduire une démonstration telle qu’elle serait faite en présentiel et de donner un meilleur sens du réalisme.

9. Rendez les formations interactives

Il est facile de perdre l’attention des apprenants pendant un cours en ligne. Les exemples réels, les questions contextuelles et les simulations permettent de garder le public engagé, impliqué et concentré.

Par exemple, au lieu d’une vidéo statique qui implique un visionnage passif, donnez aux apprenants en ligne la possibilité de choisir leur propre chemin. Incluez une question après la première scène qui donne accès à deux vidéos e-learning différentes en fonction de leur réponse.

Vous pouvez aussi ajouter des liens vers des ressources de formation en ligne supplémentaires pour élargir leur compréhension et leur permettre d’explorer par eux-mêmes.

10. Video E-Learning : Utiliser la double signalisation

De nombreuses pratiques permettent de maximiser l’apprentissage des apprenants à partir des vidéos éducatives.

Utilisez ainsi la double signalisation pour mettre en évidence les informations importantes : des mots-clés à l’écran, combinés à une voix-off ou encore à des changements de polices ou de contrastes permettent de mettre en évidence les éléments importants.

11. Associer des vidéos e-learning à des activités pratiques

Les apprenants qu’on appelle kinesthésiques ont besoin d’une expérience plus pratique pour se connecter avec le sujet. Vous pouvez donc imaginer d’associer vos vidéos à des activités du monde réel telles que des simulations ou des serious games qui améliorent la compréhension.

Ces ressources donneront également à chaque apprenant la possibilité d’appliquer ce qu’ils ont appris, ce qui aidera à surmonter la courbe de l’oubli et à tout mettre en contexte.

12. Pensez à une diffusion multiplateforme

Chaque membre de votre public d’apprenant doit pouvoir accéder à la vidéo e-learning, même ceux qui utilisent des appareils mobiles ou des ordinateurs sans carte son.

Créez donc des vidéos qui s’adaptent automatiquement à la taille des écrans et à la résolution des appareils, mais assurez-vous également que le public a un contrôle sur les commandes audio : n’oubliez pas qu’ils regardent peut-être la vidéo dans un lieu public. C’est souvent une bonne idée d’inclure des sous-titres ou des légendes, pour permettre aussi aux personnes malentendantes ou incapables d’écouter l’audio de consulter vos contenus.

13. Video E-Learning : Penser format compressé

Les vidéos de e-learning doivent être compressées pour une plus grande accessibilité.

Même les apprenants mobiles disposant d’une connexion Internet lente doivent pouvoir visionner les contenus et obtenir les informations dont ils ont besoin sans subir des interruptions de chargement constantes.

La compression permet également de télécharger rapidement la vidéo pour une visualisation ultérieure, par exemple en chemin sur un rendez-vous client pour se perfectionner sur la connaissance des produits.