The Rolling Notes

#Crowdfunding : Du changement et du nouveau chez smala & co pour 2015

En 2015, smala & co renforce sa présence et son impact au Maroc et annonce en ce début d’année un changement de sa direction générale. Elle est confiée depuis le 1er janvier à Iskander Beniddir, qui fait partie des fondateurs et associés de smala & co. Formé initialement à la médecine, ce marocain de 35 ans a fait ses classes dans le secteur de l’offshoring au Maroc avant de rejoindre l’aventure smala. Depuis le lancement il s’occupait essentiellement de la direction des opérations et était le point de contact privilégié des porteurs de projet. Dans son nouveau rôle il aura également la charge de déployer la nouvelle stratégie de smala & co dans laquelle green et social entrepreneurship auront une place de choix. Quant à son prédécesseur, Arnaud Pinier, il restera au sein de la smala pour prendre en charge le développement commercial de deux nouveaux projets sur le financement participatif et l’entrepreneuriat au Maroc.

Autre nouveauté, les projets peuvent désormais être financés par chèque en dirhams. Et pour accompagner le financement des projets, un nouveau circuit de collecte de dons en dirhams a été mis place. En effet, depuis le 1er janvier 2015, tous les contributeurs qui le souhaiteraient pourront financer les projets de la plateforme grâce à des chèques en dirhams.

Création de la happy smala.

Les équipes de smala & co se sont installées au Technopark de Rabat en créant happy smala, un laboratoire dédié à l’économie collaborative. Pour le management de smala & co, cette installation « au cœur du plus grand écosystème entrepreneurial marocain cherche à renforcer le positionnement de smala & co au Maroc ». En 2015, près de 1.000 étudiants ou porteurs de projets ont été formés aux mécanismes du financement participatif au Maroc. Après un lancement en juin 2014, smala & co a déjà attiré plus de 50 porteurs de projets et lancé 6 campagnes de crowdfunding.

Mohamed Rahmo

Mohamed Rahmo est un marketeur de profession, un communiquant de formation, un amoureux de la culture et de l’art et qui trouve qu’il y a toujours des possibilités infinies dans le monde digital. Voilà pourquoi il s’investit régulièrement dans des démarches expérimentales mais toujours actionnistes. Après des recherches sur le Social Medias et sur la Gamification, il s’intéresse aujourd’hui de plus en plus à l’Internet Of Things, fasciné par la tendance mondiale du Making et du Coding. Féru de gaming, d’art et de culture en général, Mohamed Rahmo croit fermement que l’industrie créative peut sauver le Maroc.

OGD-Thumbail-491x500

Abonnez-vous à la newsletter !

* = Champ requis

Follow us

Don't be shy, get in touch!