” L’avenir du rock, c’est Justin Bieber “. C’est ce que vient de déclarer, sous la torture, Iggy Pop à Amnesty International. En effet, pour sa dernière campagne contre la torture, l’ONG mêle à la fois images choc, humour et décalage.

” Torturez un homme et il vous racontera n’importe quoi ” : Un message simple supporté par une imagerie claire et qui va droit au but. Et il n’en faut pas plus pour créer le buzz sur les réseaux sociaux.

Cette campagne, qui met également en scène le Dalai Lama et Karl Lagerfeld, fait suite à celle intitulée : No freedom of information, no voice of opposition qui elle aussi a fait beaucoup de bruit.