Depuis quelques semaines, il est désormais possible d’accélérer ou ralentir la vitesse de lecture sur Netflix. Alors, pour ou contre cette fonctionnalité controversée ?

Depuis début août, la plateforme de streaming Netflix permet aux spectateurs de choisir la vitesse à laquelle ils souhaitent visionner un film ou une série sur leur téléphone ou tablette avec de nouvelles commandes de lecture. Netflix permet désormais de streamer ces contenus à des vitesses de 0.5x ou 0.75x pour une consultation ralentie, ou de 1.25x ou 1.5x pour une visualisation plus rapide. Cette vitesse de lecture ne restera pas active d’un film à l’autre, quand vous choisirez un autre titre à regarder. La vitesse 1x restera donc la valeur par défaut.

Pour l’instant, la fonctionnalité est uniquement déployée sur les smartphones et tablettes Android, mais, si elle est un succès, elle pourrait s’étendre dans les prochaines semaines aux autres formats (iOS, télévision, ordinateur).

Pour le confort de visualisation des personnes malentendantes ou malvoyantes

Netflix insiste sur le fait que cette fonctionnalité est destinée à améliorer l’accessibilité de la plateforme pour les personnes en situation de handicap. L’Association américaine des personnes sourdes et la Fédération des Aveugles ont félicité la plateforme de streaming d’avoir ajouté ces fonctionnalités de lecture avec sous-titres ralentis, pour faciliter la compréhension des intrigues, ou au contraire audios beaucoup plus rapides, plus confortables pour les personnes malvoyantes, dont les oreilles sont entraînées à écouter plus rapidement.

Menace sur la création

Le déploiement de cette fonctionnalité a été accueilli avec beaucoup d’indignation par la communauté créative californienne, désireuse que son travail soit vu d’une manière spécifique, sans être modifiée contre la volonté de leurs auteurs.

Alors qu’elle était encore en phase de test, Brad Bird, réalisateur de Ratatouille, se questionnait aussi sur la façon dont les distributeurs comme Netflix remettent en cause la façon dont le contenu est présenté : “Comment Netflix peut-il soutenir et financer des réalisateurs pour ensuite détruire ainsi leur travail ?

Réappropriation des œuvres par les spectateurs

Netflix a souhaité rassurer sur le fait que la qualité du contenu ne serait pas perturbée et que la fonctionnalité faisait d’ailleurs l’objet de demandes intempestives par les membres depuis plusieurs années. Objectif : accélérer les moments trop longs ou, au contraire, ralentir la cadence pour analyser chaque scène ou mieux la comprendre en VO.

Le speed watching, pas vraiment nouveau !  

Le speed watching n’est pas vraiment une pratique nouvelle. Il est possible de le faire sur YouTube ou même sur certains players multimédia comme VLC. Mais pourquoi le déploiement de cette fonctionnalité sur Netflix fait-il débat ? Parce que Netflix est leader de son industrie, qui craint que le speed watching ne devienne la norme. Qu’en pensez-vous ?