SUPINFO Maroc accompagne les établissements scolaires dans leur restructuration numérique. L’école a en effet noué un partenariat avec la Fondation Ippon spécialisée dans la réduction de la fracture numérique. L’Institution Tahar Sebti sera le premier établissement scolaire soutenu.

Acteur de l’enseignement supérieur privé au Maroc et en Afrique, SUPINFO Maroc a mis en place d’un partenariat inédit avec la Fondation Ippon, un acteur majeur de la lutte contre la fracture numérique.

Créée par le cabinet de conseil français Ippon technologies, spécialisé dans le digital, le cloud et la data, la fondation Ippon intervient auprès des institutions pour les aider à s’équiper et à se former dans le domaine du numérique. L’objectif est d’aider les enfants nécessiteux à accéder à l’informatique. Ses interventions l’ont déjà mené en France et au Sénégal.

Avec ce premier partenariat, SUPINFO Maroc et la Fondation Ippon ont l’objectif d’accompagner plusieurs établissements scolaires dans leur restructuration numérique avec, dans un premier temps, une collaboration poussée avec l’Institution Tahar Sebti basée à Casablanca. Depuis 1953, cet organisme à but non lucratif propose un enseignement innovant et une offre éducative qui donne un accès à une éducation de qualité pour tous, en permettant à ses élèves de devenir autonomes et émancipés, ouverts et créatifs.

Ce mois de juillet, la Fondation Ippon a ainsi équipé l’institution Tahar Sebti en matériel informatique, comprenant des ordinateurs, des routeurs, des imprimantes ou encore des écrans. Ces derniers ont été installés par des ingénieurs IPPON Maroc et des étudiants de SUPINFO Maroc.

En parallèle SUPINFO Maroc formera le personnel de l’école en numérique et va également concevoir pour l’institution une formation sur l’année dans le domaine du coding. Cette dernière permettra d’apprendre aux élèves à coder dès l’âge de sept ans.