Facebook vient d’acquérir la bibliothèque et la plateforme de création Giphy, pour un montant de 400 millions de dollars, pour l’intégrer à Instagram.

Le géant Facebook a annoncé le 18 mai qu’il avait réalisé l’acquisition de la base de données GIF la plus populaire du Web, Giphy, dans le cadre d’un accord d’une valeur d’environ 400 millions de dollars.

Les raisons de l’acquisition

Avec cet accord, la société de Mark Zuckerberg souhaite donner un coup de pouce à l’utilisation des GIF sur la plateforme Instagram. Avant l’acqusition, 50% du trafic de Giphy provenait déjà du groupe d’applications  Facebook. En réunissant Instagram et Giphy, la recherche et le partage de GIF seront facilités dans les stories et les messages directs. Les autres applications Facebook, Messenger et WhatsApp, devraient aussi bénéficier de cette technologie, qui compte 500 millions d’utilisateurs actifs quotidiens.

Au fait, GIF se prononce « jif ».
C’est son inventeur, Steve Wilhite, qui le dit.

En termes de publicité, Facebook pourra également profiter de Giphy pour mettre en place des formats publicitaires de plus en plus créatifs, ainsi que de nouvelles formes de contenus de marque. Des séries télé aux memes, des icônes pop aux citations les plus populaires, posséder Giphy permettra à Facebook de se rapprocher encore plus des millenials, de comprendre leurs préférences pour construire de nouvelles stratégies.

L’acquisition de Giphy s’inscrit dans une stratégie d’acquisition agressive qui a déjà conduit Facebook à s’offrir WhatsApp en 2014 et Instagram en 2012, pour ne citer que les exemples les plus connus. Le site GIPHY restera néanmoins disponible, avec ses milliards de GIF, tout comme ses interfaces de création.

Qu’est-ce que Giphy ?

Giphy est né en 2013 d’une idée d’Alex Chung et Jace Coke. La plateforme est rapidement devenue la plateforme de référence pour les Graphics Interchange Formats, apparus en 1987. Giphy permet non seulement aux utilisateurs de parcourir la bibliothèque à la recherche du GIF parfait, mais aussi d’en créer à partir de zéro et d’en partager sur des applications de messagerie ou des réseaux sociaux.

Twitter a été l’une des premières plateformes à insérer la possibilité d’ajouter des GIF aux tweets, en 2016. Les applications du groupe Facebook ont progressivement introduit la possibilité d’envoyer des GIF sans avoir à les télécharger, suivies de Telegram, Tinder, Snapchat, Reddit, Slack, Pinterest, Tiktok.

Une image vaut mille mots

Les GIF constituent aujourd’hui une partie très importante des conversations sociales. Ces petites images répétitives, très légères, sont devenues un véritable vocabulaire de la culture millenial, le thermomètre de nos émotions et le booster décalé et convivial de nos conversations. De nombreuses études ont d’ailleurs montré qu’un message avec GIF génère plus de clics et de conversion qu’une succession de mots.

Dites-le en GIF dans vos communications de marque

Longtemps cantonnés à la messagerie privée des plus jeunes, les GIF s’intègrent donc de plus en plus dans les usages, non seulement des utilisateurs web, mais aussi des marques, pour lesquelles ils constituent de formidables opportunités pour les marketeurs. Plus légers d’une vidéo, plus efficaces qu’une image statique, avec leur capacité de transmettre plusieurs messages en très peu de temps, ils captent l’attention par leur format ludique, à mi-chemin entre créativité et culture web.

De nombreuses marques ont franchi le pas et exploitent les GIF dans leurs communications : newsletters, bannières, sites web… les GIF infusent un côté drôle, décalé et attachant aux contenus pour mettre les produits en valeur, teaser un événement, présenter l’univers d’une marque ou illustrer un mode d’emploi.

Des sites tels que Makeagif ou Recordit permettent de créer ses propres GIF à partir de plusieurs images ou de vidéos. Giphy, Tenor et Google Images permettent d’effectuer des recherches parmi des bibliothèques de milliards de références. Alors, vous vous lancez ?