En Afrique et au Moyen-Orient, les recettes du secteur de la vente directe ont augmenté de 11,6% en 2019 par rapport à 2018, tout en affichant une courbe de croissance de 7,8% sur les trois dernières années.

La Fédération mondiale des associations de vente directe (WFDSA) vient de rendre public son rapport statistique annuel pour l’année 2019. Il en ressort que durant cette année, la région Afrique et Moyen-Orient a pu connaître une croissance à deux chiffres (+11,6 %) par rapport à l’année 2018. La région a ainsi été marquée par des chiffres en évolution constante selon une courbe de croissance moyenne de 7,8 %.

Une méthode populaire

Le marketing de réseau, qui est une méthode populaire de vente directe, existe depuis plus de 50 ans. Il s’agit d’un secteur qui est hautement réglementé et qui est reconnu par les gouvernements dans le monde entier comme étant une activité à haute valeur ajoutée qui contribue à la prospérité des économies locales.

Commentant le rapport de la WFDSA, Malou Caluza, P-DG de QNET, a déclaré : “Le secteur de la vente directe a connu un essor particulièrement encourageant dans cette partie du monde, en particulier sur le continent africain. Chez QNET, nous sommes convaincus que c’est grâce à des pratiques éthiques et à une approche sincère visant à responsabiliser les entrepreneurs, que nous serons en mesure de contribuer positivement à l’émancipation de l’ensemble de la région”.

L’industrie mondiale de la vente directe représente plus de 180 milliards de dollars et a réussi à accomplir des percées constantes dans la région de l’Afrique et du Moyen-Orient. Ce qui a permis à bon nombre d’entrepreneurs d’émerger et d’améliorer leurs conditions de vie.

“Nos projections pour la région Moyen-Orient et Afrique du Nord (MENA) restent positives, et ce bien que le secteur soit injustement stigmatisé à cause d’individus peu scrupuleux qui nuisent à la réputation de la vente directe en organisant des opérations pyramidales illégales. La région MENA demeure un marché de croissance clé pour nous et nous travaillons sans relâche afin de soutenir et de former nos Représentants Indépendants pour qu’ils puissent réussir. Nous sommes convaincus qu’en mettant à leur disposition une plateforme de vente directe telle que QNET, nous pourrons leur apporter quantité de changements positifs. La région MENA représente également l’un des endroits au monde où nous pourrons significativement contribuer à réduire, de manière exponentielle, la pauvreté et à stimuler l’accès à l’éducation. Nous espérons que nos valeurs trouveront un large écho auprès de nos Représentants Indépendants et qu’elles contribueront à l’amélioration constante de leur excellence et au développement de leurs activités”, a déclaré Malou Caluza.

Pas moins de 1,9 milliard de dollars de recettes en Afrique et au Moyen-Orient

Selon le rapport de la WFDSA, plus de 6,4 millions de personnes travaillent dans le secteur de la vente directe au niveau régional. Cependant, ces personnes représentent à peine 5,3 % de l’ensemble des Représentants Indépendants actifs à travers le monde. Les opportunités de croissance demeurent donc réelles et tangibles.

Depuis sa création en 1998, QNET s’est développée au sein de nombreux pays d’Asie, du Moyen-Orient et d’Afrique. S’appuyant sur un ensemble de valeurs fondamentales parmi lesquelles l’intégrité, QNET continue à asseoir sa marque dans le secteur de la vente directe en Asie via un réseau composé de pas moins de cinq millions de distributeurs et qui sont actifs dans plus de 100 pays différents.