La crise actuelle, avec le ralentissement subi de l’activité, ainsi que le lancement de la méthodologie d’Acquisition Strategy Design sont autant d’occasions d’accélérer la mutation d’1min30 pour proposer une offre plus large. A travers cette nouvelle signature, Challenge Your Marketing, l’agence 1min30 ambitionne de participer à la réinvention du marketing en général et au sein des organisations.

Le marketing change

Avec le digital, depuis le début des années 2000 le marketing a profondément changé, des nouvelles spécialités sont apparues, des nouveaux métiers… Le métier s’est considérablement professionnalisé, avec des outils, des expertises et des méthodes de plus en plus pointus. Or au passage, la vision globale s’est morcelée. Chacun travaille dans son coin, le marketing d’un côté, les commerciaux de l’autre, les communicants font bande à part faute d’avoir réussi à prendre le train du digital… Les responsabilités sont dispersées, plus personne ne sait où il habite…

Gabriel Dabi-Schwebel, fondateur de l’agence 1min30, milite depuis plusieurs années pour une approche plus généraliste, plus systémique, qui se concrétise aujourd’hui dans la méthodologie de l’Acquisition Strategy Design. “Il faut aujourd’hui rompre avec ces clivages et ré-envisager le marketing non plus comme une discipline ou un métier mais comme une mission, aller à la rencontre du marché, apporter de la valeur et en gagner en retour ! Un grand changement en perspective” explique-t-il.

Nouvelle dynamique chez 1min30

1min30 est en mouvement permanent depuis sa création. Le dispositif d’accompagnement agile a fait ses preuves, l’agence apporte de la valeur au client en réussissant à mixer conseil et opérationnel. Ce dynamisme lui permet de clore l’exercice 2019/2020 en croissance de 33% avec un chiffre d’affaires 1,6 M€, malgré le contexte sanitaire.

Pour continuer dans cette voie, la direction de l’agence est désormais assurée en binôme par Gabriel Dabi-Schwebel, son fondateur, avec Julia Drupt, également consultante en Acquisition Strategy Design. De nouvelles activités accompagnent les changements du marketing. Ainsi, 1min30 mise les offres additionnelles suivantes : 

  • Conseil en organisation, porté par Christophe Kuhner, ancien directeur marketing : pour accompagner la disparition des directions métiers au profit de direction process (direction de l’acquisition client, de l’expérience client, de la relation collaborateurs, de la mise sur le marché, etc).
  • Formation complète, portée par Virginie Vivier : en entreprise, initiale ou continue pour former les nouveaux marketeurs généralistes, capable d’avoir la vision transverse et de coordonner des spécialistes.
  • Recrutement portée par Yann Schimmer pour identifier les bons profils marketing, commerce et vente, et faciliter la mise en place d’organisations transverses.

Gabriel Dabi-Schwebel, fondateur de 1min30, a initié ces évolutions “au moment du confinement. Comme d’autres corps de métier, on s’est aussi interrogés sur “l’après”. Qu’est-ce qu’on peut apporter en plus à nos clients ? Qu’est-ce qui fonctionne dans notre modèle ? Qu’est-ce qu’on doit supprimer ou modifier ? On a fait notre introspection et plus largement celui des organisations et des marketeurs.” 

Le big bang des organisations

Ça commence par les directions métiers, qui doivent disparaître au bénéfice des organisations par processus : l’acquisition client, l’expérience client, la satisfaction client, la mise sur le marché, la relation collaborateur, etc. La mise en place de ces processus, de leurs objectifs et de leur organisation est une lourde tâche que les entreprises vont devoir mener dans les prochaines années pour rester compétitives.

Les marketeurs doivent donc s’aligner. Les meilleurs se sont formés au digital, ils ont pris le train en marche et sont devenus des experts. Ils doivent maintenant redevenir des généralistes, reprendre de la hauteur, s’intéresser aux clients et non plus aux outils. Ils doivent comprendre à nouveau comment les clients fonctionnent, comment les clients interagissent avec les nouvelles technologies, comment leur parcours d’achat, leur expérience évolue.

Ils doivent aussi réapprendre à travailler avec les autres dans des équipes mixtes, pour s’aligner sur des objectifs communs. Ça n’est pas chacun dans sa tour d’ivoire. Travailler avec les commerciaux, les communicants, comprendre les interactions entre chaque discipline. Remettre de la cohérence dans les messages, dans la somme des points de contact, arrêter de sur-optimiser un bout du parcours, alors que le reste fuit à gros bouillon. Un véritable big bang culturel, organisationnel et marketing.