Hier s’est tenu l’évènement  de lancement de l’Association Maroc Digital. L’occasion de transformer les locaux très design d’avito.ma le temps de partager un ftour convivial. J’y étais invitée ainsi qu’une centaine de professionnels de l’internet marocain.

Mehdi Benslim a pris la parole en présentant la mission de l’association : «  Maroc digital a pour mission  de mettre en lumière le potentiel économique et social du digital au Maroc » ; Cette mission se déclinera via 3 axes principaux :

  • Donner de la visibilité et de la représentativité aux acteurs de l’économie numérique,
  • Créer et animer une communauté d’acteurs de l’économie numérique,
  • Défendre les intérêts de l’ensemble des parties prenantes du secteur du numérique

Voici une mission très ambitieuse à laquelle ne pourra qu’adhérer l’audience présente.

Retour sur ce lancement et sur le contexte de l’économie du numérique au Maroc.

Maroc digital est une association qui regroupera de nombreux opérateurs de l’Internet et dont le but est de soutenir le développement de l’économie digitale au Maroc.

L’association a été officiellement lancée il y a quelques mois sous l’initiative de 5 acteurs principaux très actifs dans l’écosystème et d’un très bon niveau.

Mehdi Benslim, CEO de On Off, agence de Brand Publishing et qui prend la présidence de l’association ; Celle-ci sera ensuite organisée en deux pôles. Le premier est le pôle Media, représenté par Larbi Alaoui Belghiti,  Directeur général d’avito.ma. Le deuxième étant le pôle e-commerce incarné par Kamal Reggad, Founder et Ceo de Menaclick qui regroupe les sites en ligne hmall.ma, hmizate.ma et vayago.ma. Maroc digital compte dans sa ligue des 5 fantastiques deux autres représentants : Ismael Belkhayat,  fondateur de plusieurs sociétés opérant dans le web (sarouty.ma, Groupewib.com, votrechauffeur.ma) occupera la fonction de secrétaire général et Reda Layt, General manager de groupon.ma sera la trésorier de Maroc digital.

La démarche de Maroc digital est louable car elle a pu rassembler dans un seul endroit tous les opérateurs du digital marocain : Les agences et régies digitales, les starts up technologiques, les e-commerçants, les sites médias ainsi que les annonceurs. Rares sont les initiatives professionnelles qui arrivent à associer des acteurs souvent en compétition mais ayant des intérêts communs. Car justement, l’objectif de Maroc digital est de fédérer tout ce petit monde et les encourager à travailler ensemble pour évoluer dans un marché structuré et sain. Car avouons-le, nous sommes en train de se développer dans un marché qui manque de transparence, de structure et de réglementations.

digital-maroc

Les enjeux de Maroc Digital sont pluriels.

D’une part, le pôle média vise à sensibiliser les annonceurs marocains à investir d’avantage dans la publicité en ligne car les dépenses publicitaires sur le canal web restent très faibles dans le mix média global des marques parallèlement au taux de pénétration d’Internet et du retour sur investissement qu’elles peuvent en tirer. Ce pôle tend également à valoriser les audiences des médias locaux de part l’importance de leur volume et leur caractère plus qualitatif et qualifié que celui des géants  du web tels que Google et Facebook qui absorbent à eux seuls la grande part des achats médias. Le pôle Media compte ainsi rassembler les éditeurs de contenus, les régies et agences digitales ou tout opérateur dont le modèle est basé sur la publicité en ligne.

D’autre part, le pôle E-commerce a pointé du doigt les contraintes que vivent les e-commerçants marocains à savoir une fiscalité et des frais de logistiques lourds, des infrastructures inexistantes ou encore la méfiance des utilisateurs pour le paiement en ligne. Ce pôle, quant  à lui fédérera les sites et applications marchandes ou toute entreprise basée sur un modèle transactionnel.

A la fin de la présentation, l’audience a débattu de quelques sujets évoqués par les fondateurs. Globalement, la plupart s’accordent à dire que la priorité étant d’établir un plan d’action pour la première année d’activité de l’association. Evidemment, il va falloir fonctionner par chantier prioritaire car ces derniers sont nombreux et il serait utopique de croire qu’ils seront tous couverts à moyen terme.

Le lancement de Maroc Digital a été accueilli avec beaucoup d’encouragement et nous souhaitons tous que sa mission réussisse. J’espère que tous les opérateurs concernés mettront leur dynamisme derrière cette belle initiative dont on ne peut que saluer la finalité. Le  digital est porteur de croissance, et c’est en rassemblant nos forces vives et nos énergies qu’on peut escompter  avoir un impact sur cette mutation numérique qu’est en train de vivre notre pays.

Les adhésions à l’association sont ouvertes donc aux investisseurs, aux dirigeants et entrepreneurs du web marocain  en contactant [email protected] ou sur www.lemarocdigital.com. Suivez aussi l’actualité de Maroc Digital sur sa page Facebook !