L’année 2014 a été marquée par de nouvelles baisses des prix des différents services de télécommunications, une augmentation des usages et une croissance des parcs des abonnés mobiles et Internet. Nous partageons ci-après l’évolution du marché des télécommunications au 4ème trimestre 2014 suite à la publication du dernier rapport en la matière par l’ANRT.

Baisse des tarifs de différents services

Mesurés par le revenu moyen par minute (ARPM) [1], les prix des communications mobiles enregistrent, durant 2014, une baisse de 22%. A fin 2014, l’ARPM mobile a atteint 0,32 DHHT/min, contre 0,41 DHHT/min à fin 2013. La facture moyenne par client Internet [2] a baissé de 36%, s’établissant à 23DHHT/mois à fin 2014 contre 36 DHHT à fin 2013. Ainsi, les factures mensuelles de l’Internet 3G et l’ADSL enregistrent des baisses de 14% et 5% respectivement et s’établissent à 18 DHHT/client pour l’Internet 3G et à 93 DHHT/ client pour l’ADSL à fin 2014. A contrario, l’ARPM affiche une hausse de 13% sur 2014 au niveau du segment fixe, passant de 0,69 DHHT/min à fin 2013, à 0,78 DHHT à fin 2014.

Augmentation des usages

Quant aux usages, l’usage moyen sortant mensuel par abonné mobile continue à croître. Le nombre de minutes mobiles consommées par client par mois a atteint 92 minutes en moyenne durant 2014, soit une hausse de 11% en un an. Cette croissance s’accompagne d’une évolution annuelle importante du trafic sortant mobile qui augmente de 20,4%, dépassant les 48,26 milliards de minutes. Le nombre de SMS échangés durant 2014 avoisine les 19,7 milliards, en progression de 74,2% sur une année.

Pour le segment fixe, l’usage moyen sortant mensuel par abonné a connu une baisse de 3% sur une année, passant de 125 minutes à 121 minutes entre fin 2013 et fin 2014. Quant au trafic voix sortant pour ce même segment, la baisse est de l’ordre de 16% s’établissant à près de 3,9 milliards de minutes.

Pour ce qui est de l’évolution du nombre des abonnés, le parc mobile a cru de 4% durant 2014. Ainsi, à fin 2014, le Maroc comptait 44,11 millions abonnés mobiles, soit un taux de pénétration de près de 133%.

La répartition du parc mobile selon le mode de facturation fait ressortir une évolution positive des deux parcs postpayé et prépayé. Pour le mobile postpayé, le parc a atteint 2,32 millions d’abonnés avec une croissance annuelle de 9%. Le parc des abonnés prépayés a atteint 41,79 millions d’abonnés et réalise une croissance de 3,7% sur 2014.

Pour sa part, le parc fixe s’établit à 2,49 millions abonnés, dont 810.440 en mobilité restreinte, ce qui représente une baisse annuelle de près de 15%.

Croissance des abonnés Internet

En ce qui concerne le nombre d’abonnés Internet, il a atteint, à fin 2014, près de 9,97 millions d’abonnés avec un taux de pénétration de 30%, affichant un taux de croissance annuelle de 72,6%. Le parc 3G, qui représente 90% du parc global Internet, marque une progression annuelle de 82%. Le parc ADSL enregistre également une croissance annuelle de plus de 17,6%.

Enfin, la bande passante Internet internationale est passée de 412 GB/s à fin 2013, à 450 GB/s à fin 2014, soit une évolution de plus de 9,2% sur une année.

[1] ARPM : Le revenu moyen d’une minute de communication (Average Revenue Per Minute) est obtenu en divisant le chiffre d’affaires hors taxes des communications voix sortantes par le trafic sortant en minutes.

[2] La facture moyenne mensuelle par client Internet est obtenue en divisant le chiffre d’affaires hors taxes Internet par le parc moyen d’abonnés Internet et par la période concernée en mois.