Et voilà, on y est encore, la bave entre les lèvres et les doigts dans les starting-blocks. A vos marques… Coup de feu, Zouaka, Adaan… Imaginez la scène en Slow Mo, vous en train de vous jeter sur la datte la plus importante de votre calendrier…

C’était la rencontre que vous avez tant attendue, depuis votre renaissance du matin jusqu’au crépuscule de votre souffrance, avec votre plus gros fantasme de la journée.

Le ventre rond, la face con, le sourire flan, vous vous essuyez la dernière goutte de miel sur le petit bouton vert de votre télécommande (de la télé pas de la voiture NDLR) et là… âme sensible m’abstenir… parce que là… mais là, c’est le « Food Porn » cérébral…

Impossible à décrire, le concentré de l’absence d’intelligence qui nous est livré gratuitement (nous payons quand même des redevances mais passons) sur nos chiennes locales.

2 Merdes et Al 3aloua, nous ont gratifié ce mois-ci de leurs plus belles productions. Préparées pendant un an… cahier de charges, appel d’offre, comité de sélection, maison de prod de renom mais pour un rendu dont on ne retiendra pas le nom. Tellement vrai qu’ils nous mettent des prénoms pour se rassurer qu’un jour ils feront partie de notre cercle intime, Kabbor, Kaddor, Hodor, je dors, dehors,…

Rien que d’y penser, je commence à craindre le coup de feu divin et le face à face annoncé avec la boîte de Pandore (incurvée et signée par un coréen) ou Dounia et Hassan me pompent mon air et que longtemps considérés comme des figures sympathiques aujourd’hui me gavent à coup de « Enta Mâalam », de fumage du « Mollah Morocco » et de « Pounje bel khzama ».

C’est décidé, je dépose une requête pour manger une heure avant ou après vous et je m’inventerai mon propre Ftour Time et ma seule réponse aux pigistes qui adorent te questionner et savoir ce que tu penses de notre « Super Bol » comme l’annonçait un site de la place :

  • WTF ?
  • Pardon ?
  • Watch The Ftour?
  • Non merci, sans façon!