En Décembre 2019, MCES Africa est devenu un nouvel acteur de la nouvelle scène e-sportive au Maroc dont l’objectif est la promotion et le développement des activités e-sportives au Maroc et en Afrique, à travers ses académies et ses équipes. Nous avons rencontré Tarik Belghazi, le co-fondateur et CEO de MCES Africa

Avec plus de 20 ans en Banque Privée, de conseil aux entrepreneurs et aux entreprises, Tarik Belghazi est à la fois un consultant et un entrepreneur. Il est membre du Laboratoire IRSS Rabat en Cryptographie, et collaborateur indépendant du Cambridge Family Entreprise Group – M.I.T. Passionné de philosophie, de mathématiques et et d’innovation, il nous en dit plus au sujet de MCES Africa et de l’esport. Entretien.

Pouvez-vous nous présenter MCES Africa ?

MCES Africa est un nouvel acteur de l’écosystème e-sportif au Maroc, dont l’objectif est la promotion et le développement des activités e-sportives au Maroc et en Afrique, à travers ses académies et ses équipes.

Affilié au groupement international MCES, MCES Africa donne la possibilité aux gamers marocains, et africains en général, d’être accompagnés par des coachs professionnels et de bénéficier de l’expertise d’équipes e-sportives de renom. MCES Africa accueille les premières équipes e-sportives professionnelles au Maroc et couvre les jeux League Of Legends & Fortnite et bientôt une section Free Fire.

MCES Africa a pour objectif la structuration du esport à travers l’éducation, la professionnalisation des joueurs et le merchandising.

Quelles sont les spécificités de ce secteur et qui justifient une formation particulière ?

Fort de son succès, le sport électronique ne cesse de gagner en popularité particulièrement durant la pandémie du Covid-19. Les plateformes de streaming ont atteint des records d’audience, et c’est une aubaine pour les annonceurs. Pour accompagner cet engouement, le marché de l’e-sport est de plus en plus structuré avec la professionnalisation des joueurs, la fusion des clubs et la mise en place de nouveaux jeux. Aujourd’hui, 43% de la population mondiale connectée s’est familiarisée avec l’e-sport soit 201 millions de passionnés dépensant 5.45 USD chacun annuellement.

En ce qui concerne le Maroc, cette tendance se confirme aussi avec plus de 3 millions de passionnés de l’e-sport, dont 1 million de joueurs actifs à travers 3 catégories : le sport, le tir et les jeux de stratégies.

C’est un secteur où l’on rentre avant tout par passion. En général, nos MCES African Talents connaissent déjà l’univers de l’e-sport et nous leur proposons de leur donner une culture et une connaissance approfondie de l’écosystème du jeu vidéo, en ajoutant une dimension internationale à la formation.

Les équipes marocaines ont d’ailleurs réalisé une performance historique en Août dernier en se qualifiant à la finale du Championnat d’Europe FNCS, une première pour un joueur marocain et africain. D’autres compétitions ont été tenu dont la Grande Finale de la compétition Intel Arabian Cup 2020.

Quelle est la motivation première de cette formation ?

Tout est parti d’un constat fait par nos équipes : l’e-sport et le gaming ne sont pas seulement un phénomène qui se développe depuis plusieurs années, mais aujourd’hui il fait partie prenante de l’économie numérique à part entière et est une véritable industrie culturelle. De cela découle logiquement un besoin de professionnalisation dans ce domaine.

Au sein de MCES Africa, l’ensemble des actions opérationnelles s’organise autour de trois axes : L’Éducation, L’E-sport avec la professionnalisation des joueurs à travers des programmes académiques et le Merchandising, dédié aux annonceurs qui souhaitent investir le terrain à coup d’opérations de sponsoring, d’affichage ou de publicités in-stream.

Les formations que nous proposons pour ce domaine sont un pari sur l’avenir. Nous souhaitons former des personnes compétentes, adaptées à l’international et qui pourront répondre aux attentes du futur marché. Nous allons également tenter de leur donner le goût de l’entrepreneuriat, car nous pensons que l’activité de ce secteur va grandement s’y développer. 

Le secteur a-t-il encore de belles années devant lui ?

Sans aucun doute ! L’e-sport n’est que la première marche de l’évolution logique de l’ère du numérique ! C’est une des manifestations possibles du sport connecté. Avec le temps et les nouvelles technologies, on peut déjà voir et prévoir quelques évolutions. Par exemple, le développement des compétitions de gaming sur smartphone, ou encore l’introduction de la réalité virtuelle ou de la réalité augmentée.

La formation permettra aux talents de s’adapter et de se professionnaliser dans ce secteur en perpétuelle évolution. Non seulement grâce à des intervenants professionnels, mais également grâce à une attention particulière portée au programme et à son développement. Nos formations permettent à nos étudiants d’être des professionnels tout en s’adaptant facilement à ces changements !