Chakib Achour, Directeur Marketing et Stratégies, Huawei Technologies au Maroc

| Interview | Chakib Achour ne jure que par la Big Data, la 5G, l’Intelligence Artificielle, les drones et les véhicules autonomes. Le Directeur Marketing et Stratégies de Huawei Technologies au Maroc demeure convaincu que les nouvelles technologies constituent une « véritable révolution à portée de main » pour transformer le secteur agricole au Maroc comme en Afrique.

Pouvez-vous nous présenter Huawei Maroc et ses principaux secteurs d’activité ?

Au Maroc, Huawei compte trois secteurs d’activité principaux : la fourniture de réseaux de télécommunication aux opérateurs, la fourniture de solutions d’entreprise et la fourniture de terminaux mobiles au grand public.

Depuis notre implantation au Maroc en 2002, notre entreprise a réussi à construire un modèle de coopération solide et stable avec les opérateurs nationaux.

Notre collaboration s’est construite d’année en année et s’étend désormais à la quasi-totalité de leurs activités. Notre entreprise s’engage à soutenir au mieux les opérateurs de télécommunication, en répondant avec succès à leurs attentes et à leurs défis spécifiques.

De plus, nous apportons des solutions et services adaptés à l’ensemble de nos partenaires que ce soit des petites, moyennes ou grandes entreprises ou bien encore des institutions gouvernementales.

Au Maroc, nous sommes animés par une vision stratégique claire, celle de soutenir le gouvernement marocain dans son processus de transformation numérique et de stimuler la transformation digitale de toutes les industries. Notre entreprise s’engage inlassablement à servir le marché marocain avec une offre avant-gardiste, adaptée et hautement qualitative.

Pourquoi est-il si nécessaire aujourd’hui que l’agriculture se transforme en un secteur intelligent ?

Dans le monde, une personne sur huit se trouve actuellement en situation d’insécurité alimentaire. L’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) estime que la production alimentaire doit augmenter d’au moins 60% pour répondre à la demande des 9 milliards de personnes qui devraient peupler le monde en 2050.

Pour relever ce challenge, l’agriculture intelligente se présente comme étant un formidable levier de croissance. Elle permet et permettra d’assurer une croissance économique durable dans les zones rurales des pays en phase de développement où l’insécurité alimentaire et la pauvreté restent répandues.

L’agriculture intelligente permettra la création de nouveaux emplois mise à part les professions actuellement liées au secteur.

Nous sommes aujourd’hui quasi-certains que le 21ème siècle sera celui d’une nouvelle production agricole et alimentaire. Véritable révolution à portée de main, l’agriculture intelligente va transformer les usages et les métiers au même titre que l’invention du tracteur ou de la moissonneuse-batteuse au 19ème siècle.

Et si vous devez lever le voile sur quelques cas d’usages de cette révolution technologique dans l’agriculture ?

Les cas d’usages sont nombreux. Les systèmes d’irrigation intelligents ou encore les systèmes de surveillance des sols sont des exemples connus. Mais grâce au « Cloud » et à « l’Intelligence Artificielle » (IA), les solutions se multiplient. La possibilité pour les chaînes agroalimentaires de devenir économes en énergie fait également partie de ces usages en voie de développement.

A ce même propos, l’innovation déjà en marche du « berger intelligeant » ou le « berger 2.0 » a fait ses épreuves. En effet, grâce à la technologie « NB-IOT », l’agriculteur peut équiper l’ensemble de son bétail d’un collier connecté pour suivre l’état de santé de son élevage ainsi que ses capacités de production.

Il est à rappeler que d’ici 2025, un milliard de vaches bénéficieront d’un étiquetage numérique et plus de 525 millions d’exploitations agricoles seront connectées dans le monde.

Qu’en est-il du Maroc ? Est-ce que l’on dispose de l’infrastructure nécessaire pour en développer l’agriculture artificielle ?

Le Maroc dispose d’une des meilleures connectivités d’Afrique, or, le déploiement de la 5G permettra d’augmenter les solutions technologiques relatives à l’agriculture intelligente. Dans ce cadre, on dispose de l’exemple concret de la télémédecine.

Au Maroc, la télémédecine fait de grands pas et l’agriculture intelligente peut le faire aussi dans les prochaines années. Pour Huawei, le Maroc a tous les atouts structurels pour tirer profit des nouvelles technologies dans le secteur agricole.

Quel sera le rôle des entreprises de télécommunications dans cette révolution technologique ?

Dans cette révolution, les entreprises de télécommunications jouent un rôle moteur en fournissant des solutions et des applications d’agriculture intelligente sur le « Cloud ». A titre d’exemple, Huawei Maroc veille à accompagner le monde agricole dans cette transformation, auprès d’autres acteurs, et multiplie les initiatives dans la R&D pour apporter performance et résilience à l’économie agricole.

L’agriculture intelligente est une révolution globale à fort impact social et économique et Huawei l’a d’ailleurs identifié comme une des tendances numériques de cette décennie. Grâce à son investissement auprès de ses clients en matière d’innovation et à des partenariats forts, Huawei propose des solutions efficaces de bout en bout dans les réseaux télécoms, les terminaux mobiles et le Cloud Computing. Nos produits et solutions sont déployés dans plus de 170 pays, au service de plus d’un tiers de la population mondiale.

Quelles sont les perspectives de Huawei pour l’avenir ?

Nous sommes confiants dans les perspectives du secteur des TIC à court, moyen et long termes. De ce fait, notre entreprise poursuit ses investissements pour renforcer son portefeuille de services et ses structures opérationnelles au Maroc.

Pour être à la hauteur de nos ambitions, Huawei mène une politique de recherche et développement d’envergure, avec des investissements continus. D’ailleurs, nous sommes le cinquième investisseur mondial en R&D, avec plus de 21,8 milliards de dollars enregistrés en 2020.

Notre groupe investit, chaque année, environ 15% de ses revenus en R&D et dispose de 14 centres R&D à travers le monde. C’est dire toute l’importance d’un tel investissement, qui a pour objectif de répondre aux besoins de nos partenaires, en apportant des technologies et produits toujours plus innovants et proposés au meilleur prix.

Image par défaut
The Rolling Notes
Le blog du marketing et de la transformation numérique. Retrouvez également l'essentiel de la communication, du social media, de l'innovation, des tendances et de la tech. Feed your Brain… Rock your Brand!
Publications: 1909

Un commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.