Mehdi Okacha, Les Audionautes

Nous vous parlions, il y a de cela quelques jours, de la marque Merendina, qui a lancé sa nouvelle plateforme de communication intitulée « Khalli 9albek ydoub » (laisse ton cœur fondre). Pour illustrer ce concept, un joli court-métrage, pièce centrale de la campagne de communication, conçue par Rapp Maroc, a été diffusé mettant ainsi en scène l’histoire d’un jeune homme qui tombe amoureux d’une jeune femme et qui a du mal à lui dire ce qu’il ressent pour elle jusqu’à ce qu’il trouve un stratagème pour lui exprimer ses sentiments à sa manière. Un sujet que l’on n’a pas l’habitude de voir traité par une marque.

Autre fait inédit à mettre à l’actif de ce court-métrage, la réalisation a été faite à distance ! Oui, vous avez bien lu. Et c’est la société de production casablancaise, Les Audionautes, productrice du court-métrage, qui a pu rendre possible cette expérience hors du commun, et qui a fait réaliser le film depuis Helsinki.

Nous avons interrogé Mehdi Okacha, Directeur Général de la société Les Audionautes, pour en savoir plus sur ce qu’est le Remote Airing. Entretien avec un producteur qui n’a pas froid aux yeux !

Vous avez produit le court-métrage publicitaire Merendina, en pleine période Covid, avec le réalisateur finlandais Pete Riski. Comment cela a été rendu possible ?

Tout d’abord, lorsque j’ai reçu la consultation de Merendina, j’ai tout de suite été séduit par ce concept inédit de l’agence Rapp Maroc, car il ne s’agissait pas d’une publicité classique mais plutôt d’un mini court-métrage, avec comme thème principal L’AMOUR.

En effectuant ma recherche de réalisateur, et après avoir cherché dans les quatre coins du globe la perle rare, je suis tombé amoureux du traitement filmique et de la sensibilité d’un réalisateur qui se trouve en Finlande, Pete Riski.

Après l’avoir contacté et l’avoir également séduit par le projet, les difficultés ont commencé pour nous, car en pleine période Covid et la situation changeante de semaines en semaines, la possibilité pour que le réalisateur et son équipe viennent au Maroc était impossible.

Après plusieurs tentatives pour le ramener au Maroc, j’ai eu l’idée de délocaliser la production du film en Tunisie. La solution semblait toute trouvée jusqu’à ce que les frontières se ferment pour nous en Tunisie, car la deuxième vague de Covid avait commencé. On a donc commencé à perdre espoir, et à chercher des solutions alternatives.

Et c’est là que vous avez trouvé la solution du Remote Airing ? Comment est-ce venu ?

Un soir je me suis souvenu d’un 1er assistant caméra, qui quelques mois plus tôt, alors que je produisais une publicité pour Citroën France dans le sud du Maroc, m’avait raconté son expérience avec Terrence Malick pour le film « The last Planet », où depuis Los Angeles, il avait piloté l’ensemble du plateau avec un système inédit de Remote Airing.

Nous avons étudié cette solution, et partagé cette technique avec le réalisateur qui a tout de suite considéré cette solution, comme étant LA solution.

Je dois dire que nous avons eu également de la chance que l’agence de communication Rapp nous fasse confiance et nous suive dans cette technique encore jamais réalisée par une production marocaine auparavant.

En quoi consiste cette technique de Remote Airing ?

Le principe en lui-même est théoriquement simple, c’est-à-dire que le réalisateur, pour notre cas resté en Finlande, reçoit plusieurs flux, comme notamment le retour direct de la caméra. Il est aussi, en contact permanent avec le 1er assistant réalisateur en visio et à plusieurs caméras un peu partout sur le plateau afin de visualiser tout ce qui se passe. Il se retrouve avec 4 écrans devant lui pour piloter l’ensemble du plateau.

Mais notre plus grande crainte et la plus grande difficulté a résidé dans comment par le biais d’une caméra, le réalisateur pourrait diriger les comédiens, valider les axes caméras, faire toute la préparation (recherche de décors, stylisme, etc.) et apporter la précision que demande ce type de production sans sa présence physique.

Heureusement nous sommes tombés sur un réalisateur d’une extrême précision et qui a dirigé l’ensemble des opérations d’une main de maître et ça se voit à l’écran.  

Comment le spot a été reçu ?

La campagne a eu un gros impact sur les spectateurs, c’est clairement un énorme succès. La technique n’a donc altéré en rien à la réussite de ce film. C’est une très belle victoire pour nous parce que ça a prouvé qu’il n’y a pas de limite à la créativité et que nos partenaires peuvent compter sur nous pour les réaliser, quelques soient les difficultés.

Dans le monde entier, le télétravail a été LA solution pour continuer nos activités malgré la pandémie. Dans la production de film, nous avons également réussi à nous adapter et ainsi continuer à faire des films, même face à cette situation.

Je peux dire aujourd’hui que grâce à cette expérience nous sommes devenu les leaders de la production à distance, à travers laquelle nous avons apporté une véritable valeur ajoutée à ce projet.

Quels sont les projets d’avenir pour les Audionautes ?

Aujourd’hui, de plus en plus d’agences de renom nous consultent pour des projets de plus en plus ambitieux. A l’avenir nous souhaitons continuer sur cette lancée et contribuer à la réalisation de projets qui marqueront le paysage audiovisuel marocain, à côté de l’énorme travail que nous menons déjà dans la production exécutive de films étrangers, de films documentaires et des longs métrages.

Nous avons aussi l’ambition de nous lancer dans un nouveau challenge très actuel et dans l’air du temps : la création et la production de contenu dans des formats divers et variés… on en reparlera sûrement 😉

Le making of

Image par défaut
The Rolling Notes
Le blog du marketing et de la transformation numérique. Retrouvez également l'essentiel de la communication, du social media, de l'innovation, des tendances et de la tech. Feed your Brain… Rock your Brand!
Publications: 1918

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.